Disponibilité des aliments (par personne)

Information détaillée pour 2016

Statut :

Active

Fréquence :

Annuelle

Numéro d'enregistrement :

3475

Les tableaux sur les statistiques sur les aliments visent à fournir des mesures annuelles de la disponibilité des aliments par personne et sur l'approvisionnement et l'utilisation de certains groupe d'aliments.

Date de la parution - 30 mai 2017

Aperçu

Les tableaux sur les statistiques sur les aliments visent à fournir des mesures annuelles de la disponibilité des aliments par personne et sur l'approvisionnement et l'utilisation de certains groupe d'aliments. Une grande sélection des aliments consommés par les Canadiens est incluse dans ce programme. On y trouve des données sur les produits laitiers, les boissons, les oeufs, les légumineuses et les noix, les sucres et les sirops, les produits céréaliers, les viandes et la volaille, les agrumes, les fruits frais, les fruits transformés, les légumes frais, les légumes transformés, les jus, les huiles et les corps gras, et le poisson.

Les données intéressent les producteurs agricoles et les organismes qui les représentent, les gouvernements, les établissements financiers, l'industrie agroalimentaire et les consommateurs canadiens. Les données sont utilisées par les analystes et les producteurs du secteur agricole pour prendre des décisions quant à la production et à la commercialisation. Ils s'en servent pour observer les tendances du secteur ou élaborer des politiques agricoles au Canada.

Période de référence : année civile

Période de collecte : janvier à décembre

Sujets

  • Agriculture
  • Aliments, boissons et tabac
  • Aliments et nutrition
  • Bétail et aquaculture
  • Cultures et horticulture
  • Fabrication

Sources de données et méthodologie

Population cible

En théorie, l'univers comprend l'ensemble des Canadiens, mais en pratique, la disponibilité des aliments (consommation apparente) est calculée de façon résiduelle.

Élaboration de l'instrument

Cette méthodologie ne s'applique pas.

Sources des données

Les données sont tirées de fichiers administratifs et sont dérivées de diverses enquêtes de Statistique Canada et/ou d'autres sources.

Les données présentées dans ce programme proviennent de plusieurs sources, administratives et d'enquêtes, de Statistique Canada, ainsi que d'autres sources, telles que des gouvernements provinciaux et fédéral, des associations de producteurs et des agences de commercialisation.

Le document « Bilan des aliments » , disponible dans las section Documentation, fournit une description complète de la méthode de collecte ainsi que la méthodologie.

Les sources de données administratives
Base de données sur le commerce international canadien de marchandises
Institut canadien du sucre
Institut de la Statistique du Québec
British Columbia Ministry of Agriculture
AC Nielsen Company of Canada

Loi sur la statistique
Des données issues de sources administratives sont utilisées aux fins de la collecte des données et sont obtenues par Statistique Canada en vertu de l'article 13 de la Loi sur la statistique.

Utilisation prévue
Les données du commerce sont dérivées des dossiers administratifs de l'Agence se services frontaliers du Canada et de l'agence américaine sur la protection des douanes et des frontières. Ces données du commerce couvrent le mouvement des biens international.
L'Institut canadien du sucre fourni les données utilisées pour les tables sur les stocks et la production. Les données sur les importations et les exportations des produits contenant du sucre sont aussi fournies par l'Institut canadien du sucre et sont inclus dans les tables d'offre et d'écoulement pour la catégorie du sucre raffiné.
L'Institut de la Statistique du Québec fourni les données sur le sirop d'érable utilisées dans les table sur les stocks et la production.
Les données recueillies du département d'agriculture de la Colombie-Britannique sont utilisées pour la production des noisettes.
Les données fournies par AC Nielsen Company of Canada sont utilisées pour estimer les aliments et les nutriments disponibles (ou consommés) aux Canadiens de l'approvisionnement alimentaire canadien.

Détection des erreurs

Tous les efforts sont consentis afin de réduire au minimum les erreurs non dues à l'échantillonnage au moyen de contrôles de la qualité visant le processus de collecte des données ainsi qu'au moyen d'un examen et d'une analyse minutieuse de l'ensemble des données déclarées afin d'en assurer l'uniformité. Toutes les données provenant d'autres programmes à Statistique Canada sont présumées avoir fait l'objet d'une analyse rigoureuse quant à la détection des erreurs. En cas de doute en relation avec une donnée, l'analyste procède à une double vérification avec la personne responsable de la source de données en question. L'analyste en charge de la collecte et de l'analyse des données vérifie chaque donnée recueillie en tenant compte des tendances historiques et des révisions afin de détecter toute erreur potentielle. Pour éviter les erreurs de saisie de données, une double vérification de la saisie est faite par différentes personnes.

Imputation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Estimation

On a eu recours à la méthode de l'offre et de l'utilisation pour déterminer la quantité des aliments disponibles par personne. Les composantes de l'offre sont additionnées et les utilisations autres que la disparition intérieure exprimée sont retranchées. La donnée résiduelle obtenue, qui représente la quantité d'aliments mis à la disposition des consommateurs, s'appelle « aliment disponible » (autrefois connue sous l'appellation de consommation apparente). Pour déterminer l'offre totale, on additionne les importations, les stocks d'ouverture et la production canadienne. Pour connaître la disparition intérieure exprimée, on retranche de l'offre totale les stocks de fermeture, les exportations, l'utilisation industrielle, les aliments pour animaux, et les pertes là où il y en a. Le résultat est ensuite divisé par la population canadienne afin de calculer la disponibilité par personne pour les différents types d'aliments.

Évaluation de la qualité

Avant la publication, on analyse les résultats combinés de l'enquête afin d'en évaluer la comparabilité. Il s'agit généralement d'un examen détaillé de la conjoncture économique générale, de la cohérence avec les résultats de l'indicateur économique connexe, des tendances historiques et des renseignements d'autres sources externes (p. ex. associations, publications spécialisées, articles de journaux, United States Department of Agriculture).

Les résultats de l'enquête sont discutés de façon régulière avec les gestionnaires d'enquête afin de permettre la validation et l'assurance de la qualité des données.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la loi. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Révisions et désaisonnalisation

Pour chaque période étudiée, les données des périodes précédentes sont révisées si nécessaire. Les révisions peuvent être nécessaire lorsque des révisions sont faites dans des programmes ou enquêtes qui fournissent des données au programme des Statistiques sur les aliments. Ces révisions s'appliquent habituellement au niveau de la population canadienne, des données du commerce international, des révisions intercensitaires, des facteurs de pertes ou toutes autres révisions. Le programme des Statistiques sur les aliments ne fait pas d'étalonnage. Certains produits, tels que les céréales, nécessitent un ajustement de calendrialisation.
Il n'y a pas de désaisonnalisation.

Exactitude des données

La méthodologie de ce programme a été développée de façon à exercer un contrôle sur les erreurs et à en réduire les effets possibles. Le programme des statistiques sur les aliments consiste à faire la collecte à partir de sources administratives provenant de données d'enquêtes existantes et d'autres sources de données. L'erreur liée à l'échantillonnage pour les enquêtes a été contrôlée et minimisée par l'équipe responsable de chacune des enquêtes. Pour en savoir davantage sur l'erreur liée à l'échantillonnage d'une enquête particulière, l'utilisateur devra se référer à la méthodologie de celle-ci. Dans le cas d'une situation où les données provenant d'une enquête sont douteuses, l'analyste du programme des statistiques sur les aliments contactera la section responsable de l'enquête pour l'informer de l'observation. Si les données doivent être révisées, cela sera fait par la section responsable de l'enquête. Ensuite les corrections seront incorporées au programme des statistiques sur les aliments.

Documentation

Date de modification :