Enquête pilote sur les crimes haineux déclarés par la police

Information détaillée pour 2001-2002

Statut :

Inactive

Fréquence :

Une fois

Numéro d'enregistrement :

5037

Cette enquête visait à améliorer notre compréhension des crimes de haine au Canada et d'évaluer la possibilité de recueillir des données nationales sur les crimes motivés par la haine auprès des services de police.

Date de la parution - 1 juin 2004

Aperçu

En janvier 1999, le Centre canadien de la statistique juridique (CCSJ) a reçu l'engagement d'un financement de quatre ans du Projet de la recherche sur les politiques (PRP) du gouvernement fédéral pour mener une étude sur les crimes motivés par la haine au Canada. L'étude globale vise à accroître notre compréhension des crimes motivés par la haine et à évaluer la faisabilité de recueillir les données déclarées par les corps policiers sur les crimes motivés par la haine au Canada. En 2001 le CCSJ a diffusé un rapport intitulé « Les crimes haineux au Canada : un aperçu des questions et des sources de données », n° 85-551-XIF au catalogue.

Bien que le rapport ait permis d'aborder certaines questions touchant la nature et l'étendue des crimes motivés par la haine au Canada, certaines limites existent. Alors, il a été décidé de mener une enquête pilote auprès de divers services policiers qui recueillent des statistiques sur les crimes haineux.

Cette enquête pilote sur les crimes motivés par la haine au Canada était menée par le Centre canadien de la statistique juridique, grâce au financement accordé dans le cadre du Projet de recherche sur les politiques du gouvernement. Cette enquête visait à améliorer notre compréhension des crimes de haine au Canada et d'évaluer la possibilité de recueillir des données nationales sur les crimes motivés par la haine auprès des services de police.

Période de référence : Les années civile 2001 et 2002

Sujets

  • Crime et justice
  • Crimes et infractions
  • Victimes et victimisation

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible de cette enquête comprend les services policiers qui recueillent des statistiques sur les crimes haineux. Les services de police ayant participé sont ceux de Calgary, d'Edmonton, de la région de Halton, de Montréal, d'Ottawa, de Regina, de Sudbury, de Toronto, de Waterloo, de Windsor et de Winnipeg, ainsi que la Gendarmerie royale du Canada (excluant les détachements de la Colombie-Britannique). Ces services regroupés représentaient environ 43 % du volume national de criminalité mesuré dans le cadre du Programme de déclaration uniforme de la criminalité (numéro d'enregistrement 3302).

Élaboration de l'instrument

Entre septembre 2001 et mars 2002, il en a découlé une série de consultation auprès d'organisations non gouvernementales, de membres de divers organismes communautaires, d'universitaires, de ministères fédéraux et provinciaux responsables de la justice ainsi que les services policiers.

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement avec plan transversal.

Aucun échantillonnage n'est fait, les données étant recueillies pour toutes les unités de la population cible.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la loi. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Aucun fichier de micro-données à grande diffusion ne sera publié par Statistique Canada et aucune donnée ne sera fournie via l'initiative de démocratisation des données (IDD).

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Date de modification :