Achats de grains fourragers

Information détaillée pour août à décembre 2017

Statut :

Active

Fréquence :

Deux fois par année

Numéro d'enregistrement :

5046

Ces renseignements seront utilisés par Statistique Canada pour compléter le bilan des grains et améliorer la mesure de la valeur des grains fourragers dans les provinces de l'Ouest.

Date de la parution - Les données sont diffusées à l'intérieur de Statistique Canada seulement, afin que d'autres enquêtes ou programmes statistiques s'en servent comme sources des données.

Aperçu

L'enquête veut remédier au manque de données sur la valeur des céréales fourragères dans les provinces de l'Ouest. Les données de l'enquête servent à actualiser les quantités et les valeurs des livraisons de céréales. Les quantités sont utilisées pour améliorer les estimations de livraisons de céréales non réglementées dans les tableaux de bilan des exploitations agricoles, qui, eux, rehaussent la qualité des estimations des cultures agricoles et des stocks à la ferme. Par la suite, les valeurs sont utilisées pour améliorer les recettes monétaires agricoles diffusées, ainsi que pour calculer le produit intérieur brut (PIB) et les variables connexes, opération effectuée par le Système de comptabilité nationale du Canada (SCNC).

Période de collecte : Deux fois par année à la fin de la compagne agricole (31 juillet) et de l'année civile (31 décembre).

Sujets

  • Agriculture
  • Cultures et horticulture

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible est composée de seize entreprises qui déclarent pour toutes leurs filiales de toutes les provinces de l'Ouest. Ces entreprises sont des meuneries qui achètent les céréales directement des agriculteurs ou de négociants en grains. La liste des meuneries a été obtenue à la suite d'entretiens avec l'industrie et avec l'Association de nutrition animale du Canada. La liste est mise à jour à l'aide de sources commerciales et de l'enquête en tant que telle. Les parcs d'engraissement sont exclus.

Élaboration de l'instrument

Le questionnaire a été conçu en collaboration avec des spécialistes internes et externes et avec certains répondants, avant le début de l'enquête en 2003.

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement avec plan transversal.

Aucun échantillonnage n'est fait, les données étant recueillies pour toutes les unités de la population cible.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2016-12-15 à 2017-01-17

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

La collecte a été effectuée par la poste et un suivi a été fait par courrier/télécopieur et téléphone.

Le questionnaire demandait, pour la campagne agricole en cours, les quantités de céréales fourragères achetées d'agriculteurs et de négociants en grains, par céréale. Les données sont demandées pour les céréales provenant de provinces individuelles de l'Ouest, pour la quantité totale de l'Est, pour d'autres pays et pour la quantité totale globale.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Les questionnaires sont vérifiés avant la saisie des données pour être en mesure de garantir que les répartitions géographiques correspondent au total. En juillet, les données sont comparées aux déclarations de décembre pour donner la garantie que les données de juillet sont au moins égales aux données de la campagne agricole en cours déclarées en décembre. Les données déclarées sont également comparées aux déclarations précédentes pour s'assurer que les produits déclarés sont les mêmes. Le bien-fondé de tous les changements est évalué en fonction de la disponibilité d'aliments pour animaux et de têtes de bétail.

Imputation

Les données ne sont généralement pas imputées. Les imputations nécessaires sont effectuées à l'aide des déclarations précédentes de la même entreprise et à l'aide des tendances observées chez les autres entreprises déclarantes. L'information sur les quantités de bétail et le bilan des grains contribue au bon déroulement de l'analyse.

Estimation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Évaluation de la qualité

Il s'agit d'un recensement et la qualité des données est assurée grâce à l'application de techniques de vérification uniformisées rigoureuses. Les données aberrantes sont ensuite portées à l'attention de spécialistes ou on communique avec l'entreprise visée. Les tendances des bilans, employées par le gouvernement et l'industrie, aident à corroborer les résultats de l'enquête.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la loi. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Révisions et désaisonnalisation

Les données sont examinées pour déterminer les non-déclarations ou les déclarations inexactes lorsque les révisions sont reçues. Les données d'enquête ne sont pas étalonnées.

Exactitude des données

Comme il ne s'agit pas d'une enquête par échantillonnage, elle ne comporte pas d'erreurs d'échantillonnage.

Bien que des efforts considérables soient déployés pour que toutes les opérations de collecte et de traitement obéissent à des normes de qualité élevées, les estimations obtenues sont inévitablement entachées d'erreurs non dues à l'échantillonnage. Les erreurs non dues à l'échantillonnage comprennent les erreurs de couverture, les erreurs dues à la réponse, les erreurs dues à la non-réponse et les erreurs liées au traitement des données. Les principales sources des erreurs non dues à l'échantillonnage pour cette enquête sont considérées comme des erreurs de couverture et des erreurs dues à la non-réponse.

Les erreurs de couverture peuvent provenir de l'énumération incomplète et de la couverture insuffisante de la population de meuneries. On juge que cette couverture est très bonne au Manitoba et en Saskatchewan, mais on a éprouvé des difficultés à identifier les meuneries en Alberta. Il existe également de nombreuses meuneries qui n'achètent que de petites quantités à l'occasion. Le fait de ne pas inclure dans l'enquête toutes les petites meuneries ne produit que des effets négligeables.

Les erreurs de réponse peuvent être imputables à la conception du questionnaire, aux caractéristiques d'une question, à l'incapacité ou à la réticence du répondant à fournir la bonne information, à la mauvaise interprétation des questions ou à des problèmes de définition. Ces erreurs peuvent être éliminées en soignant davantage la conception du questionnaire, en utilisant des concepts simples et en faisant une vérification de la cohérence.

Les erreurs de non-réponse sont causées par les répondants qui refusent de répondre, qui sont incapables de répondre ou qui produisent leur déclaration trop tardivement. Dans ces cas, les données ne sont généralement pas imputées. On essaie donc d'obtenir le taux de réponse le plus élevé possible. Le taux de réponse définitif pour cette enquête est d'environ 90 % par an.

Les erreurs de traitement peuvent survenir à différentes étapes du traitement telles que la saisie, la vérification et la mise en tableau des données. Des mesures ont été prises pour réduire au minimum ces erreurs. Des membres du personnel ayant la formation appropriée travaillent sur cette enquête et étudient les estimations. La mise en tableau est automatisée afin d'éliminer les erreurs d'origine humaine.

Date de modification :