Système d'information sur le personnel d'enseignement dans les universités et les collèges - Personnel enseignant à plein temps (SPEUC-PT)

Information détaillée pour 2016-2017

Statut :

Active

Fréquence :

Annuelle

Numéro d'enregistrement :

3101

Le but de cette enquête est de recueillir des données nationales sur certaines caractéristiques socioéconomiques du personnel enseignant à plein temps dans les universités canadiens.

Date de la parution - 25 avril 2017

Aperçu

Cette enquête annuelle permet de recueillir à l'échelle nationale de l'information comparable sur l'effectif et les caractéristiques socioéconomiques des enseignants à temps plein des universités canadiens . L'information est recueillie pour chaque personne qui était membre du personnel de l'établissement au 1er octobre de l'année universitaire. Les données recueillies dans le cadre de cette enquête sont utilisées par un éventail de clients aux besoins variés, dont les suivants :

Clients internationaux :
- Organismes internationaux tels que l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO), l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE) et la Coopération économique de la zone Asie-Pacifique (APEC)

Clients fédéraux/nationaux :
- Ministères fédéraux, tels que Resources Humaines et Développement des compétences Canada (RHDCC) et Industrie Canada (IC);
- Conseil des ministres de l'Éducation du Canada (CMEC);
- Associations nationales telles qu'Universités Canada (UC), l'Association canadienne des professeures et professeurs d'université (ACPPU), l'Association canadienne du personnel administratif universitaire (ACPAU);
- Autres associations professionnelles.

Clients provinciaux :
- Ministères responsables de l'éducation et du travail;
- Associations provinciales telles que le Conseil des universités de l'Ontario (CUO) et la Commission de l'enseignement supérieur des provinces maritimes (CESPM);
- Autres associations professionnelles provinciales.

Clients individuels :
- Chercheurs et planificateurs de l'éducation;
- Universités, en particulier les bureaux de recherche institutionnelle et des ressources humaines;
- Unités de négociation représentant le personnel des universités.

Ces clients utilisent généralement cette information dans le cadre d'études à l'échelle d'un système qui portent sur les tendances de l'emploi, les comparaisons entre les sexes, le vieillissement du corps professoral et ses conséquences pour la relève, les salaires pour les négociations de contrat, le maintien de l'effectif et les pertes pour le système, la projection de la demande, les tendances de l'avancement, etc.

Période de référence : La période de référence est au 1er octobre de l'année de référence.

Période de collecte : La requête d'information est envoyée à la mi-août avec comme date limite la mi-décembre.

Sujets

  • Éducation, formation et apprentissage
  • Enseignants et éducateurs

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible de cette enquête est constituée des enseignants à temps plein des établissements conférant des diplômes dont la durée de l'emploi n'est pas inférieure à douze mois. Cela englobe tous les enseignants des facultés, le personnel universitaire des hôpitaux d'enseignement, le personnel universitaire invité des facultés et le personnel de recherche dont le rang professoral et le traitement sont similaires à ceux du personnel enseignant. Le personnel administratif et de soutien ainsi que les libraires sont exclus, de même que le personnel de recherche sans rang professoral et dont l'échelle salariale est différente de celle du personnel enseignant. Les adjoints à la recherche et à l'enseignement sont eux aussi exclus.

Élaboration de l'instrument

Les éléments d'information contenus dans l'enquête ont été recueillis depuis 1937. Les détails concernant la conception du questionnaire, les essais et la mise en oeuvre de l'enquête ne sont pas disponibles

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement avec plan transversal.

Aucun échantillonnage n'est fait, les données étant recueillies pour toutes les unités de la population cible.

Sources des données

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

L'enquête permet de recueillir de l'information sur les caractéristiques socioéconomiques des enseignants à temps plein des établissements conférant des diplômes universitaires. Chaque année, Statistique Canada envoie par écrit une demande pour obtenir les éléments d'information énumérés dans le « Manuel des éléments d'information ». Chaque établissement publique doit soumettre à Statistique Canada des dossiers pour chaque enseignant en format électronique. Ces données sont obtenues en vertu de l'article 13 de la Loi sur la statistique et fournies par les établissements selon le cliché d'enregistrement inclus dans le manuel des éléments d'information joint à ce document (dans la majorité des cas, les données proviennent du système d'information sur les ressources humaines de chaque établissement).

La requête d'information est envoyée à la mi-août avec comme date limite la mi-décembre. Une lettre de suivi est envoyée à la mi-janvier aux répondants délinquants. Si les données n'ont pas été soumises par la fin de février, alors le répondant reçoit une série de rappel téléphonique jusqu'à ce que nous recevions les données.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Les données sont soumises dans un système de traitement des données et font l'objet de vérifications de validité et de relation. Les données de l'année la plus récente sont comparées à celles des années antérieures afin de détecter toute variation inhabituelle ou imprévue. Dans le cas des enregistrements qui sont rejetés à la vérification, les données sont retournées à l'établissement aux fins de contrôle.
Lorsque les données sont complètes, le fichier est finalisé et des tableaux sommaires sont générés et envoyés au répondant pour qu'il les examine.

Lorsque le répondant est satisfait des données, il signe un formulaire d'autorisation qui permet de diffuser les données à l'échelle de l'établissement.

Pour assurer l'anonymat des personnes, les données à l'échelle de l'établissement ne sont pas diffusées dans le cas d'un établissement où le nombre d'enseignants à temps plein est inférieur à 100. Dans le cas des établissements comptant plus de 100 enseignants, on traite l'information de manière à supprimer les résultats lorsqu'ils visent un trop petit nombre de personnes. Plus particulièrement, des mesures ont été prises pour empêcher l'identification de toute personne ainsi que la détermination ou l'extrapolation de son traitement. Par exemple, les renseignements sont supprimés lorsque la moyenne d'un rang donné comprend moins de six (6) observations et lorsque les médianes et les percentiles en comprennent moins de dix (10) observations.

Imputation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Estimation

Comme le Système d'information sur le personnel d'enseignement dans les universités et les collèges (SPEUC) est un recensement produit à partir de données administratives, la question de la non-réponse ne s'applique pas. Ainsi, des poids d'estimation ne sont pas utilisés pour produire des estimations pour le SPEUC.

Les paramètres de la population sont produits en calculant les chiffres et les fréquences des enseignants à temps plein des établissements conférant des diplômes dont la durée de l'emploi n'est pas inférieure à douze mois. Des tableaux croisés de variables décrivent aussi les paramètres de la population.

Évaluation de la qualité

Lors de l'étape de traitement des données, Statistique Canada réalise diverses activités de validation afin d'assurer l'exactitude et la cohérence. Cela comprend l'activité de comparaison des données de l'année la plus récente à celles des années antérieures pour détecter des variations inhabituelles ou imprévues. Diverses validations de relations sont également effectuées, ce qui permet d'isoler les valeurs aberrantes et de les vérifier auprès du répondant. Finalement, pour chaque répondant, des tableaux sommaires sont compilés à partir de ses données, tableaux qu'il doit examiner et approuver pour en assurer la cohérence.

Contrôle de la divulgation

La Loi interdit à Statistique Canada de rendre publique toute donnée susceptible de révéler de l'information obtenue en vertu de la Loi sur la statistique et se rapportant à toute personne, entreprise ou organisation reconnaissable sans que cette personne, entreprise ou organisation le sache ou y consente par écrit. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

L'arrondissement et la suppression des cellules permettent de protéger l'anonymat des personnes.

Statistique Canada ne peut diffuser les données à l'échelle de l'établissement sans l'autorisation écrite des établissements.

Pour protéger l'anonymat des personnes, les données à l'échelle de l'établissement ne sont pas diffusées si le nombre d'enseignants à temps plein est inférieur à 100. Dans le cas des établissements comptant plus de 100 enseignants, les données sont accessibles à l'échelle de l'établissement, mais on traite l'information de manière à supprimer les résultats lorsqu'ils visent un trop petit nombre de personnes. Plus particulièrement, des mesures ont été prises pour empêcher l'identification de toute personne ainsi que la détermination ou l'extrapolation de son traitement. Par exemple, les renseignements sont supprimés lorsque la moyenne d'un rang comprend moins de six (6) observations et lorsque les médianes et les percentiles en comprennent moins de dix observations (10).

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Exactitude des données

Comme le Système d'information sur le personnel d'enseignement dans les universités et les collèges (SPEUC) est un recensement produit à partir de données administratives, la question des erreurs d'échantillonnage ne s'applique pas.
Cependant, d'autres erreurs, non dues à l'échantillonnage, peuvent se produire, plus précisément des erreurs de mesure et des erreurs de traitement. Puisque la population cible du SPEUC est très stable et que l'enquête est obligatoire, le risque de sous-dénombrement est minime.

Les erreurs de couverture sont réduites au minimum, car on s'assure que la base de sondage du SPEUC correspond à celle du Système d'information sur les étudiants postsecondaires (SIEP).

Comme le Système d'information sur le personnel d'enseignement dans les universités et les collèges (SPEUC) est un recensement produit à partir de données administratives, la question des erreurs d'échantillonnage ne s'applique pas.

Cependant, d'autres erreurs, non dues à l'échantillonnage, peuvent se produire, plus précisément des erreurs de mesure et des erreurs de traitement.Afin de mininiser ces erreurs, les données sont soumises dans un système de traitement des données et font l'objet de vérifications de validité et de relation. Les données de l'année la plus récente sont comparées à celles des années antérieures afin de détecter toute variation inhabituelle ou imprévue. Dans le cas des enregistrements qui sont rejetés à la vérification, les données sont retournées à l'établissement aux fins de contrôle.

Date de modification :