Indice expérimental des prix des appartements en copropriété neufs (IPACN)

Information détaillée pour deuxième trimestre de 2019

Statut :

Active

Fréquence :

Trimestrielle

Numéro d'enregistrement :

5236

L'Indice expérimental des prix des appartements en copropriété neufs (IPACN) est une série trimestrielle qui vise à mesurer les variations, au fil du temps, des prix de vente tels qu'établis par les constructeurs de nouvelles unités résidentielles en copropriété dans des immeubles d'appartements, lorsque les spécifications détaillées de chaque unité demeurent comparables entre deux périodes consécutives.

Date de la parution - Prévue pour le 11 septembre 2019

Aperçu

L'Indice expérimental des prix des appartements en copropriété neufs (IPACN) est une série trimestrielle qui vise à mesurer les variations, au fil du temps, des prix de vente tels qu'établis par les constructeurs de nouvelles unités résidentielles en copropriété dans des immeubles d'appartements, lorsque les spécifications détaillées de chaque unité demeurent comparables entre deux périodes consécutives. L'enquête est menée dans neuf régions métropolitaines de recensement (RMR), et les données de six de ces RMR et un agrégat des six RMR sont publiées à titre d'indices expérimentaux.

La mesure de l'inflation dans le marché des appartements en copropriété neufs comporte un certain nombre de difficultés inhérentes, notamment sur le plan de la collecte et de l'estimation, ce qui fait de l'Indice des prix des appartements en copropriété neufs (IPACN) un indice unique en son genre au Canada, et un des rares de ce type au sein des organismes nationaux de statistique. L'un des attributs distinctifs du marché des appartements en copropriété est la grande hétérogénéité des unités en ce qui concerne les caractéristiques qualitatives. En effet, les unités d'un immeuble peuvent différer les unes des autres par leur superficie, leurs équipements, l'étage sur lequel ils sont situés et leur orientation. Chacune de ces caractéristiques a une influence sur les prix. La difficulté sur le plan statistique est d'extraire un indicateur du prix pur, malgré la grande hétérogénéité des caractéristiques. Cela requiert de déterminer les suppléments et les rabais exacts, habituellement implicites, pour chaque caractéristique.

À l'heure actuelle, les données recueillies ne comprennent pas toujours ou systématiquement les renseignements complets sur la valeur en dollars de ces différences. De plus, les différences de prix des unités autrement identiques, mais situées dans des immeubles différents, sont accompagnées de leurs propres suppléments et rabais relatifs à l'immeuble et à la situation. Pour l'instant, la variation des prix entre un projet résidentiel dont les unités sont toutes vendues et un nouveau projet dont les unités sont en vente ne peut pas être calculée en raison de la difficulté d'obtenir des renseignements qui permettraient d'estimer de façon précise les suppléments et les rabais. On ne connaît pas la précision de l'indicateur de prix pur en raison de la grande hétérogénéité et de la collecte incomplète de données.

Les méthodes et les sources de données relatives à l'indice continuent d'être explorées et mises à l'essai afin d'accroître la taille de l'échantillon, particulièrement à Ottawa, à Vancouver et à Victoria; d'améliorer le questionnaire pour saisir avec plus d'exactitude les suppléments et les rabais pour diverses caractéristiques qualitatives; et de mettre au point les processus de vérification, d'imputation et de modélisation hédonique. Pour ces raisons, les indices sont donc considérés comme expérimentaux pour le moment.

En plus des commentaires généraux sur ce produit de données expérimentales, les utilisateurs sont encouragés à fournir des informations sur les sources de données potentielles ou les méthodes de collecte de données afin d'accroître l'échantillon, en particulier à Ottawa, à Vancouver et à Victoria, et de fournir des prix plus précis aux fins d'ajustement de la qualité. Tous les commentaires sont appréciés et peuvent être transmis en utilisant le formulaire de retroaction (https://www.statcan.gc.ca/fra/contactez/commentaires?pid=1810016201).

Le NCAPI est conçu pour être utilisé par les économistes, les universitaires et le grand public afin de surveiller les tendances de cette composante importante du secteur de la construction. À Statistique Canada, des composantes de ces séries sont utilisées dans le calcul de certains éléments de l'Indice des prix à la consommation. De plus, le Système de comptabilité macroéconomique du Canada utilise les séries pour la déflation de la valeur du parc de logements national.

Période de collecte : Le processus de collecte s'étend sur une période de deux semaines commençant le 15 du mois de référence ou le prochain jour ouvrable si le 15 n'est pas un jour ouvrable.

Sujets

  • Construction
  • Construction résidentielle
  • Indices des prix à la construction
  • Prix et indices des prix

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible est constituée de toutes les unités dans les nouveaux immeubles d'appartements en copropriété neufs mises en vente ou qui ont été vendues au Canada.

La population observée est constituée d'un sous-ensemble de tous les types d'unités vendues dans les nouveaux immeubles d'appartements en copropriété. Le sous-ensemble comprend les unités à une chambre à coucher, une chambre à coucher et un coin de détente, deux chambres à coucher, deux chambres à coucher et un coin de détente, et trois chambres à coucher. Selon les commentaires des répondants lors de l'essai sur le terrain et de l'analyse de l'industrie, ces types d'unités sont représentatifs des types d'unités généralement mis en vente.

De plus, la population observée est limitée aux unités de nouveaux immeubles d'appartements en copropriété dans neuf régions métropolitaines de recensement (RMR), y compris Halifax, Québec, Montréal, Ottawa, Toronto, Calgary, Edmonton, Vancouver et Victoria. Les activités de construction et les ventes de nouveaux appartements en copropriété de six de ces régions (Montréal, Ottawa, Toronto, Calgary, Vancouver et Victoria) ont été jugées suffisantes pour permettre l'estimation des variations mensuelles de l'indice. Selon les données de la Société canadienne d'hypothèques et de logement (SCHL), ces six RMR représentaient 86,7 % des unités absorbées des immeubles d'appartements en copropriété neufs en 2017. Une unité absorbée est une unité d'habitation achevée et vendue.

Élaboration de l'instrument

L'Indice expérimental des prix des appartements en copropriété neufs (IPACN) est fondé sur un questionnaire électronique. Le questionnaire a été mis à l'essai sur le terrain avec des répondants potentiels et leurs commentaires sur la conception et le contenu ont été pris en compte.

Le rapport des prix des appartements en copropriété neufs (RPACN) recueille des renseignements sur les prix de vente des entrepreneurs pour cinq types d'unités qui sont généralement mises en vente dans les immeubles d'appartements en copropriété neufs. Ces prix, utilisés dans le calcul de l'indice, excluent les taxes à valeur ajoutée telles que la taxe sur les produits et services, la taxe de vente harmonisée et la taxe sur les ventes du Québec.

On demande aux promoteurs immobiliers de produire des rapports pour un maximum de quatre ensembles résidentiels où ils ont l'une des cinq unités visées en vente dans des immeubles d'appartements en copropriété neufs. Pour chaque projet résidentiel, ils sélectionnent un immeuble dans lequel moins de 70 % des unités visées ont été vendues. Cela garantit que des prix de vente sont relevés à plusieurs reprises pour la même combinaison de projet résidentiel et d'immeuble avec le temps. Pour chaque immeuble, on demande aux promoteurs immobiliers le nombre de chaque type d'unité visé qu'ils ont vendue au cours du mois de référence et des renseignements détaillés sur au plus 10 unités avec un maximum pour chaque type d'unité. On leur demande d'indiquer les renseignements pour les unités vendues le plus près du 15e jour du mois de référence. Si aucune unité n'a été vendue, les prix annoncés sont recueillis pour les types d'unités visées qui étaient disponibles au cours du mois de référence.

En plus des prix, le questionnaire recueille des renseignements détaillés sur les caractéristiques du projet d'appartements en copropriété, de l'immeuble et des unités pour lesquels le répondant a accepté de donner des renseignements. Les renseignements sur les caractéristiques des unités sont utilisés pour évaluer la valeur en dollars de la différence de « qualité » entre les unités pour lesquelles des prix ont été indiqués et une unité de base. Les prix de vente déclarés sont ajustés pour tenir compte de ces différences de qualité, de sorte que les données recueillies avec le RPACN puissent être utilisées pour mesurer la variation de prix « pure » au fil du temps, pour une unité de base. Une unité de base est une unité sans prime pour l'étage ou pour l'orientation et sans options achetées.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête par échantillon avec un volet transversal et un volet longitudinal.

Les permis de bâtir sont la source initiale de la base de sondage. L'Enquête mensuelle sur les permis de bâtir vise à recueillir des données sur la valeur des permis délivrés par les municipalités canadiennes, à la fois pour des immeubles résidentiels et non résidentiels, et aussi sur le nombre de logements autorisés (voir BMDI, numéro d'enregistrement 2802).

Les permis de bâtir seuls ne sont pas suffisants pour constituer une base de sondage. Il arrive fréquemment que les constructeurs entreprennent la vente d'appartements en copropriété pendant la phase de la planification, avant l'obtention des permis de bâtir. Les autres sources utilisées pour compléter la base de sondage comprennent les renseignements recueillis auprès des municipalités (dont les demandes de zonage et de planification), des associations de constructeurs, des sociétés d'assurance offrant des produits aux nouveaux acheteurs de maisons, des services gouvernementaux ou sans but lucratif de protection des acheteurs de maisons, de la recherche sur Internet ainsi que de la publicité.

L'IPACN comprend un plan d'échantillonnage à plusieurs degrés. Les unités représentatives sont sélectionnées à l'intérieur de l'échantillon, selon le jugement, à chaque étape de sélection. Des unités d'échantillonnage uniques sont associées à chaque étape de sélection de l'échantillon de l'IPACN. Ces unités comprennent les promoteurs immobiliers d'appartements en copropriété ainsi que leurs projets résidentiels, leurs immeubles et leurs unités. Au cours de la première étape de l'échantillonnage de l'IPACN, on recense les promoteurs immobiliers d'appartements en copropriété dans les bases de sondage de chaque RMR couverte par l'enquête.

Les étapes d'échantillonnage suivantes sont complétées lorsque l'on communique avec les promoteurs immobiliers de l'échantillon pour la première fois et lorsque les données sont recueillies. Lors du contact initial, on demande aux promoteurs immobiliers de confirmer qu'ils vendent activement des appartements en copropriété dans la RMR pour laquelle ils ont été sélectionnés. Si ils sont compris dans le champ de l'enquête, on leur demande d'indiquer jusqu'à quatre projets résidentiels dans l'une ou l'autre des neuf RMR visées par l'enquête. Idéalement, chaque projet résidentiel doit comprendre au moins un immeuble d'appartements en copropriété qui comporte l'un des cinq types d'unité ciblés et moins de 70 % de ces unités doivent être vendues.

L'IPACN recueille les renseignements pour un immeuble par projet résidentiel. Dans les cas où plus de 90 % des unités sont vendues dans le même immeuble, on demande aux promoteurs immobiliers de choisir un autre immeuble qui comprend le plus d'unités non vendues.

Pour chaque immeuble, on demande aux promoteurs immobiliers de fournir les caractéristiques et les prix d'au plus 10 unités représentatives. Cela peut comprendre jusqu'à 3 unités à une chambre à coucher, 2 unités à une chambre à coucher et un coin de détente, 2 unités à deux chambres à coucher, 2 unités à deux chambres à coucher et un coin de détente, et une unité à trois chambres à coucher. Le nombre exact d'unités et leurs caractéristiques varieront chaque mois en fonction des unités vendues ou mises en vente (si aucune unité n'a été vendue) pendant le mois de référence.

Au fil du temps, les promoteurs immobiliers d'appartements en copropriété entreront sur le marché et le quitteront. De plus, de nouveaux projets d'appartements en copropriété seront lancés une fois que les ventes des projets résidentiels existants auront été réalisées. Ainsi, l'échantillon de promoteurs immobiliers, de projets résidentiels, d'immeubles et d'unités doit être mis à jour au fil du temps. Les spécialistes de Statistique Canada examinent constamment l'échantillon de promoteurs immobiliers de l'IPACN et y apportent des ajouts. Les questions de l'IPACN aident les promoteurs immobiliers à déterminer les critères à utiliser et quand les utiliser pour choisir de nouveaux projets résidentiels et immeubles en copropriété aux fins de collecte de prix, de sorte que les prix de vente indiqués continuent de représenter leur profil actuel de construction de nouveaux appartements en copropriété.

Sources des données

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants et sont dérivées d'autres enquêtes de Statistique Canada.

On communique avec tous les promoteurs immobiliers des appartements en copropriété neufs de l'échantillon afin de confirmer qu'ils sont dans le champ de l'enquête, de déterminer les projets d'appartements en copropriété pour lesquels ils produiront leur rapport et ainsi que pour recueillir le nom d'un répondant et ses coordonnées. Ce contact préalable se fait par interview téléphonique assistée par ordinateur.

Les interviews téléphoniques assistées par ordinateur sont aussi utilisées pour recueillir le premier mois de données auprès des nouveaux répondants. Les intervieweurs demandent aux promoteurs immobiliers des renseignements détaillés sur les projets d'appartements en copropriété, les immeubles et les unités pour lesquels ils fourniront des données. Ils recueillent également les prix des unités visées. Enfin, ils demanderont la permission de remplir au préalable le(s) questionnaire(s) électronique(s) futur(s) d'informations fournies par le répondant pour une période précédente.

Après cette collecte initiale, les répondants recevront un questionnaire électronique à remplir eux-mêmes chaque mois pour chaque nouveau projet d'appartements en copropriété pour lequel ils fournissent des données.

Un suivi téléphonique est fait auprès des répondants dont le questionnaire sera rejeté au contrôle et auprès de ceux qui n'auront pas répondu.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

La détection des erreurs fait partie intégrante des activités de collecte et de traitement des données.

Des vérifications automatisées sont appliquées aux enregistrements de données pendant la collecte afin de repérer les données manquantes, ainsi que les erreurs de saisie et de déclaration. Les répondants sont invités à valider leurs données lorsque ces contrôles de vérifications échouent.

Pendant le traitement des données, les spécialistes du domaine passent en revue les données recueillies afin de trouver et de corriger les erreurs, les incohérences et les valeurs aberrantes. Cet examen est axé sur le comportement des variations de prix déclarées, tant pour les valider directement que pour s'assurer qu'elles sont représentatives des nouvelles variations de prix en général.

Imputation

Les données manquantes sont généralement estimées par un processus systématisé d'imputation. Pour une période donnée, les données des prix pourraient ne pas être disponibles pour l'estimation. Dans de tels cas, les données manquantes sont donc imputées en utilisant le mouvement de prix moyen des unités restantes au sein de la même RMR (méthode d'imputation par la moyenne globale ou par la moyenne ciblée).

Estimation

L'IPACN comporte des calculs élémentaires et agrégés. L'indice élémentaire est calculé à l'aide de la formule de Jevons (moyenne géométrique équipondérée) en combinant les rapports de prix à l'échelle d'une RMR. L'IPACN agrégé est la combinaison pondérée des estimations municipales par rapport au total de l'agrégat des six régions métropolitaines de recensement. On utilise une formule à pondération fixe de type Laspeyres (Lowe) pour le calcul de cet indice.

Source des pondérations
Les prix relatifs de toutes les unités dans tous les immeubles d'une RMR reçoivent une pondération égale dans le calcul des indices au niveau de la RMR. Les pondérations servant à agréger les indices au niveau de la RMR sont déterminées selon l'activité économique, qui est calculée à partir de la valeur des ventes d'appartements en copropriété neufs dans chaque RMR pour les trois années précédentes (c'est-à-dire les poids des ventes). Ces pondérations sont mises à jour chaque année et sont adoptées au moment de la diffusion des indices du deuxième trimestre. Par exemple, les pondérations pour les indices de 2017 sont calculées à partir de la valeur des appartements en copropriété neufs vendus dans chaque RMR au cours des années civiles 2014, 2015 et 2016, les pondérations pour les indices de 2018 englobant les ventes dans chaque RMR de 2015 à 2017.

La pondération attribuée à chaque RMR correspond au ratio de la valeur totale des ventes dans cette RMR au cours des trois années précédentes et de la valeur des ventes dans toutes les RMR comprises dans l'IPACN au cours des trois années précédentes.

Les données servant à la pondération proviennent du Relevé des logements écoulés sur le marché de la SCHL, qui recense les propriétés résidentielles nouvellement construites dans chaque RMR comprise dans l'IPACN. Les données sur les ventes d'appartements en copropriété du Relevé des logements écoulés sur le marché (date de la vente et prix de vente) servent à calculer les pondérations pour chaque RMR.

Évaluation de la qualité

Avant la publication, l'IPACN fait l'objet d'analyses de comparabilité avec les tendances historiques, ainsi que de cohérence avec les résultats d'indicateurs économiques connexes, des événements courants connus et des renseignements provenant d'autres sources externes d'indice des prix.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'une organisation sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, les données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Les données recueillies sont converties en un indice des prix et sont publiées sous cette forme. Il n'est donc pas possible de reconnaître les entreprises ayant fourni les renseignements d'origine sur les prix.

Révisions et désaisonnalisation

À chaque diffusion, les données des trimestres précédents pourraient avoir été révisées. Les indices ne sont pas désaisonnalisés.

Exactitude des données

L'exactitude statistique de cet indice dépend des données sur le prix et sur la valeur. Les données sur le prix sont tirées d'une enquête sur échantillon. L'exactitude des données sur la valeur dépend de la qualité des données provenant du Relevé des logements écoulés sur le marché de la SCHL. Ces deux sources de données sont assujetties à leurs propres erreurs.

Bien que l'IPACN utilise une méthodologie d'enquête sur échantillon pour obtenir les renseignements nécessaires, les intervalles de confiance ne sont pas estimés pour le moment en raison de la nature longitudinale des séries d'indices des prix.

Les indices sont jugés fiables d'un point de vue statistique à tous les niveaux d'agrégation, à moins qu'ils ne soient marqués d'un indicateur de la qualité des données.

Taux de réponse
Le taux de réponse moyen mensuel pour les constructeurs faisant partie de l'enquête en 2018 était de 77 %.

Erreur non due à l'échantillonnage
Lorsque les spécifications détaillées d'une unité d'appartement en copropriété changent entre deux périodes consécutives, Statistique Canada utilise les valeurs fournies par l'entrepreneur de sorte à assurer la comparabilité des prix de cette unité au fil du temps. Lorsque des incohérences se produisent dans ces valeurs en dollars et qu'elles ne sont pas relevées, elles peuvent donner lieu à des erreurs non dues à l'échantillonnage.

Date de modification :