Enquête sur les postes vacants et les salaires (EPVS)

Information détaillée pour premier trimestre de 2017

Statut :

Active

Fréquence :

Trimestrielle

Numéro d'enregistrement :

5217

Cette enquête a pour but de recueillir des renseignements sur les postes vacants et les salaires selon la profession, à l'échelle nationale, provinciale, territoriale et de la région économique.

L'Enquête sur les postes vacants et les salaires (EPVS) comprend un volet trimestriel sur les postes vacants et un volet annuel sur les salaires.

Date de la parution - 13 juillet 2017

Aperçu

L'EPVS fournit des renseignements détaillés sur les postes vacants et les salaires.

L'EPVS recueille, sur une base trimestrielle, des données sur le nombre de postes vacants selon la profession et la région économique par le biais du Volet sur les postes vacants de l'enquête. D'autres renseignements sont également présentés, tels que la proportion d'emplois vacants à temps plein et à temps partiel, la distribution d'emplois vacants selon le niveau de scolarité et d'expérience, la moyenne du salaire horaire offert pour les postes vacants ainsi que la durée de la vacance des postes.

On demande aux employeurs de fournir des renseignements détaillés afin d'identifier au niveau des professions les pénuries de main-d'oeuvre potentielles et d'obtenir une compréhension globale des postes vacants qui existent, et les critères requis pour pourvoir ces emplois.

A partir de janvier 2016, on demande également aux employeurs des questions sur l'emploi et les salaires payés selon la profession, telles que le nombre d'employés à temps plein ainsi que le salaire payé le plus bas, le plus élevé et le salaire payé moyen. Cette information est recueillie par le biais du Volet sur les salaires de l'enquête et est demandée une fois par année.

Le secteur privé, les ministères fédéraux comme Emploi et développement social Canada (EDSC), les gouvernements provinciaux, territoriaux et municipaux, et les organismes d'éducation sont intéressés à ces données, étant donné qu'elles améliorent leur compréhension du marché du travail canadien.

Activité statistique

Ensemble, cinq enquêtes dressent un portrait plus complet des événements actuels liés au marché du travail. Il s'agit de l'Enquête sur la population active (EPA, numéro d'enregistrement 3701), de l'Enquête sur l'emploi, la rémunération et les heures de travail (EERH, numéro d'enregistrement 2612), des Statistiques de l'assurance-emploi (SAE, numéro d'enregistrement 2604), des Statistiques sur les postes vacants (SPV, numéro d'enregistrement 5202) et de l'Enquête sur les postes vacants et les salaires (EPVS, numéro d'enregistrement 5217). Chaque mois, l'EPA fournit des données actuelles sur le marché du travail, dont le taux de chômage, et une analyse démographique. Plus tard, le rapport de l'EERH présente des données plus détaillées sur l'emploi et la rémunération de l'industrie non agricole. Les SAE fournissent beaucoup de détails sur les prestations d'assurance-emploi selon la région géographique, les caractéristiques sociodémographiques et la profession antérieure. Les SPV (faisant partie de SEPH) fournissent des renseignements mensuels sur la demande de travail en indiquant le nombre de postes vacants selon l'industrie. L'EPVS fournit des renseignements sur les postes vacants (trimestriels) et sur les salaires (annuels) selon la profession et la région économique.

Période de référence : Trimestre

Période de collecte : Mensuelle

Sujets

  • Emploi et chômage
  • Mobilité de la main-d'oeuvre, roulement du personnel et absences du travail
  • Salaires, traitements et autres gains
  • Travail

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible comprend tous les emplacements des entreprises qui exercent leurs activités au Canada et qui comptent un employé ou plus.

Les secteurs industriels exclus sont les organisations religieuses, les ménages privés ainsi que les organismes publics internationaux et autres organismes publics extra-territoriaux. Également, les administrations fédérale, provinciales et territoriales sont pour l'instant exclues, mais seront toutefois intégrées ultérieurement.

La population est tirée du Registre des entreprises (RE). Cette base des employeurs est maintenue par la Division des Registres statistiques et géographie de Statistique Canada, et les données sont mises à jour à l'aide des renseignements fournis par l'Agence du revenu du Canada, de la rétroaction provenant des enquêtes économiques et des profils établis avec des représentants des entreprises.

Tous les trois mois, la base de sondage de l'EPVS est mise à jour pour tenir compte des emplacements ajoutés au Registre des entreprises et de ceux qui ont cessé d'exister.

La population cible comprend tous les emplacements des entreprises qui exercent leurs activités au Canada et qui comptent un employé ou plus. Toutefois, les emplacements qui ont seulement un employé sont exclus de la population observée afin de réduire le fardeau de réponse des petites entreprises.

Les secteurs industriels exclus sont les organisations religieuses, les ménages privés ainsi que les organismes publics internationaux et autres organismes publics extra-territoriaux. Également, les administrations fédérale, provinciales et territoriales sont pour l'instant exclues, mais seront toutefois intégrées ultérieurement.

La population est tirée du Registre des entreprises (RE). Cette base des employeurs est maintenue par la Division des Registres statistiques et géographie de Statistique Canada, et les données sont mises à jour à l'aide des renseignements fournis par l'Agence du revenu du Canada, de la rétroaction provenant des enquêtes économiques et des profils établis avec des représentants des entreprises.

Tous les trois mois, la base de sondage de l'EPVS est mise à jour pour tenir compte des emplacements ajoutés au Registre des entreprises et de ceux qui ont cessé d'exister.

Élaboration de l'instrument

Le contenu et les concepts du questionnaire ont été conçus en consultation avec EDSC. Une évaluation qualitative a été menée à l'aide d'une série d'interviews en français et en anglais par le Centre de ressources en conception de questionnaire de Statistique Canada. Lors de ces interviews, on a demandé aux participants de fournir des commentaires visant la terminologie, les concepts, la présentation des écrans du questionnaire électronique et la facilité à fournir les données.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête transversale par échantillon.

L'enquête utilise un échantillon aléatoire stratifié d'emplacements commerciaux regroupés par géographie, industrie et taille.

La population de l'EPVS est stratifiée par industrie au niveau à deux chiffres du Système de classification des industries de l'Amérique du Nord (SCIAN) Canada 2012, par géographie au niveau de la région économique (limites de 2011) et par taille en utilisant le nombre d'employés de l'emplacement.

L'enquête est menée au moyen d'un échantillon aléatoire stratifié d'approximativement 100 000 emplacements tiré à chaque trimestre. Le volet sur les postes vacants recueille des données sur une base trimestrielle auprès de l'ensemble de l'échantillon, tandis que le volet sur les salaires recueille des données sur environ le quart de l'échantillon chaque trimestre.
Une méthode de répartition par puissance est utilisée afin de déterminer la taille de l'échantillon dans chaque strate. La stratification de l'échantillon et la répartition par puissance permettent d'obtenir des estimations de qualité tant pour les petites que pour les grandes régions et industries, ainsi qu'une meilleure représentativité de toutes les professions. La sélection se fait par échantillonnage de Poisson (plus spécifiquement, par échantillonnage de Bernoulli dans chaque strate).

Depuis le début de 2017, une partie de l'échantillon est remplacée chaque trimestre. À l'exception de certains emplacements inclus dans l'échantillon sur une base permanente à cause de leurs caractéristiques particulières, les emplacements échantillonnés peuvent cesser de faire partie de l'échantillon après deux ans, ou huit trimestres. Toutefois, les emplacements qui faisaient partie de l'échantillon en 2015 et en 2016 pourraient demeurer dans l'échantillon pendant plus de deux ans, étant donné que la rotation des emplacements s'effectue graduellement.

Note : Pour le premier trimestre de 2015, l'échantillon consistait d'environ 67 000 emplacements tirés de l'échantillon trimestriel régulier, soit deux tiers de l'échantillon régulier. Conséquemment, la comparaison des données du premier trimestre de 2015 avec les données des trimestres subséquents devrait être effectuée avec précaution.

TAUX DE RÉPONSE

Le taux de réponse du volet sur les postes vacants de l'enquête tend à se situer aux environs de 84 %, alors que celui du volet sur les salaires tend à se situer aux environs de 69 %.

Sources des données

Il s'agit d'une enquête à participation obligatoire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

Les données sont recueillies à l'aide d'un questionnaire électronique (sur le Web). L'application pour le questionnaire électronique est à la fois la méthode de collecte et de saisie des données.

Une invitation à remplir le questionnaire électronique est transmise par courriel aux répondants qui ont une adresse électronique. Les entreprises sélectionnées qui n'ont pas d'adresse électronique connue reçoivent par la poste une lettre d'invitation à remplir le questionnaire électronique. Cette lettre contient un code d'accès sécurisé. Avant la période de collecte, un contact téléphonique préalable est effectué auprès d'un sous-ensemble d'entreprises afin de recueillir les coordonnées de l'entreprise et de vérifier la couverture. Un suivi est effectué par interview téléphonique assistée par ordinateur (ITAO) auprès des cas de non-réponse et pour les rejets à la vérification des questionnaires électroniques. Pendant la période de collecte, Statistique Canada envoie des rappels aux entreprises qui n'ont pas encore rempli leur questionnaire. Après trois rappels électroniques, des appels de suivi sont effectués dans le but de recueillir les données.

Le questionnaire de l'enquête sur les postes vacants et les salaires et la documentation liée à l'enquête sont offerts en français et en anglais.

Le délai moyen requis pour répondre à l'enquête est d'environ dix minutes. Néanmoins, le délai peut varier selon la taille de l'emplacement.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Le contrôle de données est l'application de contrôles pour déceler les entrées manquantes, invalides ou incohérentes, ou pour repérer les enregistrements de données susceptibles d'être erronés. Durant le processus d'enquête de l'EPVS, les données sont vérifiées à deux moments distincts.

Premièrement, une vérification est faite durant la collecte des données par questionnaire électronique. Les contrôles réalisés durant la collecte des données comprennent généralement des contrôles de validité et certains contrôles de cohérence simples. Tout enregistrement de données rejeté lors des contrôles préliminaires fait l'objet d'un suivi auprès du répondant afin de valider les données soupçonnées d'être incorrectes. Une fois validées, les données recueillies sont transmises de façon régulière au Bureau central à Ottawa.

Deuxièmement, après la collecte, les données sont soumises à une vérification statistique. Les valeurs très extrêmes parmi les données des répondants ne pourront servir de base à l'étape de l'imputation.

Imputation

Dans le cas de la non-réponse partielle, l'imputation est utilisée afin de déterminer les valeurs des questions non répondues. L'imputation permet d'obtenir une base de données complète lorsqu'il n'est pas possible de recueillir toutes les informations lors de la période de collecte. Une approche par donneur est utilisée. L'information auxiliaire de la base de sondage est utilisée pour identifier le donneur (une unité répondante) ayant les caractéristiques les plus semblables à celles de l'emplacement qui a soumis des données partielles. Les données manquantes de cette dernière sont alors remplacées par les données du donneur.

Estimation

Estimer les caractéristiques d'une population à partir d'une enquête repose sur l'hypothèse selon laquelle chaque emplacement échantillonné représente un certain nombre d'unités non échantillonnées dans la population. Un poids de sondage de base est assigné à chaque enregistrement pour indiquer le nombre d'unités présentes dans la population qui sont représentées par cet emplacement dans l'échantillon. On assigne un poids de « un » aux gros emplacements ainsi qu'à ceux possédant des caractéristiques uniques afin de s'assurer qu'ils ne se représentent qu'eux-mêmes.

Deux ajustements aux poids initiaux sont effectués afin d'améliorer la fiabilité des estimations. Les poids initiaux sont d'abord ajustés afin de compenser la non-réponse totale ou quasi-totale. Un modèle logistique est utilisé pour prédire la propension à répondre d'une unité en fonction de caractéristiques appropriées sur la base de sondage.

Les poids ajustés en fonction des non-réponses sont ensuite calibrés de manière à ce que les estimations de l'emploi respectent l'emploi total provenant des sources administratives fournies par l'Enquête sur l'emploi, la rémunération et les heures de travail (EERH, numéro d'enregistrement 2612). L'Île-du-Prince-Édouard fait exception, l'étalonnage dans cette province étant effectué par province seulement. De même, l'étalonnage dans les territoires est effectué par territoire seulement.

L'estimation de la variance pour l'EPVS se fait par la méthode du bootstrap

Évaluation de la qualité

Avant la publication, les résultats de l'enquête sont analysés pour évaluer leur comparabilité à d'autres sources de données. Il s'agit d'un examen détaillé des estimations, et une comparaison à d'autres sources de données liées au marché du travail, aux tendances historiques et à la conjoncture économique générale.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la loi. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

La suppression de cellules au moyen du logiciel G-CONFID est utilisée pour contrôler la divulgation des données confidentielles.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Exactitude des données

Les estimations obtenues à partir des enquêtes par échantillon peuvent comporter à la fois des erreurs d'échantillonnage et des erreurs non dues à l'échantillonnage.

Les erreurs non dues à l'échantillonnage sont celles qui peuvent se produire tout au long d'une enquête pour plusieurs raisons : non-réponse, erreurs de couverture et de classification, différences dans l'interprétation des questions, renseignements erronés fournis par les répondants, erreurs commises lors de la saisie, du codage et du traitement des données. Parmi les mesures permettant de réduire les erreurs non dues à l'échantillonnage se trouvent la conception méticuleuse des questionnaires, la vérification des données, le suivi, l'imputation des données pour les unités non répondantes et un contrôle rigoureux des opérations de traitement.

L'utilisation de bases de sondage donne lieu à des erreurs de couverture, notamment le sous-dénombrement. Le sous-dénombrement se produit lorsque l'information relative à un emplacement n'est pas complète dans le Registre des entreprises. Cette situation survient normalement dans le cas des nouveaux emplacements qui n'ont pas encore soumis de formulaires de retenues sur la paye à l'Agence du Revenu du Canada.

Les erreurs d'échantillonnage viennent du fait que les observations proviennent d'un échantillon plutôt que de l'ensemble de la population. Les estimations basées sur un échantillon peuvent différer des statistiques que l'on obtiendrait si un recensement complet était effectué au moyen des mêmes directives, intervieweurs et techniques de traitement. Cette différence s'appelle l'erreur d'échantillonnage de l'estimation.

L'erreur d'échantillonnage véritable est inconnue. On peut cependant l'estimer à partir de l'échantillon en utilisant une mesure appelée erreur-type. L'erreur-type peut être utilisée pour construire un intervalle de confiance associé aux estimations. Lorsque l'erreur-type est exprimée en pourcentage de l'estimation, on l'appelle erreur-type relative ou coefficient de variation (CV).

Un indicateur de qualité est associé à la plupart des données de l'EPVS. On attribue une lettre aux estimations afin d'indiquer leur niveau de qualité. Les indicateurs de qualité tiennent compte de plusieurs facteurs susceptibles d'avoir un effet sur la qualité des données, tels que les CV, l'erreur due à la non-réponse et l'erreur due à l'imputation. Ces indicateurs sont mis à jour à chaque diffusion afin de tenir compte des estimations les plus récentes de la qualité des données.

Documentation

Date de modification :