Dépenses et main d'oeuvre scientifiques fédérales, activités dans les sciences sociales et les sciences naturelles

Information détaillée pour 2017-2018

Statut :

Active

Fréquence :

Annuelle

Numéro d'enregistrement :

4212

Cette enquête sert à recueillir les données financières et les données d'exploitation détaillées sur les dépenses et les équivalents temps plein du personnel de l'administration publique fédérale canadienne en matière d'activités scientifiques.

Date de la parution - 29 mai 2017 (Premier d'une série de communiqués pour cette période de référence.)

Aperçu

Cette enquête recueille des données en science et technologie portant sur la situation actuelle, provisoire et des perspectives des ressources du gouvernement fédéral attribuées aux sciences sociales, humaines et les arts ainsi que les sciences naturelles et de l'ingénierie.

Les données recueillies sont utilisées par des analystes de politique scientifique des administrations fédérales et provinciales; en plus, celles-ci vont s'ajouter au total des dépenses intérieures brutes au titre de la recherche et du développement (DIRD). L'information pourrait aussi être utilisée par Statistique Canada à d'autres fins statistiques et de recherche.

Activité statistique

La recherche-développement expérimentale comprend des travaux créatifs systématiques visant à accroître le bassin de connaissances, y compris la connaissance des personnes, des cultures et des sociétés, et l'utilisation de ce bassin de connaissances pour inventer de nouvelles applications.

Période de référence : L'année fiscale

Période de collecte : Septembre à janvier

Sujets

  • Gouvernement
  • Recherche et développement
  • Ressources humaines en sciences et en technologie
  • Science et technologie

Sources de données et méthodologie

Population cible

Les ministères, organismes, commissions, conseils et sociétés d'État de l'administration fédérale qui se livrent à des activités en science et technologie (S-T) ou qui ont une allocation budgétaire pour financer la S-T.

Élaboration de l'instrument

Le formulaire a été conçu de façon à prendre en compte les intrants dans le secteur de la recherche et du développement (R-D) et des activités scientifiques connexes (ASC) incluant les sources de financement, les dépenses par activité et secteur d'exécution, selon le domaine des classifications socio-économiques et selon la région. On ramasse aussi les années-personnes engagées en les sciences et la technologie. La dernière révision au questionnaire a été faite en 2002. Le questionnaire a été conçu de façon à respecter les lignes directrices internationales définies dans le manuel de Frascati (2002) de l'OCDE.

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement avec plan transversal.

Aucun échantillonnage n'est fait, les données étant recueillies pour toutes les unités de la population cible.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2016-09-13 à 2017-01-13

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

Cette enquête postale annuelle vise les ministères ou organismes fédéraux qui pourraient exécuter des travaux de R-D ou S-T, ou financer ces activités.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration.

Détection des erreurs

Les données sont corrigées pour en garantir la logique et la cohérence internes et chronologiques et elles sont analysées pour en déterminer les tendances et la validité.

Chacunes des réponses sont vérifiées à la main au niveau micro.

La méthode de vérification consiste habituellement à :

- vérifier chaque zone de chaque document pour s'assurer qu'elle comporte un code ou une inscription acceptable;
- vérifier les codes ou les inscriptions de certaines combinaisons prédéterminées de zones pour s'assurer que ces codes ou ces instructions ne sont pas contradictoires. Même si l'on procède à certaines vérifications, tous les dossiers qui sont rejetés à ce niveau sont corrigés, après étude par les vérificateurs.

Imputation

Les données manquantes sont imputées manuellement en utilisant des proportions internes ou des déclarations précédentes.

Estimation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Évaluation de la qualité

Les données sont soumises à une vérification et une analyse afin d'assurer la cohérence et la logique des données internes et chronologiques. Les données sur les activités ne sont pas fondées sur des classifications ou comptes courants et les données d'entrée, mais sur les données financières et celles concernant le personnel. Les données doivent habituellement faire l'objet d'estimation par les répondants. Pour vérifier ou améliorer la qualité des données, on a recours à des consultations par le biais de rencontres ou d'appels téléphoniques auprès des responsables des finances ou des sciences dans les principaux ministères.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la loi. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Pour cette enquête, Statistique Canada demande aux répondants l'autorisation pour divulguer, en entier ou en partie, les données fournies dans ce questionnaire. Quand l'autorisation est déclinée, Statistique Canada ne publiera aucune donnée susceptible d'inditifier ce répondant.

Révisions et désaisonnalisation

À chaque cycle d'enquête, trois années d'enquêtes sont recueillies. Ceci dit, des révisions sont faites aux deux dernières années pour chaque année ultérieure.

Exactitude des données

Les données sont sujettes à des erreurs de couverture (résultant du sous-dénombrement de la base de sondage) et à des erreurs de mesure (émanant de l'écart entre les valeurs mesurées et les valeurs réelles).

Les gestionnaires d'enquête doivent limiter au maximum les erreurs de couverture et, à cette fin, actualiser périodiquement la base de sondage et inclure de nouveaux répondants censés exercer des activités de S-T. Parmi les processus visant à limiter les erreurs de mesure figurent les séances de formation aux concepts d'enquête, destinées aux agents spécialisés et aux répondants.

Date de modification :