Enquête sur les actes criminels

Information détaillée pour 1981(a eu lieu en 1982)

Statut :

Inactive

Fréquence :

Une fois

Numéro d'enregistrement :

3803

Cette enquête visait à fournir de l'information sur la planification et l'évaluation des programmes de prévention des crimes.

Date de la parution - 6 juillet 1995

Aperçu

Aussi connue sous le titre de Sondage canadien sur la victimisation en milieu urbain. Cette enquête recueille des données auprès d'individus choisis par sondage aléatoire dans Vancouver, Edmonton, Winnipeg, Toronto, Montréal, Halifax/Dartmouth, et St. Jean (Terre-Neuve).

Sujets

  • Crime et justice
  • Crimes et infractions

Sources de données et méthodologie

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête transversale par échantillon.

La taille de l'échantillon est assez grande pour produire des estimations des proportions des caractéristiques démographiques de 0.5% et plus comportant un coefficient de variation n'excédant pas 15%.

Sources des données

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

L'enquête sur les actes criminels a été effectuâe par le groupe des enquêtes spéciales pour le Solliciteur général du Canada. Il s'agit d'une enquête par interview téléphonique menée auprès d'un échantillon de personnes choisies au hasard selon la méthode de l'échantillonnage probabiliste à deux degrés. Au premier degré, on sélectionne un échantillon de ménages à l'aide du système d'appel aléatoire et, au deuxième degré, on choisit dans chaque ménage sélectionné une personne âgée de 16 ans et plus. Les répondants doivent fournir des renseignements sur des incidents de tout genre survenus en 1981. Les actes criminels comprennent les agressions sexuelles, les voies de fait, le vol qualifié, le vol de véhicules automobiles, le vol par effraction et le vandalisme.

Estimation

Comme l'enquête est effectuée à partir d'un échantillon de ménages, chaque répondant représente un nombre d'autres personnes ou ménages. à l'étape de la pondération, on détermine ce nombre et on l'introduit dans le fichier de microdonnées. Par exemple, chaque ménage répondant de la région métropolitaine de Toronto représente environ 68 autres ménages. Ce chiffre est basé sur la proportion de ménages réellement sélectionnés et sur le taux de réponses obtenues. Le plan de sondage de cette enquête est tel que les données non pondérées (même dans le cas de proportions) ne permettent pas de produire des estimations fiables des caractéristiques démographiques.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent aux données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Date de modification :