Dépenses provinciales au titre de l'éducation dans les maisons de réhabilitation et de correction

Information détaillée pour 2002-2003

Statut :

Inactive

Fréquence :

Annuelle

Numéro d'enregistrement :

3141

L'objectif de cette enquête est de recueillir des données financières en matière d'éducation auprès de toutes les maisons de réhabilitation et de correction au Canada. Ces données viennent appuyer les données recueillies des comptes publics provinciaux sur les dépenses provinciales dans le secteur de l'éducation.

Date de la parution - 27 juillet 2007 (tableaux de CANSIM 478-0014 et 478-0015)

Aperçu

Les données de l'Enquête sur les dépenses provinciales au titre de l'éducation dans les maisons de réhabilitation et de correction font partie des intrants qui constituent les recettes et dépenses totales consolidées au titre de l'éducation au Canada dont ont besoin de nombreuses organisations. Un questionnaire standard est envoyé à toutes les maisons de réhabilitation et de correction au pays.

Les utilisateurs des données sur les recettes et dépenses totales consolidées au titre de l'éducation (qui se trouvent dans les tableaux CANSIM 478-0014 et 478-0015, qui sont alimentés par cette enquête) comprennent les intervenants de Statistique Canada et de l'extérieur de l'organisme. Les renseignements recueillis à partir de cette enquête, ainsi qu'à partir d'autres enquêtes financières, permettent aux administrations publiques et à différentes associations du secteur de l'éducation d'obtenir de l'information qui leur permettra d'établir des politiques en éducation.

D'autres divisions de Statistique Canada utilisent également ces données de façon « indirecte » en tant qu'intrants dans leurs programmes statistiques, par exemple, des données repères annuelles sont produites pour les enquêtes infrannuelles sur le revenu du travail et pour alimenter le Système de comptabilité nationale et la Division des institutions publiques. Les données de cette enquête sont également utilisées pour transmettre des renseignements à des organisations internationales telle que l'Organisation de coopération et de développement économiques (OCDE). De plus, ces données sont également utilisées comme intrants pour le Programme d'indicateurs pancanadiens de l'éducation, ainsi que pour la publication Tendances sociales canadiennes.

Période de référence : Le 1er avril de l'année de référence

Période de collecte : 1er janvier à 30 avril

Sujets

  • Crime et justice
  • Éducation, formation et apprentissage
  • Finances de l'éducation
  • Gouvernement
  • Services correctionnels

Sources de données et méthodologie

Population cible

Toutes les maisons de réhabilitation et de correction au Canada.

Élaboration de l'instrument

Le questionnaire a originalement été conçu il y a plusieurs années par Statistique Canada. L'information sur les détails de la conception du questionnaire, de la mise à l'essai et des groupes cibles n'est plus disponible. Chaque année, la population cible est révisée par les employées du Centre de la statistique sur l'éducation, à Statistique Canada

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement avec plan transversal.

Aucun échantillonnage n'est fait, les données étant recueillies pour toutes les unités de la population cible.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2004-01-01 à 2004-04-30

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

Les employés de soutien du Centre de la statistique de l'éducation envoient les questionnaires avec une lettre de couverture et font la saisies des données dans un document EXCEL. Un suivi est fait une fois par mois suivant l'envoie du questionnaire.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Comme cette enquête est relativement petite en ce qui a trait au nombre de répondants (moins de 15), au nombre de variables (5) recueillies et aux montants en dollars, la méthode de détection des erreurs consiste en une comparaison des données avec l'année précédente à l'étape de la saisie des données par le personnel de soutien et en une vérification par l'analyste du Centre de la statistique de l'éducation.

Imputation

Comme cette enquête est relativement petite en ce qui a trait au nombre de répondants (moins de 15), au nombre de variables (5) recueillies et aux montants en dollars, des méthodes d'imputation simples sont utilisées par le personnel de soutien ou les analystes du Centre de la statistique de l'éducation. Par exemple, une tendance moyenne sur cinq ans ou une simple augmentation ou diminution en pourcentage de l'Indice des prix à la consommation (IPC) peut être utilisée pour faire l'imputation des données des établissements manquants. Parfois, la même donnée que l'année précédente est imputée comme dernier recours. La méthode souvent employée pour l'imputation est laissée à la discrétion de l'analyste, en fonction de l'importance/la taille de l'établissement manquant.

Estimation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Évaluation de la qualité

Comme il n'y a que 15 répondants, cinq variables et des montants en dollars relativement petits qui sont recueillis et comme le taux de réponse est habituellement de 100 %, la qualité des données est très élevée. De plus, il est assez facile d'obtenir des réponses ou des explications des répondants lorsqu'il y a un écart important d'une année à l'autre.

Contrôle de la divulgation

La Loi interdit à Statistique Canada de rendre publique toute donnée susceptible de révéler de l'information obtenue en vertu de la Loi sur la statistique et se rapportant à toute personne, entreprise ou organisation reconnaissable sans que cette personne, entreprise ou organisation le sache ou y consente par écrit. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

L'évaluation des données s'effectue conformément aux règles de Statistique Canada en matière de confidentialité

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Exactitude des données

Seules les erreurs non dues à l'échantillonnage s'appliquent à cette enquête comme aucun processus d'échantillonnage n'est utilisé pour produire le résultat final. Comme le taux de réponse pour les données recueillies par questionnaire est habituellement de 100 % annuellement, les données sont précises. En outre, comme les répondants à l'enquête sont également des établissements publics tels que Statistique Canada, les répondants sont en général plus enclins à remplir le questionnaire de façon précise et opportune.

Date de modification :