Enquête sur l'éducation et sur la formation des adultes (EÉFA)

Information détaillée pour 2002

Statut :

Inactive

Fréquence :

Occasionnelle

Numéro d'enregistrement :

3879

L'Enquête sur l'éducation et sur la formation des adultes (EEFA) est la source la plus exhaustive de données au Canada sur l'éducation et sur la formation officielle des adultes. Il s'agit de la seule enquête au Canada servant à recueillir des données détaillées sur les efforts de développement des compétences de l'ensemble de la population adulte au Canada.

Date de la parution - 30 avril 2004

Aperçu

Cette enquête a été terminée en 2008. La collecte des données est maintenant faite par l'Enquête sur l'accès et le soutien à l'education et la formation (EASEF, numéro d'enregistrement 5151).
____________________________________________

L'Enquête sur l'éducation et sur la formation des adultes (EEFA) est la source la plus exhaustive de données au Canada sur l'éducation et sur la formation officielle des adultes. Il s'agit de la seule enquête au Canada servant à recueillir des données détaillées sur les efforts de développement des compétences de l'ensemble de la population adulte au Canada. Les objectifs principales sont :

1) Mesurer l'incidence et l'intensité de la participation des adultes à la formation officielle liée à un emploi.

2) Établir un profil du soutien des employeurs à la formation officielle liée à un emploi.

3) Analyser les aspects des activités de formation liée à un emploi, par exemple : les fournisseurs de la formation, les dépenses, le soutien financier, les motivations, les résultats et les difficultés qui se sont présentées pendant la formation.

4) Déterminer les obstacles qui empêchent des personnes de participer à la formation officielle liée à un emploi qu'elles voudraient ou devraient suivre.

5) Déterminer les raisons qui expliquent le manque d'intérêt et de participation de la part des adultes à l'égard de la formation officielle liée à un emploi.

6) Établir un lien entre les modèles actuels de participation des adultes et leur participation passée, ainsi que leurs plans pour l'avenir, en matière de formation liée à un emploi.

7) Mesurer l'incidence et la fréquence de la participation des adultes à la formation non officielle liée à un emploi.

8) Examiner les interactions entre la participation à la formation officielle et non officielle liée à un emploi.

L'EEFA fournit des données concernant le sujet principal des activités de formation, le fournisseur de la formation, la durée et les sources de la formation, ainsi que les types de soutien disponibles. Par ailleurs, l'EEFA permet l'examen des profils socioéconomiques et démographiques des participants et des non participants à la formation. Elle permet en outre de déterminer les obstacles auxquels font face les personnes qui voudraient suivre de la formation, mais ne peuvent le faire.

Période de collecte : Au début de l'année suivant l'année de référence.

Sujets

  • Éducation et formation des adultes
  • Éducation, formation et apprentissage

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population couverte par l'EEFA est constituée des Canadiens âgés de 25 ans et plus.

Élaboration de l'instrument

Le contenu de l'EEFA a été révisé, afin de tenir compte des recommandations découlant des exercices de consultation. Par conséquent, plus de la moitié de l'enquête de 2003 est constituée de nouvelles questions et la population cible a été modifiée.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête transversale par échantillon.

Comme l'Enquête sur l'éducation et sur la formation des adultes (EEFA) a été menée auprès d'un sous-échantillon des logements inclus dans l'échantillon de l'Enquête sur la population active (EPA), son plan de sondage est donc étroitement lié à celui de l'EPA.

L'EPA est une enquête mensuelle réalisée auprès des ménages. Son échantillon est représentatif de la population canadienne civile non institutionalisée de 15 ans et plus des 10 provinces du Canada. Sont spécifiquement exclus du champ de l'enquête les résidents du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut, les personnes qui vivent dans les réserves indiennes, les membres à temps plein des Forces armées canadiennes et les pensionnaires d'établissements. Réunies, ces personnes exclues de l'enquête représentent environ 2 % de la population de 15 ans et plus.

L'échantillon de l'EPA repose sur un échantillonnage probabiliste stratifié faisant appel à un plan à plusieurs degrés à tous les stades de ce dernier. Les principes du plan sont les mêmes pour chaque province.

L'EPA utilise un plan de sondage avec renouvellement de panel, suivant lequel les ménages sélectionnés restent dans l'échantillon pendant six mois consécutifs. L'échantillon complet est formé de six sous-échantillons ou panels représentatifs. Chaque mois, on remplace le panel qui fait partie de l'échantillon depuis six mois. Les ménages qui cessent de faire partie de l'échantillon sont remplacés par d'autres ménages du même secteur ou d'un secteur comparable.

Dans le cadre de l'Enquête sur l'éducation et sur la formation des adultes, on a utilisé cinq des six groupes de renouvellement inclus dans l'échantillon de l'EPA de février. Pour l'EEFA, on a modifié la couverture de l'EPA, afin d'inclure uniquement les ménages dont au moins un membre est âgé de 25 ans et plus. Cependant, contrairement à l'EPA, pour laquelle des données sont recueillies pour tous les membres admissibles d'un ménage, l'EEFA n'a recueilli des données qu'auprès d'un seul membre présélectionné d'un ménage, et les réponses par personne interposée n'étaient pas permises. Pour les personnes âgées de 65 ans et plus, la probabilité de sélection était réduite, étant donné que ce segment de la population n'est pas le centre d'intérêt principal de l'enquête. La majeure partie de l'échantillon est donc constituée de personnes âgées de 25 à 64 ans.

Le « Tableau I » qui suit montre le nombre de ménages inclus dans les groupes de renouvellement échantillonnés de l'EPA qui étaient admissibles pour le supplément de l'EEFA. Ce tableau comprend les ménages qui étaient non-répondants à l'EPA.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2003-02-17 à 2003-03-14

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

La collecte a été effectuée au moyen d'un instrument d'interviews assistées par ordinateur (IAO). On a fait remplir le questionnaire de l'Enquête sur l'éducation et sur la formation des adultes (EEFA) par une personne par ménage sélectionnée au hasard. La sélection aléatoire a été effectuée au moment de l'interview.

À la fin de l'interview menée pour l'EPA, l'intervieweur demandait à parler à la personne sélectionnée pour l'Enquête sur l'éducation et sur la formation des adultes. Si la personne sélectionnée n'était pas disponible, l'intervieweur fixait un moment opportun pour rappeler. Comme les « réponses par procuration » n'étaient pas permises, on a prolongé de deux semaines la période de collecte, afin de laisser aux intervieweurs le temps de communiquer avec les personnes sélectionnées au préalable.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

La collecte des données de l'EEFA a été effectuée au moyen d'un instrument d'IAO. Par conséquent, la qualité des données est élevée. L'utilisation d'un instrument d'IAO comporte deux avantages majeurs, c'est à dire tout d'abord qu'elle assure l'enchaînement correct des questions et, en deuxième lieu, qu'elle permet de vérifier les réponses incohérentes au moyen des contrôles compris dans l'application.

On a procédé à une série de vérifications au bureau central, afin d'assurer l'uniformité du fichier de données. Il s'agit à la fois d'interventions manuelles et systématiques. En ce qui a trait à l'EEFA, plusieurs vérifications manuelles ont été effectuées, afin de déterminer les incohérences logiques. Par ailleurs, on a procédé à une vérification systématique de l'enchaînement des données. Toutes les questions qui ne s'appliquaient pas à un répondant et qui n'ont pas été posées comportent un code de « enchaînement valide ». L'enchaînement est déterminé au préalable dans l'application informatique. Par ailleurs, toutes les valeurs de non réponse sont établies à « non déclaré ».

Au cours du traitement des données de l'Enquête sur l'éducation et sur la formation des adultes, neuf enregistrements n'ont pu être appariés à un enregistrement équivalent dans l'EPA. Ils ont donc été codés comme étant hors du champ d'enquête et ont été supprimés à tout traitement additionnel. Lorsque des enregistrements de l'enquête supplémentaire ne peuvent être appariés à des enregistrements de l'enquête hôte, ils doivent être supprimés, car aucune pondération ne pourra être obtenue pour eux.

Certains enregistrements ont été rejetés parce qu'il y manquait des renseignements clés. Ces enregistrements étaient au nombre de 14 et ont été codés comme non réponse.

Le traitement des données de l'Enquête sur l'éducation et sur la formation des adultes comprend plusieurs étapes, y compris la vérification, le codage, le contrôle, l'imputation, l'estimation, la confidentialité, etc. À chaque étape, une image des fichiers de sortie est produite, et il est facile de faire une vérification en comparant les fichiers de l'étape en cours avec ceux de l'étape précédente.

Les noms de programmes et de cours ont été codés au moyen du système de la Classification des programmes d'enseignement. On a vérifié 30 % du fichier complet.

Imputation

L'imputation a fait intervenir des donneurs qui ont été sélectionnés au moyen d'une fonction de cote. Pour chaque enregistrement ne comportant pas de réponse pour la durée (aussi appelé enregistrement receveur), on a effectué une comparaison à l'égard de certaines caractéristiques entre le receveur et tous les donneurs possibles. Lorsque les caractéristiques du donneur et du receveur étaient les mêmes, on a ajouté une valeur à la cote de ce donneur. Le donneur ayant la cote la plus élevée a été considéré comme le donneur « le plus proche » et a été choisi pour recueillir les données manquantes du non répondant. Si plus d'un donneur avait la cote la plus élevée, on a procédé à une sélection aléatoire. Le bassin de donneurs a été constitué de façon à ce que la valeur du donneur sélectionné attribuée au receveur, ainsi que d'autres éléments non imputés du receveur, ne soient pas rejetés à la vérification.

L'imputation a été faite en deux étapes. Tout d'abord, on a imputé la durée des cours et, en deuxième lieu, la durée des programmes, ces deux types d'activité n'utilisant pas les mêmes données auxiliaires. Le tableau qui suit montre le taux d'imputation pour chacune des étapes.

Le processus d'imputation de l'Enquête sur l'éducation et sur la formation des adultes a bien fonctionné et a permis de remplir des réponses incomplètes avec l'expérience d'autres répondants comportant des caractéristiques similaires ou identiques pour compléter les réponses. Cela fera augmenter le nombre d'unités utilisées pour l'analyse effectuée par les chercheurs.

Il convient de souligner que le fichier de microdonnées à grande diffusion ne comprend aucune des étiquettes d'imputation. Cela a pour effet d'ajouter un niveau de confidentialité.

Estimation

1) Un ajustement pour tenir compte de l'utilisation d'un sous échantillon représentant les cinq sixièmes, plutôt que de l'échantillon complet de l'EPA.

2) Un ajustement qui tient compte de la sélection aléatoire d'un répondant à partir du ménage sélectionné. L'ajustement est adapté pour rendre compte du sous-échantillonnage additionnel des personnes âgées de 65 ans et plus.

3) Un ajustement qui tient compte des non réponses additionnelles au questionnaire de l'enquête supplémentaire, c'est à dire des non réponses au questionnaire de l'Enquête sur l'éducation et sur la formation des adultes attribuables à des personnes qui ont répondu au questionnaire de l'EPA ou pour qui des données de l'EPA ont été déclarées le mois précédent. La méthode est similaire à l'ajustement du poids des non réponses au questionnaire de l'EPA, mais les regroupements reposent sur des variables différentes. Étant donné que nous disposons de données de l'EPA pour ces enregistrements, les variables de regroupement comprennent des données au niveau de la personne, ainsi qu'au niveau du ménage.

4) Un dernier ajustement est effectué, afin d'apparier les projections du recensement pour des groupes d'âge sexe province indépendants et des chiffres de régions métropolitaines de recensement (RMR) et de régions économiques (RE) (à l'intérieur d'un exercice de calibration).

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent aux données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Exactitude des données

L'écart entre les estimations découlant de l'échantillon et celles que donnerait un dénombrement complet réalisé dans des conditions semblables est appelé erreur d'échantillonnage de l'estimation.

Afin de fournir un moyen de mesurer la qualité des estimés, Statistique Canada a produit un ensemble de tables de variabilité d'échantillonnage approximative pour l'EÉFA. Ces tables permettent à l'utilisateur d'obtenir un coefficient approximatif de variation pour les estimés et les proportions utilisant des catégories.

De plus les erreurs non échantillonnales peuvent se produire à chaque étape des opérations d'enquête. Énormément de temps et d'efforts ont été consacrés à réduire les erreurs non dues à l'échantillonnage dans l'enquête. Des mesures d'assurance de la qualité ont été prises à chacune des étapes du cycle de collecte et de traitement des données afin de contrôler la qualité des données.

Les utilisateurs doivent calculer le coefficient de variation afin d'obtenir un indice de la qualité des estimations. Par exemple, si le coefficient de variation est moins de 16%, les estimations peuvent être utilisées sans aucune restriction; s'il se situe entre 16% et 33%, les estimations devraient être utilisées avec prudence; et, s'il est de 33% ou plus, les estimations ne doivent pas être diffusées sous aucune forme ou dans aucun cas.

Le tableau qui suit renferme un résumé des taux de réponse au questionnaire de l'Enquête sur la population active (EPA) de février 2003 et à celui de l'enquête sur l'éducation et sur la formation des adultes (EEFA).

Documentation

Date de modification :