Enquête sociale générale - Identité sociale (IS)

Statut :
Active
Fréquence :
Quinquennale (5 ans)
Numéro d'enregistrement :
5024

Les deux objectifs principaux de l'Enquête sociale générale (ESG) sont de recueillir des données sur les tendances sociales afin de surveiller les changements dans les conditions de vie et le bien-être des Canadiens et; de fournir des renseignements actualisés sur des questions particulières de politique sociale d'intérêt actuel ou émergent. Un sujet précis est habituellement répété tous les cinq ans.

L'objectif principal de l'ESG sur l'Identité sociale (IS) est de fournir un portrait général du niveau d'identification des Canadiens, de leur sentiment d'attachement et d'appartenance et leur fierté de leur environnement social et culturel.

Information détaillée pour 2013 (cycle 27)

Date de la parution - 23 décembre 2014

Aperçu

Les composantes clés de cette enquête incluent les sujets suivants :
- Les réseaux sociaux, la participation à la communauté et l'engagement, la connaissance de l'histoire canadienne, l'appréciation des symboles nationaux, les valeurs partagées ainsi que la confiance accordée aux institutions et aux gens.

Les résultats de cette enquête seront utilisés par des analystes et chercheurs afin d'étudier la relation entre l'identité et l'intégration sociale tandis que des ministères s'en serviront afin de développer des politiques et des programmes.

De plus, l'ESG sur l'Identité sociale est une enquête multimodale. Les répondants sélectionnés au volet IS pourront choisir entre deux modes de collecte: remplir le questionnaire électronique (QE) ou poursuivre l'interview téléphonique assistée par ordinateur (ITAO).

Activité statistique

Cet enregistrement est une partie du programme de l'Enquête sociale générale (ESG). L'ESG a débuté en 1985. Chaque cycle de l'enquête comporte une thématique principale, une thématique particulière ou des questions exploratoires, ainsi qu'un ensemble type de questions socio démographiques utilisées à des fins de classification. Les cycles plus récents incluent également des questions qualitatives visant à sonder les intentions et les perceptions.

Sujets

  • Réseaux sociaux et participation communautaire
  • Société et communauté

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population visée de l'ESG principale comprend toute personne ne vivant pas en institution âgée de 15 ans et plus, qui réside dans l'une des dix provinces canadiennes. Dans l'ESG, tous les répondants sont joints et interviewés par téléphone. Par conséquent, les personnes vivant dans des ménages sans téléphone ne peuvent pas être interviewées.

Élaboration de l'instrument

Le questionnaire a été élaboré à partir de recherches et de nombreuses consultations avec les utilisateurs des données. L'essai qualitatif a été effectué par le Centre d'information sur la conception de questionnaire de Statistique Canada (CICQ). Des entrevues individuelles en profondeur ont été effectuées dans quatre villes, représentant trois provinces, avec des répondants sélectionnés selon des critères représentatifs. Ces entrevues nous ont permis d'identifier les questions qui fonctionnaient bien et de cibler celles nécessitant des clarifications ou une restructuration. Les membres de l'équipe du CICQ ont effectué un rapport détaillé de leurs observations et recommandations. À l'issue de cet essai qualitatif, tous les commentaires et rétroactions furent, dans la mesure du possible, pris en considération.

L'essai pilote de la méthodologie de collecte de données et du questionnaire a été réalisé en octobre à décembre 2012. Les observations faites lors de l'essai pilote, en lien avec la collecte de données, ont été réalisées par les membres de l'équipe travaillant sur l'enquête. Tous les commentaires et les suggestions des interviewers et ceux des observateurs sur le terrain, ont été colligés, documentés, analysés et dans la mesure du possible, mis en oeuvre dans l'enquête.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête transversale par échantillon.

La taille de l'échantillon cible (c.-à-d. le nombre de répondants) pour le cycle 27 sur l'IS était de 31 973, tandis que le nombre réel de répondants était de 27 695. Pour chaque province, des tailles minimales d'échantillon ont été déterminées, afin de veiller à ce que certaines estimations aient une variabilité d'échantillonnage acceptable au niveau de la strate. Lorsque la taille de l'échantillon des strates ciblée a été atteinte, le reste de l'échantillon a été réparti entre les strates de manière à équilibrer les exigences de précision pour les estimations au niveau national et au niveau des strates. Cet échantillon est représentatif des tous les ménages du Canada.

À des fins d'échantillonnage, on a divisé chacune des dix provinces en strates (c.-à-d. en régions géographiques). Nombre des régions métropolitaines de recensement (RMR) ont été considérées individuellement comme des strates distinctes. C'est le cas pour St. John's, Halifax, Saint John, Montréal, Québec, Toronto, Ottawa, Hamilton, Winnipeg, Regina, Saskatoon, Calgary, Edmonton et Vancouver. Les RMR ne figurant pas sur cette liste sont situées au Nouveau-Brunswick, au Québec, en Ontario et en Colombie-Britannique. Pour le Québec, l'Ontario et la Colombie-Britannique, trois autres strates ont été formées en regroupant les RMR qui restaient dans chacune de ces trois provinces (la partie québécoise de la RMR d'Ottawa - Gatineau est comprise dans Québec-Autre- RMR). On a ensuite regroupé les régions n'étant pas des RMR de chacune des 10 provinces pour former 10 strates supplémentaires. Moncton se retrouve dans la strate regroupant les régions n'étant pas des RMR du Nouveau-Brunswick. Cela donne en tout 27 strates.

Cette enquête utilise une nouvelle base de sondage combinant les numéros de téléphone à ligne fixe et cellulaire tirés du recensement et de différents fichiers administratifs avec la nouvelle base de sondage de logement de Statistique Canada. Chaque enregistrement sur la base de sondage est un groupe d'un ou plusieurs numéros de téléphone associés à la même adresse (ou un seul numéro de téléphone pour les cas où l'appariement entre le numéro de téléphone et une adresse n'a pu être établi). Cette nouvelle base de sondage téléphonique est utilisée pour avoir une meilleure couverture des ménages ayant un numéro de téléphone.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2013-06-03 à 2014-03-31

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

Les données sont recueillies par l'entremise d'une application ITAO et d'un questionnaire électronique (QE). Une lettre et une brochure d'introduction sont envoyées aux répondants, pour lesquels une adresse est disponible, avant le début.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Tous les enregistrements de l'enquête ont été soumis à des contrôles informatiques au cours de l'interview. L'application d'enquête a permis de déterminer des valeurs de fourchette à mesure qu'elles étaient entrées. Par conséquent, l'intervieweur (dans l'ITAO) ou le répondant (dans les QE) pouvait immédiatement corriger l'information fournie, afin de résoudre le problème. Si l'intervieweur (ou le répondant) n'était pas en mesure de résoudre correctement les erreurs décelées, il était possible de passer outre au contrôle pour poursuivre l'enquête, les données étant passées en revue ultérieurement par le bureau central. Tous les commentaires des intervieweurs du système d'ITAO ont été examinés et pris en compte au moment du contrôle au bureau central.

Imputation

Compte tenu de la nature de l'enquête, l'imputation ne convenait pas à la majorité des questions ainsi les questions manquantes étaient codées comme "non déclaré". Par contre, on ne permettait pas de laisser sans réponse les questions sur les variables requises pour effectuer la pondération. Des valeurs ont été imputées dans de rares cas où les renseignements manquaient sur le sexe du répondant par exemple.

Estimation

Lorsqu'on utilise un échantillon probabiliste comme dans l'ESG, le principe qui sous-tend la démarche d'estimation est que chaque personne échantillonnée représente (outre elle-même) plusieurs personnes non échantillonnées. Ainsi, dans un échantillon aléatoire simple de 2 % de la population, chaque unité représente 50 éléments de la population (lui-même et 49 autres). Le nombre de personnes représentées par une personne échantillonnée est ce que l'on appelle habituellement le poids ou le facteur de pondération de la personne.

Le cycle 27 de l'ESG est une enquête de personnes et les fichiers d'analyse contiennent les réponses au questionnaire et les renseignements connexes reçus de 27 695 enquêtés.

Un facteur de pondération a été mis à la disposition des analystes sur le fichier microdonnées :

WGHT_PER : C'est là le poids de base pour l'analyse au niveau des personnes, c'est-à-dire pour l'estimation du nombre de personnes (âgées de 15 ans et plus) ayant une ou plusieurs caractéristiques données.

Outre les poids des estimations, des poids « bootstrap » ont été créées dans le but d'estimer la variance fondée sur le plan de sondage.

Évaluation de la qualité

À toutes les étapes du processus de l'enquête des contrôles sont implantés pour assurer la qualité des renseignements recueillis. Des mesures telles l'embauche d'interviewers qualifiés, la formation des interviewers relativement aux concepts et méthodes de collecte propres à l'enquête, observation des interviews pour corriger les problèmes du questionnaire et préciser les directives de collecte lorsqu'elles sont mal interprétées, procédures pour minimiser les erreurs de saisie des données, vérification de la qualité du codage et contrôles destinés à vérifier la logique du traitement. On vérifie également la cohérence interne des données et on les compare aux données d'autres sources publiées.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la loi. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Pour les microdonnées : le contenu est réduit et modifié. Pour les données tabulaires : des méthodes de correction de cellules sensibles telle l'agrégation ou la suppression sont utilisées.

Exactitude des données

La méthodologie de cette enquête a été conçue de façon à réduire le nombre d'erreurs et les répercussions éventuelles de celles ci. Cependant, les résultats de l'enquête demeurent sujets à l'erreur à cause des erreurs d'échantillonnage et des erreurs non dues à l'échantillonnage.

Erreurs d'échantillonnage :
Puisque les données proviennent d'un échantillon de personnes, elles sont sujettes à l'erreur d'échantillonnage. C'est-à-dire que les estimations faites à partir d'échantillons varieront d'un échantillon à l'autre et qu'elles seront habituellement différentes des résultats qu'aurait produit un recensement complet. Il est possible de produire des estimations plus précises de la variabilité d'échantillonnage des estimations avec la méthode « bootstrap », à l'aide de poids « bootstrap » qui ont été créés pour l'enquête. La méthode « bootstrap » a été utilisée pour estimer la variabilité d'échantillonnage dans le cas de toutes les estimations produites à partir des données du Cycle 27 de l'ESG. Les estimations qui comportent une variabilité d'échantillonnage élevée sont indiquées dans cette publication et toutes les différences qui ont été mises en évidence entre les sous-groupes de la population sont significatives à 95 %.

Erreurs non dues à l'échantillonnage :
Même un recensement de population cible produit des estimations susceptibles de contenir une erreur. Il s'agit d'erreurs non dues à l'échantillonnage, mais les estimations calculées d'après des données d'échantillon en contiennent néanmoins. Des sources courantes de ce type d'erreurs sont une couverture imparfaite ou les non-réponses.

Les erreurs de couverture (couverture imparfaite) apparaissent quand il y a des différences entre la population cible et la population sondée. Les ménages sans téléphones ainsi que les ménages avec un service téléphonique non-couvert par la base de sondage actuel représentent une partie de la population cible qui a été exclue de la portion sondée. Dans la mesure où la population exclue diffère du reste de la population cible, les résultats peuvent être biaisés. En général, comme ces exclusions sont réduites, on s'attend à ce que les biais soient eux aussi réduits.

Le taux global de réponse de l'ESG cycle 27 était 48,1 %. Les cas de non-réponse pouvaient survenir à plusieurs étapes de cette enquête. Il y avait deux niveaux de collecte d'information : aux niveaux du ménage et de la personne. Ainsi, certains cas de non-réponse se sont produits au niveau du ménage et d'autres, au niveau de la personne. Les estimations de l'enquête ont été pondérées pour tenir compte de la non-réponse. Dans la mesure où les ménages et les personnes qui ne répondent pas diffèrent du reste de l'échantillon, les résultats peuvent être biaisés.

D'autres types d'erreurs non dues à l'échantillonnage peuvent comprendre les erreurs de réponse et les erreurs de traitement.