Production de volaille et d'oeufs

Information détaillée pour juillet 2017

Statut :

Active

Fréquence :

Mensuelle

Numéro d'enregistrement :

5039

La Production de volaille et d'oeufs vise à recueillir des données sur la production, l'utilisation et la valeur des poulets, des poules à bouillir, des dindons et dindes, et des oeufs.

Date de la parution - 28 septembre 2017

Aperçu

La Production de volaille et d'oeufs vise à recueillir des données sur la production, l'utilisation et la valeur des poulets, des poules à bouillir, des dindons et dindes, et des oeufs. Des données sur les prix moyens des oeufs vendus, ainsi que sur la consommation domestique de viande de volaille et d'oeufs sont également disponibles. Statistique Canada prépare des estimations de la production et de la valeur des viandes de volaille depuis 1951. Les données sur la production et la valeur des oeufs sont disponibles depuis 1920.

Les données publiées sur une base provinciale servent aux prises de décisions au sein des organismes gouvernementaux, des entreprises de transformation, des magasins de vente au détail et des associations de producteurs. Le secteur de la volaille étant assujetti à la gestion de l'offre, les données servent souvent à réglementer le commerce et la production.

Période de référence : mois

Période de collecte : processus continu au cours de l'année

Sujets

  • Agriculture
  • Bétail et aquaculture

Sources de données et méthodologie

Population cible

En théorie, l'univers comprend l'ensemble des producteurs, des entreprises de transformation, des entrepôts et des magasins de vente au détail de viandes de volaille et de produits d'oeufs.

Élaboration de l'instrument

Cette méthodologie ne s'applique pas.

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement.

Aucun échantillonnage n'est fait, les données étant recueillies pour toutes les unités de la population cible.

Sources des données

Les données sont tirées de fichiers administratifs et sont dérivées de diverses enquêtes de Statistique Canada et/ou d'autres sources.

Les données proviennent de diverses sources, notamment de sources administratives. Les méthodes évoluent au fil des ans en raison des changements dans le secteur et de la disponibilité des données qui sont tirées de certaines sources. Certaines données sont reçues sur une base hebdomadaire.

Les principales sources administratives de données sur la production et la valeur de la viande de volaille proviennent d'Agriculture et Agroalimentaire Canada et de l'Agence canadienne d'inspection des aliments. Les inspecteurs font la collecte de données sur les quantités et les prix lors de l'inspection des viandes dans les usines de transformation en vertu de la Loi sur l'inspection des viandes. Les statistiques sur l'abattage sont obtenues d'Agriculture et Agroalimentaire Canada selon le nombre d'oiseaux abattus dans les usines de transformation enregistrées. Les données sur les prix sont calculées dans la Division de l'agriculture de Statistique Canada.

Les données sur le nombre de pondeuses, le taux moyen de ponte et les prix sont conjugués aux troupeaux enregistrés, aux troupeaux non enregistrés et aux troupeaux d'approvisionnement de couvoirs pour obtenir les données sur la production et la valeur des oeufs. Les données sur le nombre de pondeuses proviennent de les Producteurs d'oeufs du Canada qui corroborent les données fournies par les offices provinciaux de commercialisation des oeufs. Les troupeaux non enregistrés et les troupeaux d'approvisionnement de couvoirs sont estimés en partie par Statistique Canada, à partir de renseignements qui proviennent d'Agriculture et Agroalimentaire Canada. Les prix proviennent de les Producteurs d'oeufs du Canada.

Détection des erreurs

Le programme renferme des données tirées de plusieurs sources administratives provenant de divers ministères fédéraux et provinciaux et des offices de commercialisation. Tous les efforts sont consentis afin de réduire au minimum les erreurs non dues à l'échantillonnage au moyen de contrôles de la qualité visant le processus de collecte des données ainsi qu'au moyen d'un examen et d'une analyse minutieuse de l'ensemble des données déclarées afin d'en assurer l'uniformité.

Imputation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Estimation

L'estimation de la production et de la valeur des viandes de volaille est produite selon le nombre d'oiseaux abattus et leur poids moyen multiplié par un prix. Les estimations comprennent les viandes de poulet, de poule à bouillir et de dinde et dindons vendues par les producteurs et la quantité consommée par ces producteurs. Les estimations des quantités vendues comprennent l'abattage commercial et non commercial, et elles sont produites à l'échelon provincial. L'abattage commercial est rajusté en fonction des échanges interprovinciaux et internationaux et il comprend toutes les volailles qui ont été transformées dans les établissements enregistrés. L'abattage non commercial désigne les volailles abattues dans les fermes. La valeur de la production de la viande de volaille est calculée en se servant du prix moyen par kilogramme reçu par les producteurs. Les prix comprennent les primes et les gratifications et excluent les frais, tels que les frais d'entreposage, de transport et d'administration.

L'estimation des données sur la production et la valeur des oeufs est produite selon le nombre de pondeuses et le taux moyen de ponte conjugués aux prix. La production d'oeufs comprend tous les oeufs vendus pour la consommation, consommés par les producteurs et destinés à l'incubation, ainsi que les oeufs fissurés et rejetés. Les estimations regroupent la production des troupeaux enregistrés, des troupeaux non enregistrés et des troupeaux d'approvisionnement de couvoirs et elles sont associées aux différents prix reçus par les producteurs, selon la province. Les prix comprennent les primes et les gratifications et excluent les frais, tels que les frais d'entreposage, de transport et d'administration.

La consommation sur les fermes est la quantité de viande de volaille ou d'oeufs qui est consommée par les producteurs et leurs familles. On attribue le prix du marché aux quantités consommées puisque cela représente le revenu que les producteurs auraient reçu si les quantités avaient été vendues.

Évaluation de la qualité

Les résultats de l'enquête sont évalués en les comparant aux estimations précédentes et aux autres sources de données disponibles. Les facteurs biologiques servent de guide pour l'évaluation des données et la comparaison aux autres ensembles de données.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Révisions et désaisonnalisation

Pour chaque période étudiée, les données des périodes précédentes sont révisées si nécessaire. Une fois par année, les données des années précédentes sont révisées si nécessaire. Les révisions peuvent être nécessaire lorsque des révisions sont faites dans aux données administrative.

Tous les cinq ans, les données publiées sont révisées suite au Recensement de l'agriculture.

Exactitude des données

Les données proviennent principalement de sources administratives qui sont obtenus en vertu des obligations à satisfaire pour l'enregistrement des permis et des règles de la gestion de l'offre. Les paiements versés aux producteurs sont souvent liés à ces renseignements. Par conséquent, on estime que la qualité des données administratives est élevée. Les sources administratives font l'objet d'erreurs non dues à l'échantillonnage, telles que les omissions, les répétitions et les erreurs touchant la déclaration, la saisie et le traitement des données. On ne peut mesurer directement l'incidence de ces erreurs.

Date de modification :