Enquête sur l'accès et le soutien à l'éducation et la formation (EASEF)

Information détaillée pour 2008

Statut :

Inactive

Fréquence :

Une fois

Numéro d'enregistrement :

5151

L'Enquête sur l'accès et le soutien à l'éducation et la formation porte sur les antécédents pouvant mener à l'éducation postsecondaire (EPS) et les déterminants de l'accès à l'EPS, y compris le rôle du financement des étudiants et la participation à des programmes d'éducation et de formation des adultes.

Date de la parution - 25 novembre 2009

Aperçu

L'Enquête sur l'accès et le soutien à l'éducation et la formation regroupe trois anciennes enquêtes qui portaient sur les antécédents pouvant mener à l'éducation postsecondaire (EPS) et les déterminants de l'accès à l'EPS, y compris le rôle du financement des étudiants et la participation à des programmes d'éducation et de formation des adultes. L'EASEF remplace l'Enquête sur les approches en matière de planification des études (EAPE, numéro d'enregistrement 4442), l'Enquête sur la participation aux études postsecondaires (EPEP, numéro d'enregistrement 4446) et l'Enquête sur l'éducation et sur la formation des adultes (EÉFA, numéro d'enregistrement 3879).

L'EASEF accroît le potentiel analytique des trois enquêtes isolées, en ce qui concerne le contenu qui peut être abordé, les tailles d'échantillons permises compte tenu du budget et la possibilité d'étudier les corrélats pour l'ensemble des trois thèmes dans le contexte de l'éducation permanente. Les données recueillies dans le cadre de l'EASEF permettront de faire le suivi de l'état de préparation et de l'accès à l'éducation, d'évaluer l'efficacité des programmes publics reliés à l'éducation et d'élaborer des politiques pour répondre aux besoins de formation des Canadiens.

Sujets

  • Éducation et formation des adultes
  • Éducation, formation et apprentissage
  • Finances de l'éducation

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible de l'Enquête sur l'accès et le soutien à l'éducation et à la formation (EASEF) est constituée de tous les résidents canadiens de moins de 65 ans, à l'exception des personnes qui habitent dans les trois territoires du Nord et de celles qui habitent dans des établissements institutionnels.

La population observée comporte un sous-dénombrement de la population cible : elle exclut les personnes qui habitent dans les ménages n'ayant pas de téléphone ou possédant seulement un téléphone mobile. De plus, la population observée ne couvre pas les personnes qui habitent dans des ménages dont le numéro de téléphone n'était pas compris dans le Recensement de la population de 2006 et dans les fichiers administratifs utilisés pour établir la base de sondage.

Élaboration de l'instrument

La planification de l'Enquête sur l'accès et le soutien à l'éducation et à la formation (EASEF) a été conçue en collaboration avec des spécialistes du domaine et des chercheurs travaillant au nom de Ressources humaines et Développement des compétences Canada (RHDCC). L'EASEF a été soumise à deux séries de groupes de discussion gérés par le Centre de recherche Décima et la Division du Tourisme et du Centre de la statistique de l'éducation (DTCSE). Le questionnaire se compose presque entièrement de questions issues de trois enquêtes : l'Enquête sur l'éducation et sur la formation des adultes (EÉFA), l'Enquête sur la participation aux études postsecondaires (EPEP) et l'Enquête sur les approches en matière de planification des études (EAPE).

Un pré-test a été effectué en février 2008 avec un échantillon de 1 000 numéros de téléphone issus du recensement. Il a permis à la Division des méthodes d'enquêtes auprès des ménages (DMEM) d'ajuster le plan d'échantillonnage de l'enquête principale en vérifiant les hypothèses de mobilité et l'efficacité du plan initial. On a utilisé les composantes standard d'entrée et de sortie du système d'appel aléatoire pour effectuer le test, qui comprenait cinq questions.

L'enquête a été programmée pour être menée par interview téléphonique assistée par ordinateur (ITAO) et on l'a ensuite testée sur place pour s'assurer qu'elle fonctionnait correctement. Elle comprend deux applications indépendantes. La première s'adresse aux répondants âgés de 18 à 64 ans et aux parents des enfants de moins de 18 ans. La seconde application pose une autre série de questions à la personne la mieux renseignée sur un jeune de 18 à 24 ans, et l'information obtenue est couplée aux renseignements fournis par le jeune en question.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête transversale par échantillon.

La base de sondage de l'EASEF est une liste téléphonique. Celle-ci a été dressée à partir de deux sources de numéros de téléphone : le Recensement de la population de 2006 et des fichiers administratifs. Les numéros de téléphone des fichiers administratifs ont été ajoutés à la base de sondage comme une strate distincte : seuls les numéros qui n'étaient pas compris dans le Recensement y ont été ajoutés.

La partie de la base de sondage provenant du recensement a été stratifiée conformément à la composition des ménages selon l'âge au moment du Recensement. Les ménages qui comprenaient des jeunes âgés de 18 à 24 ans ont été suréchantillonnés, alors que les ménages constitués d'adultes âgés de 25 ans et plus ont été sous-échantillonnés. Les ménages qui comptaient uniquement des personnes âgées de 65 ans et plus ont été retirés de la base de sondage.

La base de sondage a également été stratifiée par province. La répartition de l'échantillon parmi les provinces était un compromis entre la répartition égale et la répartition proportionnelle.

Un échantillon aléatoire simple a été sélectionné sans remise dans chaque strate. La taille de l'échantillon total est de 72 000 numéros de téléphone.

L'échantillon de numéros de téléphone sélectionnés a été envoyé sur le terrain pour la collecte. L'interview était menée auprès du ménage joint selon le numéro de téléphone sélectionné, peu importe si le ménage ou logement joint était celui listé sur la base du recensement.

Après avoir pris contact avec un ménage, on demandait à la personne qui avait répondu au téléphone de nommer tous les membres du ménage et de donner l'âge de chacun d'entre eux. Un membre du ménage âgé de 0 à 64 ans était sélectionné de façon aléatoire aux fins de l'enquête. La probabilité de sélection variait selon le groupe d'âge des membres : les jeunes de 18 à 24 ans étaient plus susceptibles d'être sélectionnés que les adultes de 25 à 64 ans.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2008-06-16 à 2008-10-08

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

Les données ont été recueillies par le biais d'interviews téléphoniques assistées par ordinateur (ITAO).

L'interview a eu lieu auprès du ménage joint au numéro de téléphone sélectionné dans l'échantillon.

Une fois le contact établi avec un ménage, la liste de tous les membres du ménage, y compris leur âge, était dressée et un membre du ménage dont l'âge était compris entre 0 et 64 ans était sélectionné au hasard pour participer à l'enquête.

o Si la personne choisie avait moins de 18 ans, l'interview était effectuée auprès d'un de ses parents ou de son tuteur, qui était la personne la mieux renseignée (PMR) au sujet de l'enfant.

o Si le membre sélectionné était âgé de 18 à 24 ans, l'interview était effectuée auprès de cette personne, et une interview de suivi était menée auprès d'un parent ou d'un tuteur, qui était la personne la mieux renseignée (PMR).

o Si le membre sélectionné était âgé de 25 à 64 ans, l'interview a été menée auprès de cette personne.

Les interviews par personne interposée n'étaient pas autorisées.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

La collecte des données de l'EASEF a été effectuée au moyen d'un instrument d'ITAO (interview téléphonique assistée par ordinateur). L'utilisation d'un instrument d'ITAO comporte deux avantages majeurs : elle assure l'enchaînement correct des questions et elle permet de vérifier les réponses incohérentes au moyen des contrôles compris dans l'application.

On a procédé à une série de vérifications au bureau central, afin d'assurer l'uniformité du fichier de données. Il s'agit à la fois d'interventions manuelles et systématiques. En ce qui a trait à l'EASEF, plusieurs vérifications manuelles ont été effectuées, afin de déterminer les incohérences logiques. Par ailleurs, on a procédé à une vérification systématique de l'enchaînement des données. Toutes les questions qui ne s'appliquaient pas à un répondant et qui n'ont pas été posées comportent un code de « enchaînement valide ». L'enchaînement est déterminé au préalable dans l'application informatique. Par ailleurs, toutes les valeurs de non réponse sont établies à « non déclaré ».

Le traitement des données de l'Enquête sur l'accès et le soutien à l'éducation et à la formation comprend plusieurs étapes, y compris la vérification, le codage, le contrôle, l'imputation, l'estimation, la confidentialité, etc. À chaque étape, une image des fichiers de sortie est produite, et il est facile de faire une vérification en comparant les fichiers de l'étape en cours avec ceux de l'étape précédente.

Imputation

L'imputation par enregistrement donneur a été utilisée pour fournir les éléments d'information manquants aux enregistrements pour plusieurs variables clés. La méthode d'imputation par donneur copie les informations de l'enregistrement d'un « donneur » ayant des caractéristiques semblables.

La méthode d'imputation par donneur a aussi été utilisée pour imputer les données de la PMR d'un jeune dans les cas où une interview complète a été effectuée auprès du jeune, mais aucune donnée n'a été saisie durant le suivi auprès de la PMR de ce jeune. Les informations manquantes des PMR ont été imputées en utilisant la méthode d'imputation par donneur.

Estimation

Les estimations ont été produites en utilisant les poids rattachés à chaque unité échantillonnée. Le poids de chaque unité échantillonnée indique le nombre d'unités dans la population que l'unité représente. Les poids ont été calculés en plusieurs étapes :

o Un poids initial a été calculé en fonction de la probabilité de sélectionner l'unité dans l'échantillon.

o Les poids ont été corrigés pour tenir compte de la non-réponse au niveau du ménage.

o Les poids ont été corrigés pour tenir compte de la sélection d'une personne dans le ménage.

o Les poids ont été corrigés pour tenir compte de la non-réponse au niveau de la personne.

o Les poids ont été calés pour qu'ils correspondent aux comptes démographiques de juillet 2008, au niveau de la province et selon le groupe d'âge et le sexe.

La qualité des estimations a été évaluée en utilisant les estimations de leur coefficient de variation (CV). Les CV ont été calculés en utilisant les poids bootstrap qui prennent en considération le plan d'échantillonnage.

Évaluation de la qualité

Les données ont été comparées à celles tirées d'autres sources publiées comme l'Enquête sur l'éducation et sur la formation des adultes (EÉFA, numéro d'enregistrement 3879), l'Enquête sur la participation aux études postsecondaires (EPEP, numéro d'enregistrement 4446) et l'Enquête sur les approches en matière de planification des études (EAPE, numéro d'enregistrement 4442).

Dans le cas de EASEF, les données des tableaux dans le rapport ont été publiées conformément aux lignes directrices de diffusion relatives au coefficient de variation. Le niveau de qualité d'une estimation sera déterminé uniquement en fonction de l'erreur d'échantillonnage telle qu'elle est exprimée par le coefficient de variation.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent aux données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Exactitude des données

BASE DE SONDAGE :
La couverture de la base de sondage de l'EASEF a été évaluée à 78 %. La couverture était la plus faible (60 %) pour les répondants âgés de 22 à 34 ans.

TAUX DE RÉPONSE :
Le taux de réponse pour l'EASEF 2008 était de 64 %.

ERREURS D'ÉCHANTILLONNAGE:
L'erreur d'échantillonnage se présente lorsque que le calcul des estimations de la population est fait sur une fraction de la population au lieu de la population entière. L'erreur d'échantillonnage dépend de facteurs tels que la taille de l'échantillon, le plan d'échantillonnage et la méthode d'estimation.

La base pour mesurer l'importance potentielle des erreurs d'échantillonnage est l'erreur type des estimations calculées à partir des résultats d'une enquête. En raison de la diversité des estimations pouvant être produites à partir d'une enquête, l'erreur type d'une estimation est habituellement exprimée en fonction de l'estimation à laquelle elle se rapporte. La mesure résultante, appelée coefficient de variation (CV) d'une estimation, s'obtient en divisant l'erreur type de l'estimation par l'estimation elle-même et s'exprime en pourcentage de l'estimation.

Les utilisateurs doivent calculer le coefficient de variation afin d'obtenir un indice de la qualité des estimations. Par exemple, si le coefficient de variation est moins de 16 %, les estimations peuvent être utilisées sans aucune restriction; s'il se situe entre 16 % et 33 %, les estimations devraient être utilisées avec prudence; et, s'il est de 33 % ou plus, les estimations ne doivent pas être diffusées sous aucune forme ou dans aucun cas.

De plus des erreurs non échantillonnages peuvent se produire à chaque étape des opérations d'enquête. Énormément de temps et d'efforts ont été consacrés à réduire les erreurs non dues à l'échantillonnage dans l'enquête. Des mesures d'assurance de la qualité ont été prises à chacune des étapes du cycle de collecte et de traitement des données afin de contrôler la qualité des données.

Pour les estimations fondées sur des données imputées, il est recommandé de corriger le coefficient de variation à l'aide d'un facteur d'inflation. Voir le Guide de l'utilisateur des microdonnées pour de plus amples renseignements.

Documentation

Date de modification :