Recensement de l'agriculture : agrégations des fermes de recensement aux géographies environnementales

Information détaillée pour toutes les années de recensement depuis 1971

Statut :

Inactive

Fréquence :

Aux 5 ans

Numéro d'enregistrement :

8012

Ces ensembles de données sont élaborés aux fins de l'analyse longitudinale des données du Recensement de l'agriculture, à la fois pour les cadres spatiaux des pédo paysages du Canada et des aires de drainage (bassins hydrographiques).

Date de la parution - Les données diffusées proviennent d'Agriculture et Agroalimentaire Canada (Service national d'information sur les terres et les eaux) et GéoConnexions (Portail de découverte).

Aperçu

Agriculture et Agroalimentaire Canada (AAC), en collaboration avec Statistique Canada, a mis au point un processus de « pondération de l'aire » pour la réallocation (ou la répartition) des données du Recensement de l'agriculture (voir numéro d'enregistrement 3438) provenant géographiques basées sur les polygones du recensement (aires de diffusion/secteurs de dénombrement) vers d'autres géographies « cibles » basées sur des polygones : tout particulièrement, les pédo-paysages du Canada et les cadres spatiaux concernant les données sur les aires de drainage (bassins hydrographiques).

Ces ensembles de données sont compilés aux fins de la recherche et de la production de rapports, en vue de permettre l'intégration des données sur les activités agricoles dans les unités géographiques environnementales biophysiques. Cette intégration améliore la capacité de procéder à une modélisation environnementale et à la comptabilité de l'environnement et des ressources et, en dernier ressort, contribue aux décisions stratégiques du gouvernement.

Période de référence : Toutes les années de recensement depuis 1971

Sujets

  • Agriculture
  • Environnement
  • Ressources naturelles

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible du Recensement de l'agriculture est constituée de toutes les fermes « de recensement » du Canada. En 2016, une ferme de recensement était définie comme une exploitation agricole produisant, dans l'intention de vendre, au moins un des produits suivants : cultures (foin, grandes cultures, fruits ou noix, petits fruits ou raisins, légumes et graines de semence), animaux d'élevage (bovins, porcs, moutons, chevaux, gibier à poil et autres animaux), volaille (poules, poulets, dindons et dindes, poussins, gibier à plumes et autres volailles), produits d'origine animale (lait ou crème, oeufs, laine, fourrure et viande) ou autres produits agricoles (arbres de Noël, produits de serre ou de pépinière, champignons, gazon, miel, produits de la sève d'érable).

La population observée est d'abord composée des établissements compris dans le Registre des entreprises de Statistique Canada qui ont répondu au Recensement de l'agriculture de 2016 ou qui ont déclaré et confirmé des activités agricoles dans le cadre d'une enquête récente sur l'agriculture de Statistique Canada. De plus, les établissements comportant des indicateurs d'activité agricole dans leurs versements d'impôts ou ayant déclaré l'agriculture comme principale activité commerciale à l'Agence du revenu du Canada sont également admissibles à participer au recensement. Toutefois, compte tenu des contraintes opérationnelles et budgétaires, seuls les établissements comportant des indicateurs solides ont été inclus. Pendant la collecte des données, les nouvelles fermes potentielles recensées au moyen du questionnaire du Recensement de la population ont aussi été ajoutées à la population observée.

Élaboration de l'instrument

Cette méthodologie ne s'applique pas.

Sources des données

Les données proviennent de diverses enquêtes de Statistique Canada et/ou d'autres sources.

Les données proviennent du Recensement de l'agriculture.

Détection des erreurs

Cette méthodologie ne s'applique pas à cette enquête.

Imputation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Estimation

Aperçu de la méthode d'agrégation géographique :

Les ensembles de données sont réalloués par AAC, grâce à une superposition géographique des aires de diffusion (AD), depuis 2001, et des secteurs de dénombrement (SD), toutes les années précédentes, à l'écoumène des terres agricoles et des cadres spatiaux cibles, qu'il s'agisse des pédo paysages du Canada ou du cadre spatial des aires de drainage (bassins hydrographiques). On a recours à un Système d'information géographique (SIG) pour exécuter cette fonction.

La couverture terrestre et le cadre spatial cible sont recoupés puis joints aux AD et SD. Une aire préservant le système de coordonnées projetées est utilisée pour le traitement géographique. L'écoumène des terres agricoles est utilisé pour réallouer spatialement les données de façon plus précise, et agit donc comme un masque spatial. Les « pondérations des aires » ou les tableaux des ratios de réallocation sont calculés d'après les résultats de l'intersection. Statistique Canada utilise alors les tableaux de réallocation d'AAC et les données de répartition pour le passage de la géographie du recensement (AD et SD) au cadre spatial cible. Les données réallouées sont totalisées par unité spatiale cible. Au besoin, les données de certaines cellules sont supprimées, afin de satisfaire aux exigences de Statistique Canada concernant la protection des renseignements confidentiels après les réallocations. Toutes les données ont été sujettes à des procédures de contrôle de la divulgation, afin d'éviter qu'il soit possible d'associer des données statistiques à une exploitation agricole ou à une personne identifiable.

AAC a établi, d'après l'information sur la couverture terrestre, un écoumène des terres agricoles, qui a été utilisé pour masquer ou filtrer la réallocation des données, c'est à dire pour délimiter l'étendue spatiale des terres agricoles dans un SD ou AD et l'intersection géographique cible. AAC a utilisé l'information sur la couverture terrestre qu'elle a compilée autour de 1996 et y a intégré diverses sources provinciales et fédérales; il s'agit principalement de sources classifiées dérivées de Landsat ou d'Airphoto. L'information sur la couverture terrestre a été généralisée de façon à représenter les unités de terres agricoles dans la fourchette de résolution de 100 m à 1 km, selon la source de données.

Évaluation de la qualité

Voir le Recensement de l'agriculture (numéro d'enregistrement 3438).

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent aux données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Exactitude des données

Ces données représentent la somme de toutes les cellules non confidentielles et peuvent par conséquent ne pas correspondre aux totaux provinciaux et nationaux publiés. En outre, les totaux peuvent ne pas correspondre à la somme des données individuelles, à cause de l'utilisation de facteurs de conversion ou de l'arrondissement de fractions en nombres entiers.

Documentation

Date de modification :