Enquête sur l'activité aéroportuaire

Information détaillée pour 2016

Statut :

Active

Fréquence :

Annuelle

Numéro d'enregistrement :

2701

L'objectif de cette enquête-entreprise est de fournir des estimés des passagers embarquées et débarquées et les marchandises chargées et déchargées aux aéroports canadiens.

Date de la parution - 31 juillet 2017

Aperçu

L'enquête recueille des données auprès des transporteurs aériens oeuvrant au Canada. Les transporteurs aériens doivent déclarer leurs données au moyen de l'un des trois états, à l'aide de la Collection électronique de statistiques sur le transport aérien (CESTA), selon leur type d'exploitation.

Les principaux transporteurs réguliers déclarent leurs données au moyen de l'état 6. Les données sont déclarées sous la forme de statistiques sur le courant de trafic. Les données recueillies comprennent notamment la dernière escale/la prochaine escale, le numéro de vol, le nombre de passagers payants et le poids de la cargaison.

Les petits transporteurs réguliers déclarent leurs données au moyen de l'état 4. Les données déclarées comprennent l'origine et la destination des passagers transportés par le transporteur déclarant.

Les transporteurs aériens qui offrent des services d'affrètement déclarent leurs données sur l'affrètement au moyen de l'état 2. Les données déclarées comprennent les données sur l'origine et la destination des passagers et des marchandises.

Transports Canada utilise les données pour mesurer l'activité aux principaux aéroports, évaluer leur capacité et élaborer une stratégie globale de planification pour les aéroports canadiens. Cette information est aussi utilisée par l'Office des transports du Canada pour évaluer la pertinence des services aériens et par Statistique Canada pour fournir des estimations sur le nombre de passagers et de marchandises par province.

Activité statistique

Cette activité statistique fait partie d'un ensemble d'enquêtes qui mesurent divers aspects des activités liées au mouvement des gens et des marchandises. L'ensemble se compose des groupes suivants :

Transport aérien inclut les enregistrements portant sur le mouvement des aéronefs, des passagers et des marchandises par voie aérienne, pour les transporteurs aériens canadiens et étrangers, ainsi que les caractéristiques opérationnelles et financières des transporteurs aériens canadiens. Ces données proviennent du Centre des statistiques de l'aviation.

Transport ferroviaire inclut les enregistrements portant sur le transport ferroviaire au Canada et entre les États-Unis et le Canada.

Transport routier comprend les enregistrements concernant tout le transport routier au Canada. Outre les programmes d'enquête auprès des transporteurs et des propriétaires de véhicules immatriculés, certains programmes ont besoin de données administratives provinciales et territoriales regroupées.

Période de collecte : Les données pour CESTA État 2 et État 6 sont recueillies de façon mensuelle et sont dues 30 jours après le mois de référence. Les données pour CESTA État 4 sont recueillies de façon trimestrielle et sont dues 60 jours après le trimestre de référence.

Sujets

  • Transport
  • Transport aérien
  • Voyages et tourisme

Sources de données et méthodologie

Population cible

L'état 6 (auparavant aussi appelé Rapport d'activités quotidiennes aux aéroports) englobe les services intérieurs et internationaux réguliers offerts par les transporteurs aériens canadiens de niveau I. Cette enquête recueille également des données sur les autres transporteurs canadiens et sur les transporteurs étrangers qui offrent des services réguliers au Canada, à destination ou en provenance de ce pays, grâce à des aéronefs dont le poids maximal au décollage est supérieur à 30 000 kg.

L'état 4 (auparavant aussi appelé Relevé de l'origine et de la destination des passagers d'après le coupon) englobe les services passagers réguliers offerts par les transporteurs aériens canadiens régionaux et locaux (niveau II, III et IV) et les services passagers réguliers offerts par transporteurs aériens étrangers grâce à des aéronefs dont le poids maximal au décollage est inférieur à 30 000 kg.

L'état 2 (auparavant aussi appelé Déclaration de l'origine et de la destination des vols affrétés) englobe les transporteurs aériens canadiens et étrangers qui offrent des services d'affrètement commerciaux intérieurs ou internationaux grâce à des aéronefs dont le poids maximal au décollage est supérieur à 15 900 kg. L'enquête porte également sur les transporteurs aériens canadiens et étrangers qui offrent des services d'affrètement commerciaux entre le Canada et les États-Unis grâce à des aéronefs dont le poids maximal au décollage est supérieur à 8 200 kg.

Élaboration de l'instrument

Les états sont demeurés stables au fil des ans, bien que le format et la terminologie aient été modifiés pour assurer leur pertinence en fonction des observations des répondants et des utilisateurs des données.

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement avec plan transversal.

Aucun échantillonnage n'est fait, les données étant recueillies pour toutes les unités de la population cible.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2016-01-01 à 2017-03-31

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants et sont tirées de fichiers administratifs.

Commençant avec les données 2007, et coincidant avec le déploiement national du projet CESTA de Transports Canada, les données sont rapportées électroniquement à Transports Canada et partagées avec Statistique Canada en vertu de l'article 12 de la Loi sur la statistique.

L'état 6 (auparavant aussi appelé Rapport d'activités quotidiennes aux aéroports) englobe les services intérieurs et internationaux réguliers offerts par les transporteurs aériens canadiens de niveau I. Cette enquête recueille également des données sur les autres transporteurs canadiens et sur les transporteurs étrangers qui offrent des services réguliers au Canada, à destination ou en provenance de ce pays, grâce à des aéronefs dont le poids maximal au décollage est supérieur à 30 000 kg. Tous les transporteurs aériens fournissent des données qui sont déclarées sous la forme de statistiques sur le courant de trafic.

L'état 4 (auparavant aussi appelé Relevé de l'origine et de la destination des passagers d'après le coupon) englobe les services passagers réguliers offerts par les transporteurs aériens canadiens régionaux et locaux (niveau II, III et IV) et les services passagers réguliers offerts par transporteurs aériens étrangers grâce à des aéronefs dont le poids maximal au décollage est inférieur à 30 000 kg. L'enquête est menée auprès de tous les transporteurs. Les données sont rapportées sur une base d'origine et de destination (c'est-à-dire l'origine et la destination des passagers du réseau du transporteur déclarant) auprès des transporteurs canadiens de niveaux II, III et IV. Les transporteurs aériens étrangers qui offrent des vols internationaux réguliers grâce à des aéronefs à voilure fixe dont le poids maximal au décollage est inférieur à 30 000 kg rapportent également leurs données. Le Centre des statistiques de l'aviation transforme ces données pour obtenir le nombre de passagers embarqués et débarqués.

L'état 2 (auparavant aussi appelé Déclaration de l'origine et de la destination des vols affrétés) englobe les transporteurs aériens canadiens et étrangers qui offrent des services d'affrètement commerciaux intérieurs ou internationaux grâce à des aéronefs dont le poids maximal au décollage est supérieur à 15 900 kg. L'enquête porte également sur les transporteurs aériens canadiens et étrangers qui offrent des services d'affrètement commerciaux entre le Canada et les États-Unis grâce à des aéronefs dont le poids maximal au décollage est supérieur à 8 200 kg. Tous les transporteurs doivent fournir des données sur l'origine et la destination des vols affrétés, ce qui signifie que les passagers sont déclarés en fonction de leur origine et de leur destination et non pas nécessairement en fonction du trajet du vol.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration.

Détection des erreurs

Lorsque le Centre des statistiques de l'aviation (CSA) de Statistique Canada reçoit les données des transporteurs, il effectue sa propre vérification informatique, quelle que soit la forme des données au niveau micro. Ces programmes effectuent un contrôle de la qualité des données et vérifient la cohérence de l'information sur les enregistrements de vols. Les données erronées sont alors corrigées par le personnel du Centre des statistiques de l'aviation.

Imputation

L'imputation est faite au niveau du transporteur aérien et est basée sur le rendement observé dans des conditions d'exploitation similaires.

Estimation

On interroge toutes les unités de la population observée. L'estimation des totaux s'effectue par simple agrégation des valeurs de toutes les unités d'estimation qui appartiennent au domaine d'estimation. Les estimations sont calculées pour plusieurs domaines d'intérêt tels que les groupes industriels et les provinces et territoires, en s'appuyant sur les renseignements de classification les plus récents disponibles pour l'unité d'estimation et la période de référence de l'enquête. Il convient de noter que ces renseignements de classification peuvent différer de la classification originale utilisée lors de l'échantillonnage, étant donné que la taille, l'industrie ou l'emplacement correspondant à un enregistrement peuvent avoir changé. Les changements dans la classification se reflètent immédiatement dans les estimations.

Évaluation de la qualité

L'évaluation de la qualité des données portant sur les activités aéroportuaires comprend la comparaison avec les résultats d'autres enquêtes sur l'aviation civile menées au Centre des statistiques de l'aviation. Pour chaque transporteur, les segments de vol, le nombre de passagers, les sièges disponibles et le volume de fret transporté sont comparés aux statistiques similaires tirées de l'Enquête trimestrielle sur les transporteurs aériens au Canada (numéro d'enregistrement 2712), l'Aviation Civile canadienne - Rapport annuel (numéro d'enregistrement 2713) et des données sur les Statistiques relatives aux mouvements des aéronefs (numéro d'enregistrement 2715). L'évaluation de la qualité des données inclut également des comparaisons par rapport à des statistiques de d'autres sources, notamment des autorités aéroportuaires.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Révisions et désaisonnalisation

Les estimations sont fournies pour la période de référence et la période de référence précédente est révisée si nécessaire. Les données sont non désaisonnalisées.

Exactitude des données

Malgré les efforts déployés pour que les opérations de collecte et le dépouillement se déroulent en fonction de normes rigoureuses, les estimations qui en résultent comportent inévitablement des erreurs. Celles-ci sont classées en deux grandes catégories : les erreurs d'échantillonnage et les erreurs non dues à l'échantillonnage.

Les erreurs non dues à l'échantillonnage ne sont pas liées à l'échantillonnage et peuvent survenir pour de nombreuses raisons. Par exemple, la non-réponse est une source importante d'erreurs non due à l'échantillonnage. La couverture de la population, les écarts dans l'interprétation des questions, les mauvaises réponses des répondants et les erreurs de consignation, de codage et de traitement des données représentent d'autres exemples d'erreurs non liées à l'échantillonnage.

Les erreurs non dues à l'échantillonnage ont été contrôlées grâce à une conception soignée du questionnaire, à l'utilisation d'un nombre minimal de concepts simples et à des vérifications de la cohérence. Des mesures comme les taux de réponse sont utilisées comme indicateurs de la répercussion possible des erreurs non dues à l'échantillonnage.

Documentation

Date de modification :