Effectifs des écoles primaires et secondaires (EEPS)

Information détaillée pour 1999-2000

Statut :

Inactive

Fréquence :

Annuelle

Numéro d'enregistrement :

3128

L'enquête susmentionnée donne lieu à la collecte de données sur les effectifs par type d'école (publique, privée, pour déficients auditifs et visuels, fédérales et du ministère de la Défense nationale).

Date de la parution - 18 septembre 2003

Aperçu

Cette enquête a été terminée après l'année de référence 1999-2000. La collecte de ces données est maintenant faite par le Projet statistique sur l'enseignement primaire et secondaire (voir le lien sous la section «Documentation»).

L'enquête susmentionnée donne lieu à la collecte de données sur les effectifs par type d'école (publique, privée, pour déficients auditifs et visuels, fédérales et du ministère de la Défense nationale). Les données de cette enquête sont ventilées par âge et par sexe et par niveau scolaire et par sexe. On publie des statistiques nationales sur les effectifs des écoles depuis 1937. Les gouvernements provinciaux et territoriaux fournissent des données sur les écoles publiques à Statistique Canada. Les méthodes d'enquête varient pour les écoles privées. Les gouvernements de certaines provinces fournissent des données tant sur les écoles privées que sur les écoles publiques. Dans d'autres provinces, Statistique Canada fait directement enquête auprès des établissements. Les établissements de correction et les hôpitaux d'enseignement sont exclus du fichier, comme le sont les centres d'éducation permanente pour adultes.

Les chercheurs utilisent les données découlant de l'enquête pour définir et pour surveiller des tendances sur le plan des effectifs comme le ratio élèves/personnel scolaire, les effectifs totaux, l'âge, le niveau scolaire et le sexe. Les utilisateurs des données vont des organisations internationales aux simples citoyens. Statistique Canada fournit chaque année les données à l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). D'autres divisions de Statistique Canada comme la Division des enquêtes spéciales, d'autres organismes gouvernementaux ou ministères, y compris Développement des ressources humaines Canada, les ministères provinciaux de l'Éducation, des associations d'enseignants comme la Fédération canadienne des enseignantes et des enseignants, des consultants privés et les médias les demandent également. Les données sur les effectifs du niveau primaire-secondaire sont publiées dans l'Éducation au Canada et peuvent également servir à préparer des tableaux et des articles pour Le Quotidien et pour la Revue trimestrielle de l'éducation.

Période de référence : Année scolaire

Période de collecte : 30 septembre à Période d'un délai raisonnable fixée

Sujets

  • Éducation, formation et apprentissage
  • Étudiants

Sources de données et méthodologie

Population cible

Toutes les écoles primaires et secondaires au Canada.

Élaboration de l'instrument

Il s'agit d'un questionnaire papier, élaboré en 1972, qui est envoyé par la poste au directeur de l'école. Ce dernier remplit le questionnaire et le retourne par la poste.

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement avec plan transversal.

Aucun échantillonnage n'est fait, les données étant recueillies pour toutes les unités de la population cible.

Sources des données

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants et sont tirées de fichiers administratifs.

Le ministère de l'Éducation de chaque province/territoire envoie des données administratives pour toutes ses écoles publiques suivant les lignes directrices figurant dans le document sur les enregistrements des effectifs. Certains ministères de l'Éducation fournissent également cette information pour les écoles privées, tandis que dans d'autres secteurs de compétence on envoie par la poste un questionnaire à chaque établissement.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Statistique Canada convertit les données administratives en un format comparable à des données provenant d'autres sources. Le personnel du Bureau en effectue des vérifications à la main et par ordinateur, y compris des contrôles de cohérence. On règle les problèmes qu'on associe aux procédures de vérification en établissant une comparaison avec des données d'années précédentes et en communiquant avec les répondants concernés.

Imputation

On établit des estimations à partir de consultations auprès des répondants à l'aide d'une combinaison de données tendancielles et de propriétés connues des données.

Estimation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Évaluation de la qualité

On effectue une série de contrôles de la qualité, notamment :
1) on produit des tableaux de base pour s'assurer que les données de Statistique Canada correspondent aux données publiées par les ministères de l'éducation des provinces et des territoires;
2) on vérifie la cohérence interne des données, notamment en faisant le compte de fréquences de certains éléments d'information; et
3) on compare les données de l'année la plus récente à celles des années antérieures pour déceler tout changement anormal ou imprévu. Après l'approbation du fichier définitif, une diffusion publique est annoncée dans Le Quotidien.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la loi. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

On publie les données collectées sous forme agrégée au niveau provincial.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Exactitude des données

L'erreur de couverture risque de varier de 0 à 2%, puisque certaines écoles qui reçoivent le questionnaire peuvent refuser de faire une déclaration ou en raison d'un manque d'information tenant à une erreur humaine.

Documentation

Date de modification :