Base de données nationale sur les incendies (BDNI)

Information détaillée pour 2005 à 2014

Statut :

Active

Fréquence :

Une fois

Numéro d'enregistrement :

5248

La Base de données nationale sur les incendies (BDNI) est un projet pilote visant à recueillir des microdonnées sur 10 années sur les incendies et les pertes dues aux incendies auprès de chefs de services d'incendie provinciaux et territoriaux et de commissaires aux incendies partout au Canada, à normaliser les données et à créer un système centralisé national pour la cueillette de statistiques en matière d'incendies.

Date de la parution - 20 septembre 2017

Aperçu

La BDNI a pour objet d'élaborer et de tenir à jour une base de données nationale de renseignements statistiques sur les incendies, les pertes, les blessures et les décès. La base de données constitue un recensement des incendies ayant entraîné des pertes au Canada.

La BDNI se compose de deux fichiers de données : un fichier sur les incendies et un fichier sur les victimes. Le fichier sur les incendies contient des détails (entre autres) sur la date et l'emplacement des incendies, le type de propriété et ses caractéristiques, les mécanismes de protection contre l'incendie, les circonstances ayant contribué à l'incendie, l'origine et la propagation de l'incendie et la découverte de l'incendie et les mesures prises. Le fichier sur les victimes renferme des données sur les personnes décédées et blessées en conséquence de l'incendie, l'âge, le sexe, la nature de la blessure ou du décès, si la personne était un civil ou un pompier, la raison pour laquelle la personne n'est pas sortie, etc.

Les données ont été recueillies par le Centre canadien de la statistique juridique (CCSJ) avec la collaboration des commissaires aux incendies et des commissariats des incendies provinciaux et territoriaux partout au Canada. Les données provenaient des dossiers administratifs des bases de données provinciales-territoriales.

La BDNI servira à combler une importante lacune à l'égard des connaissances existantes et à mieux comprendre la nature et l'étendue des incendies partout au pays. Les données amélioreront également les capacités analytiques pour la recherche factuelle liée aux incendies, à la sûreté et la sécurité publiques, qui peut être utilisée par les chefs de services d'incendie et les commissionnaires aux incendies et les chercheurs universitaires pour fournir une orientation en matière de politique et opérationnelle répondant aux tendances qui ne peuvent être cernées de manière appropriée à l'heure actuelle. En outre, ces données aideront les services d'incendie à prendre des décisions opérationnelles, à améliorer les politiques et les mesures de prévention dans l'élaboration de méthodes appropriées et efficaces d'intervention en cas d'incendie, et à favoriser la sensibilisation du public aux dangers liés aux incendies.

Période de référence : 01 janvier 2005

Période de collecte : 01 avril 2016 à 01 janvier 2017

Sujets

  • Crime et justice

Sources de données et méthodologie

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement avec plan transversal.

Ne s'applique pas

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 01 janvier 2005 à 31 décembre 2014

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont tirées de fichiers administratifs.

Le CCSJ a envoyé des demandes officielles pour obtenir des microdonnées par courriel à chacun des commissaires aux incendies et commissariats des incendies provinciaux et territoriaux en avril 2016.

Il a été demandé que deux fichiers analytiques soient extraits de chaque système des secteurs de compétence - un fichier sur les incendies et un fichier sur les victimes (décès et blessures), conformément aux spécifications indiquées. Les données ont été envoyées par voie électronique au moyen du Service de transfert électronique de fichiers (STEF) de Statistique Canada. Des fichiers et de la documentation supplémentaires à l'appui, comme les manuels de déclaration et les livres de codes, ont également été fournis au CCSJ.

Un suivi a été effectué par courriel et/ou par téléphone.

Les données administratives ont été obtenues de différentes bases de données hébergées dans les bureaux provinciaux des commissariats des incendies et des commissaires aux incendies.

Les données ont été obtenues en vertu de l'article 13 de la Loi sur la statistique. Les données s'adressent aux chefs de services d'incendie, aux commissionnaires aux incendies et aux chercheurs universitaires pour fournir des conseils stratégiques et opérationnels en réponse aux tendances qui ne peuvent être cernées de manière appropriée à l'heure actuelle. En outre, ces données aideront les services d'incendie à prendre des décisions opérationnelles, à améliorer les politiques et les mesures de prévention dans l'élaboration de méthodes appropriées et efficaces d'intervention en cas d'incendie, et à favoriser la sensibilisation du public aux dangers liés aux incendies.

Dans la mesure du possible, au moyen des renseignements sur l'emplacement géographique fournis dans les fichiers, les données sur les incendies étaient accompagnées de données au niveau des régions métropolitaines de recensement et des subdivisions de recensement du Recensement de 2006 et de l'Enquête nationale auprès des ménages de 2011, ainsi que des données du Programme de déclaration uniforme de la criminalité.

Détection des erreurs

Ne s'applique pas

Imputation

Ne s'applique pas

Estimation

Ne s'applique pas

Évaluation de la qualité

Ne s'applique pas

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être
autorisé par la loi. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de
données reconnaissables.

Plus particulièrement, le CCSJ a pour politique de ne pas diffuser de tableaux ou de tableaux croisés qui permettraient d'identifier une adresse ou une victime d'un incendie.

Le nom des personnes ou des entreprises n'a pas été recueilli aux fins de ce projet pilote.

Révisions et désaisonnalisation

Ne s'applique pas

Exactitude des données

La BDNI se voulait une base de données du recensement. Les indicateurs officiels de la qualité des données ne faisaient pas partie de la méthodologie.

Le Nouveau-Brunswick, l'Ontario, le Manitoba, la Saskatchewan, l'Alberta, la Colombie-Britannique et les Forces armées canadiennes ont participé à la BDNI, ce qui représente 72 % de la population canadienne (le 1er juillet 2014)

Date de modification :