Enquête auprès des titulaires d'un doctorat (ETD)

Statut :
Inactive
Fréquence :
Annuelle
Numéro d'enregistrement :
3126

L'enquête permet de répondre aux questions concernant les projets de carrière et de mobilité après l'obtention du diplôme, les sources de financement pendant les études supérieures et le niveau d'endettement accumulé durant les études, ainsi que le temps requis pour terminer un diplôme de doctorat. L'enquête recueille de plus des informations sur le cheminement postsecondaire du diplômé ainsi que ses antécédents socioéconomiques.

Information détaillée pour 2007-2008

Date de la parution - 29 mai 2009

Aperçu

L'Enquête auprès des titulaires d'un doctorat (ETD) est un recensement annuel des diplômés du doctorat mené pour la première fois à l'échelle du Canada au cours de l'année universitaire 2003-2004. Son objectif principal consiste à recueillir des données sur les titulaires d'un doctorat au Canada afin d'informer le gouvernement, les associations, les universités et d'autres intervenants des caractéristiques et des projets de ces diplômés hautement qualifiés une fois terminé leur programme de doctorat.

Ces données sont importantes pour améliorer l'enseignement supérieur puisqu'elles fourniront aux agences gouvernementales et privées l'information nécessaire pour élaborer des programmes et prendre des décisions stratégiques. Des données au sujet des diplômés de chaque établissement sont également fournies aux bureaux de recherche des établissements ayant participé à l'enquête pour leurs propres fins.

Les principaux objectifs de l'enquête sont de mesurer l'impact des diverses sources de financement institutionnel; recueillir de l'information concernant la rétention des étudiants de doctorat au Canada; de mieux comprendre le système de financement des études supérieures et le niveau d'endettement des étudiants; de permettre aux planificateurs du marché du travail d'évaluer l'apport de ressources humaines hautement qualifiées dans les divers domaines du bassin de main d'oeuvre; et de permettre une analyse du cheminement jusqu'à l'obtention du diplôme de doctorat, et de l'impact des étudiants étrangers.

L'Enquête auprès des titulaires d'un doctorat consiste en un questionnaire donné à tous les diplômés ayant complété un doctorat (qu'il soit axé sur la recherche ou non) dans un établissement académique pouvant décerner un doctorat au Canada.

L'enquête recueille de l'information sur le cheminement postsecondaire des diplômés, leurs sources de financement, leur domaine d'études, et leurs projets immédiatement après l'obtention du diplôme.

L'information de l'ETD peut être utilisée par les universités ainsi que par les gouvernements afin d'établir des politiques touchant les études supérieures partout au Canada; par les agences fédérales pour informer le parlement et prendre des décisions sur les engagements financiers touchant les études supérieures au Canada; et dans l'évaluation des programmes d'enseignement supérieur, de la planification stratégique au niveau provincial, des projections de la main d'oeuvre, et des plans d'action positive à tous les niveaux.

Sujets

  • Domaines d'étude
  • Éducation, formation et apprentissage
  • Étudiants
  • Résultats éducationnels

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible est composée de tous les titulaires d'un doctorat provenant d'établissements canadiens d'enseignement postsecondaire qui ont reçu leur diplôme au cours de la période de référence. La population observée exclut les établissements qui n'ont pas participé à l'enquête durant la période de référence.

La population cible de l'ETD a été créée à partir d'une liste des établissements postsecondaires canadiens décernant un diplôme de doctorat. Cette liste est compilée et tenue à jour par le Centre de la statistique de l'éducation de Statistique Canada. Tous les établissements figurant sur la liste étaient invités à participer à l'enquête. Ceux qui n'ont pas décerné de diplôme de doctorat pendant l'année de référence étaient exclus de la population cible.

Élaboration de l'instrument

Un questionnaire papier a été testé par un test pilote de novembre 2002 à juin 2003. Des modifications ont été apportées au questionnaire à la suite du pilote. Ces modifications, portant sur la disposition générale et sur les directives données aux répondants pour certaines questions, avaient pour but de diminuer le fardeau de réponse et d'améliorer la qualité des données.

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement avec plan transversal.

Aucun échantillonnage n'est fait, les données étant recueillies pour toutes les unités de la population cible.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2007-07-04 à 2008-11-03

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

Tous les titulaires d'un doctorat des établissements participants sont invités à remplir un questionnaire papier de l'ETD, qui est distribué par les établissements. Les diplômés peuvent retourner le questionnaire complété directement à Statistique Canada ou à leur établissement. Les établissements envoient les questionnaires complétés par la poste à Statistique Canada. Des appels de suivi auprès des non-répondants sont effectués par Statistique Canada. Les informations ne sont pas recueillies par procuration.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

La saisie des données était effectuée au moyen d'ordinateurs. La vérification de l'exactitude des données saisies a été réalisée en ayant les champs non textuels de tous les questionnaires saisis par un deuxième opérateur. Le contrôle de la qualité a été accompli en comparant les deux ensembles d'informations saisies au questionnaire papier.

La phase de vérification consiste à relever les valeurs erronées ou incohérentes dans les données de l'enquête et à apporter les modifications nécessaires.

Le premier type d'erreur est l'incohérence dans la logique du questionnaire. Les questionnaires comportant des incohérences dans l'information sont parfois l'indice que le répondant a répondu à une section qui, en fait, ne s'applique pas à lui. Dans ce cas, on élimine les données superflues.

Le deuxième type d'erreur que l'on corrige se produit lors de la vérification des fichiers d'enquête en fonction de règles de vérification préétablies pour relever les incohérences dans la logique des données. Dans ce cas, on a conçu une stratégie afin d'éliminer le moins possible de données, en établissant des priorités de façon à éliminer les valeurs les plus susceptibles d'être erronées. C'est ce qui se produit, par exemple, si un répondant se déclare Canadien de naissance à une question, mais également immigrant reçu à une autre question et qu'il donne la date où il est devenu immigrant reçu. Dans ce cas, on estime que les réponses aux questions sur le statut d'immigrant sont vraisemblablement correctes et on recode la réponse à la question sur la citoyenneté (Canadien de naissance).

Le troisième type d'erreur est lié au codage « Non déclaré » appliqué lorsque le répondant ne fournit aucune réponse à une question à laquelle il aurait dû répondre.

Imputation

Aucun ajustement n'est fait pour la non-réponse à une question.

Estimation

Pour compenser la non-réponse des personnes, la pondération est faite à l'intérieur de classes de pondération afin de s'assurer que les totaux de la population visée par l'enquête concordent avec les totaux établis. Les grands établissements sont ajustés à l'intérieur des établissements, et les établissements avec moins de diplômés sont regroupés géographiquement pour former les classes de pondération.

Les classes de pondération sont aussi divisées selon le sexe, la citoyenneté ou le statut d'immigrant lorsque c'est approprié. Dans la plupart des cas les taux de réponse diffèrent selon le sexe. Les autres variables ne sont pas rapportées uniformément par les établissements et par conséquent, ne peuvent pas être utilisées aussi fréquemment que le sexe pour former des classes de pondération.

Évaluation de la qualité

Les données ont été comparées avec celles tirées d'autres sources tel le Système d'information sur les étudiants postsecondaires (SIEP), ainsi qu'aux données précédentes parues de l'Enquête auprès des titulaires d'un doctorat (ETD).

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Exactitude des données

Ce recensement a été conçu afin de contrôler les erreurs et de réduire leurs effets sur les résultats mais ceux-ci demeurent tout de même assujettis aux erreurs. L'erreur due à la non-réponse est la plus importante source d'erreur. L'erreur de réponse peut être causée par une mauvaise interprétation des questions ou des définitions, ou l'incapacité du répondant de se souvenir de l'information demandée. L'erreur de couverture provient d'une liste incomplète de la population d'intérêt. Les erreurs de traitement incluent celles dans l'entrée et dans le codage des données. Les données saisies sont vérifiées afin de minimiser ces types d'erreurs.

Couverture :
L'ETD visait tous les établissements décernant un doctorat, mais quatre d'entre eux ont été contactés mais n'ont pas participé à l'enquête. On évalue à moins de 0,5% le pourcentage de titulaires d'un doctorat qui ont obtenu leurs diplômes auprès de ces établissement. Aucune correction n'a été faite pour en tenir compte. Étant donné que la sous-couverture est négligeable pour l'enquête de 2007-2008, les estimations transversales ne devraient pas être affectées. De plus, une comparaison directe des niveaux publiés cette année avec ceux d'une ou plusieurs années antérieures est possible mais seulement si la sous-couverture pour ces années était inexistante ou négligeable.

Réponse des unités :
2 517 questionnaires utilisables ont été reçus. Il y avait un total de 4 925 diplômés dans les établissements participants, ce qui correspond à un taux de réponse de 51 %.

Le taux de réponse a deux composantes : les facteurs communs à un ou des établissements; et les facteurs dépendant de la personne. Ainsi, un établissement qui a distribué les questionnaires dans une trousse de demande de diplomation, plutôt qu'à la collation des grades, aura un taux de réponse plus élevé de ses diplômés.

Bien que pondérés pour représenter tous les diplômés des établissements participants, les résultats s'appliquent avec plus de certitude à ceux vivant au Canada. Les tableaux des diplômés vivant à l'extérieur du Canada, des étudiants étrangers, et d'autres variables semblables ne peuvent être diffusés à cause du risque de divulgation.

Réponse aux questions :
Il n'y a pas d'ajustement pour la non-réponse aux questions car presque tous les questionnaires ont été complètement remplis.

Interprétation :
Le taux global de non réponse de 49 % à l'ETD réduit la fiabilité des estimations dérivées des données de l'enquête. La présence de non réponses lors d'un recensement entraîne une variance et éventuellement un biais des caractéristiques estimées. Le niveau de l'impact sur l'estimation d'une caractéristique dépend de la similitude entre les répondants et les non répondants pour cette caractéristique, et dans quelle mesure les facteurs de pondération tiennent compte des dissimilarités. La méthode d'estimation de l'ETD part de l'hypothèse que toutes les personnes entrant dans une même classe de pondération, aussi bien les répondants que les non répondants, ont la même propension à répondre et que cette propension est indépendante des caractéristiques mesurées par l'enquête. La validité de ces hypothèses détermine la qualité des estimations dérivées de l'enquête et peut varier d'une caractéristique à l'autre.

Pour ce qui est de l'ETD de 2007-2008, l'information secondaire sur la base de sondage utilisable pour établir des classes de pondération était très limitée. Il n'a donc pas été possible de construire des classes permettant de tenir compte de toutes les sources prévisibles de biais pour cause de non réponse. En particulier, les estimations de l'erreur ne tiennent pas compte du biais potentiel dû à la faible proportion de réponses des titulaires qui ont quitté le Canada. Les utilisateurs de ces données sont invités à la plus grande prudence au moment d'extrapoler les résultats de l'ETD de 2007-2008 à la population des diplômés qui ont quitté le Canada immédiatement après avoir obtenu leur diplôme.

Fichier des données