Banque de données sur l'écoute de la radio

Information détaillée pour l'automne 2007

Statut :

Inactive

Fréquence :

Annuelle

Numéro d'enregistrement :

3153

Cette banque de données permet aux utilisateurs (dont des ministères et organismes gouvernementaux, en particulier le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, les associations, chercheurs et analystes du marché) d'analyser l'usage que font les Canadiens de la radio.

Date de la parution - 18 septembre 2008

Aperçu

Cette banque de données permet aux utilisateurs (dont des ministères et organismes gouvernementaux, en particulier le Conseil de la radiodiffusion et des télécommunications canadiennes, les associations, chercheurs et analystes du marché) d'analyser l'usage que font les Canadiens de la radio. Ces données sont employées aux fins de programmation, de planification, de suivi de politiques et d'études de marché.

Les données d'enquête réunies par Sondages BBM sont obtenues auprès d'un échantillon stratifié de Canadiens âgés de 12 ans et plus. Les renseignements sur l'écoute au cours d'une période de sept jours sont inscrits tous les quarts d'heure sur un questionnaire ayant la forme d'un journal ou cahier d'écoute. Les ménages faisant partie de l'échantillon reçoivent un cahier d'écoute pour chaque membre de la résidence. Les cahiers d'écoute sont conçus pour inscrire les émissions qu'écoute chaque membre du ménage âgé de 12 ans ou plus. Ce questionnaire comporte également des questions sur les caractéristiques démographiques des répondants (dont l'âge, le sexe, la scolarité, la profession et la langue). Huit périodes de sept jours à l'automne permettent de réunir les données de l'Enquête balayage de l'automne. Le produit «Écoute de la radio : tableaux de données» (catalogue en ligne 87F0007XIF, gratuit) s'appuie sur les résultats de cette enquête.

Période de référence : L'automne

Sujets

  • Culture et loisirs
  • Écoute de la télévision et de la radio

Sources de données et méthodologie

Population cible

Les données recueillies durant l'enquête menée par Sondages BBM représentent le nombre d'heures d'écoute de tous les Canadiens âgés de 12 ans et plus, sauf pour les groupes suivants :

- résidents du Yukon
- résidents des Territoires du Nord-Ouest
- résidents du Nunavut
- résidents des établissements communautaires (prisons, hôpitaux, résidences d'étudiants, etc.)
- résidents des réserves indiennes
- résidents des ménages où aucun des membres ne parle français ou anglais
- résidents des ménages n'étant pas abonnés au téléphone

Élaboration de l'instrument

Cette méthodologie ne s'applique pas.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête transversale par échantillon.

Les dix provinces canadiennes font l'objet d'une division géographique : on obtient ainsi à peu près 400 unités sans recoupement que l'on nomme cellules. Pour la plupart, ces cellules sont des comtés, des divisions de recensement, des agglomérations de recensement ou d'autres régions définies par Statistique Canada.

Sondages BBM détermine pour chaque cellule le nombre de répondants nécessaires à l'obtention de données statistiquement significatives. On considère tant la taille estimée de la population de la cellule que le niveau de détail (notamment les groupes démographiques) requis pour calculer la taille nécessaire de l'échantillon. Les taux de réponse antérieurs et les statistiques sur la composition des familles de la cellule servent à calculer le nombre de ménages qui doivent recevoir le cahier d'écoute afin d'obtenir un échantillon représentatif.

Divers fournisseurs livrent des listes téléphoniques informatisées provenant des derniers annuaires téléphoniques disponibles et qui couvrent la majorité du territoire canadien. Si les listes téléphoniques fournies par les fournisseurs ne couvrent pas les régions rurales, Sondages BBM complète la liste par des numéros choisis manuellement par son personnel à partir des annuaires téléphoniques. Une fois que toutes les coordonnées ont été saisies à l'ordinateur, leur code postal est ajouté et un numéro de cellule géographique leur est assigné.

Sources des données

Les données sont tirées de fichiers administratifs.

À l'aide de la technologie ITAO (Interview téléphonique assisté par ordinateur), les départements d'Énumération de BBM des bureaux de Montréal et de Moncton recrutent les foyers devant participer à chacun des sondages à venir de Sondages BBM à partir d'un échantillon choisi dans les listes de nos fournisseurs.

Chaque foyer est contacté par un appel téléphonique et le nom d'un adulte est choisi comme personne-ressource du foyer. Les énumérateurs recueillent auprès d'un adulte responsable le nom, le sexe et l'âge de chaque personne vivant dans le foyer, leur langue de correspondance et l'adresse postale exacte. L'âge requis est de 12 ans et plus.

Les répondants peuvent demander de recevoir leurs cahiers d'écoute en français ou en anglais. Les envois de cahiers d'écoute (lettre de présentation, cahier d'écoute, prime de participation et enveloppe de retour) sont assemblés par une compagnie de publipostage et livrés aux centres de tri en vue de l'envoi postal.

Les foyers sélectionnés collaborant au sondage reçoivent un cahier d'écoute couvrant une semaine pour chaque membre du foyer, de même qu'une modeste prime de participation une semaine avant le début de la semaine de sondage.

Sondages BBM contacte aussi chaque foyer par téléphone un peu avant le début de la semaine de sondage et au cours de cette dernière afin de confirmer que les cahiers d'écoute ont bien été reçus et pour encourager la participation et le retour rapide des cahiers d'écoute complétés à la fin de la semaine de sondage. Un rappel écrit est aussi posté. Sondages BBM effectue aussi un suivi téléphonique à la fin de chaque semaine de sondage afin de rappeler aux répondants de poster leurs cahiers d'écoute.

Détection des erreurs

Les cahiers d'écoute sont triés et considérés comme ayant été retournés trop tôt, à temps ou trop tard. Pour faciliter le processus d'attribution de l'écoute, le personnel de Sondages BBM trie les cahiers d'écoute par cellule et approuve chaque cahier afin de s'assurer qu'il a été complété de façon appropriée. Plus particulièrement, le personnel vérifie que les questions sociodémographiques appropriées ont été complétées et que les inscriptions par quart d'heure permettront d'identifier la station écoutée par le répondant.

À l'occasion, il arrive que les répondants aient de la difficulté à identifier les stations qu'ils ont syntonisées. Parfois, l'inscription du quart d'heure contient des lettres d'appel, des fréquences de station, des noms d'émissions ou des identifications de réseaux tronqués ou non valides. Le personnel cadre du département de traitement des cahiers d'écoute fait appel à sa vaste connaissance dans ce domaine afin de clarifier et de régler la majorité des problèmes liés à l'identification des stations. Ce personnel repère aussi de façon routinière les cahiers d'écoute auxquels il manque des éléments clés de données (âge, sexe, langue, lettres d'appel), puis ils contactent les répondants et les interrogent à propos des données manquantes ou conflictuelles.

Les renseignements recueillis dans tous les cahiers d'écoute qui sont retournés sont saisis sur ordinateur. Ensuite, les erreurs provenant des répondants et celles provenant de la saisie sont mises en évidence et réglées à l'aide de plusieurs vérifications et rapports de « variations » informatisés.

Des fichiers de contrôle informatiques sont utilisés afin de définir la géographie de Sondages BBM et la liste des stations disponibles au Canada. Des fichiers supplémentaires font le suivi d'éléments tels que les fuseaux horaires. Sondages BBM maintient un contrôle rigoureux afin de s'assurer que toutes les inscriptions des cahiers d'écoute sont explicites avant d'être entreposées dans le système informatique en attendant le traitement final.

Finalement, le Coordonnateur du contrôle des sondages assemble et saisit toute donnée supplémentaire nécessaire au traitement de chaque sondage. Les renseignements provenant des cahiers d'écoute qui sont retournés sont inscrits, soumis à une série complète de vérifications et de contrôles de la qualité, projetés et traités.

Imputation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Estimation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Évaluation de la qualité

Les données de base sur l'écoute sont acquises de Sondages BBM qui maintient un contrôle rigoureux afin de s'assurer que toutes les inscriptions des cahiers d'écoute sont explicites avant d'être entreposées dans le système informatique, puis soumis à une série complète de vérifications et de contrôle de la qualité, projetées et traitées.

L'information sur les formules de stations de radio particulières est fournie par le CRTC, révisée par Statistique Canada et comparée aux formules des années antérieures.

Avant d'être diffusés, les résultats des fichiers combinés font l'objet d'un examen détaillé quant aux changements qui sont survenus dans le domaine de la radio au cours de la période de référence, sont analysés pour fins de comparabilité, c'est-à-dire les tendances historiques et enfin comparés à d'autres sources de données.

Contrôle de la divulgation

La Loi interdit à Statistique Canada de rendre publique toute donnée susceptible de révéler de l'information obtenue en vertu de la Loi sur la statistique et se rapportant à toute personne, entreprise ou organisation reconnaissable sans que cette personne, entreprise ou organisation le sache ou y consente par écrit. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Les Sondages BBM ont établi un certain nombre de normes de déclaration ou d'exigences minimales pour l'échantillon. Ni Sondages BBM ni Statistique Canada ne diffuserait des données pour lesquelles le nombre de répondants valables dans une région ou un groupe démographique donné est inférieur à la norme de déclaration.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Exactitude des données

Bien que le taux de retour, de 40,2 %, ne soit pas très élevé par rapport à la norme de Statistique Canada, il est de l'ordre de ceux qu'on observe, au Canada et ailleurs, dans le secteur de la radiodiffusion relativement au calcul du nombre d'auditeurs. On recommande d'interpréter les données avec prudence.

Documentation

Date de modification :