Enquête sur la couverture de l'assurance-emploi (ECAE)

Information détaillée pour 2015

Statut :

Active

Fréquence :

Annuelle

Numéro d'enregistrement :

4428

L'Enquête sur la couverture de l'assurance-emploi dresse un portrait détaillé des personnes sans emploi ou en situation de sous-emploi selon qu'elles ont ou n'ont pas accès aux prestations d'assurance-emploi. L'enquête permet aussi l'étude de l'accès aux prestations de maternité ou parentales.

Date de la parution - 16 novembre 2016

Aperçu

L'objectif principal de cette enquête est d'étudier la couverture du programme d'assurance-emploi. Elle dresse un portrait détaillé des personnes sans emplois ou en situation de sous-emploi selon qu'elles ont ou pas accès aux prestations d'assurance-emploi. L'enquête permet aussi l'étude de l'accès aux prestations de maternité ou parentales.

L'enquête a été élaborée afin de fournir une série précise de mesures permettant d'identifier les groupes dont la probabilité de recevoir des prestations est faible, par exemple, les chômeurs de longue durée, les nouveaux entrants sur le marché du travail et les étudiants, les personnes en chômage après une période d'emploi non assurable, celles qui ont quitté volontairement leur emploi et les personnes dont l'historique d'emploi permet de croire qu'elles sont admissibles mais qui n'ont pas fait de demandes de prestations ou n'en ont pas reçu. L'enquête fournit une description détaillée des caractéristiques du dernier emploi de même que les raisons invoquées par les répondants pour ne pas avoir reçu ou demandé à recevoir des prestations.

À l'aide des données d'enquête, les analystes pourront observer les caractéristiques et les situations des personnes qui n'ont pas accès à l'assurance-emploi, de celles qui ont épuisé leurs prestations, l'intensité des activités de recherche d'emploi des chômeurs, les attentes de rappel et les sources de revenus et d'argent.

Les données portant sur les prestations de maternité et parentales permettent d'établir la proportion des mères d'un enfant de moins d'un an qui ont reçu ces prestations, les raisons pour lesquelles d'autres n'en ont pas reçu, et aborde la question du partage des prestations parentales entre conjoints. L'enquête permet aussi d'étudier la durée du congé, certains aspects concernant le retour au travail, la suffisance du revenu et autres.

Période de référence : Année civile

Période de collecte : Il y a 4 périodes de collecte par année : avril-mai, juillet-août, novembre-décembre et janvier-février. Chaque période s'étend sur 5 semaines et commence au cours du mois suivant le mois de référence.

Sujets

  • Assurance-emploi, aide sociale et autres transferts
  • Avantages sociaux
  • Travail

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population visée par l'enquête regroupe les chômeurs (tel qu'identifiés par l'enquête sur la population active) et autres personnes dont la situation en regard du marché du travail porte à croire qu'elles pourraient être admissibles à des prestations d'assurance-emploi. Cette population est divisée en cinq « types » :
1) les chômeurs au cours de la semaine de référence;
2) les travailleurs à temps partiel au cours de la semaine de référence;
3) les personnes inactives au cours de la semaine de référence;
4) les travailleurs à temps plein au cours de la semaine de référence ayant débuté leur emploi actuel au cours des deux derniers mois;
5) les mères d'un enfant de moins d'un an ayant travaillé au cours de la semaine de référence.

La population visée par cette enquête est un sous-ensemble de la population cible de l'enquête sur la population active (EPA) dont la couverture exclut les résidents du Yukon, des Territoires du Nord-Ouest et du Nunavut, les personnes vivant sur les réserves indiennes, les membres à temps plein des Forces Armées canadiennes et les pensionnaires d'institutions. Ces exclusions représentent environ 2% de la population âgée de 15 ans et plus.

Élaboration de l'instrument

Le questionnaire d'enquête développé conjointement par Statistique Canada et Emploi et Développement social Canada a été mis à l'essai dans le cadre d'une enquête pilote avant son implantation définitive en 1997. Les experts du Centre de ressources de conception des questionnaires ont utilisé des méthodes cognitives et ont fourni un rapport d'évaluation dont les principales recommandations ont été mises en oeuvre. Des changements mineurs ont été effectués au fil des années. Ces changements visaient principalement à corriger des erreurs dans l'application, à élargir la population visée par certaines questions ou à modifier la formulation de certaines questions selon les recommandations des interviewers. Plusieurs questions ont été ajoutées en 2000 afin d'obtenir des renseignements détaillés sur l'accès et le recours au congé parental.

Le questionnaire a fait l'objet d'une revue en profondeur pour la collecte de 2004. L'objectif principal de ce remaniement était de rendre l'application informatique conforme aux normes en cours en ce qui a trait à la structure, à l'étiquetage et autres aspects d'ordre opérationnel. Il n'y a eu que peu de changements à la formulation des questions, en particulier en ce qui à trait aux questions utilisées pour établir les estimateurs principaux concernant les chômeurs. Il en va autrement du contenu touchant spécifiquement aux mères qui a été augmenté ou modifié pour combler des lacunes identifiées par les analystes. La nouvelle application a été rigoureusement mise à l'essai afin d'en assurer la conformité avec les spécifications écrites.

En 2006, quelques questions ont été modifiées pour refléter le changement de juridiction du congé parental dans la province de Québec. Aussi, toutes les questions relatives aux congés parentaux se retrouvent maintenant dans deux nouvelles sections : prestations parentales pour les mères (PM) et prestations parentales pour les pères (PF). Ces nouvelles sections remplacent les sections prestations parentales (PB) et total des prestations (TB) utilisées dans les collectes de 2004 et 2005. Les sections sur l'assurance-emploi (EI), les paiements additionnels (AP) et le retour au travail (PR) ont été légèrement modifiées pour les mères mais demeurent inchangées pour la majorité des répondants.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête transversale par échantillon.

L'enquête sur la couverture de l'assurance - emploi (ECAE) est menée auprès d'un sous échantillon de l'enquête sur la population active. Son plan d'échantillonnage est ainsi étroitement lié à celui de l'EPA. L'ECAE se sert des groupes de renouvellement de l'EPA qui terminent leur participation de 6 mois en mars, juin, octobre ou décembre. On sélectionne aussi les mères de quatre groupes de renouvellement additionnels afin d'obtenir une taille d'échantillon suffisante.

On applique une stratification supplémentaire à l'échantillon de l'EPA en tenant compte des types de répondants utilisés pour l'ECAE qui sont :

1) les personnes en chômage au cours de la semaine de référence,
2) les travailleurs à temps partiel au cours de la semaine de référence,
3) les personnes ne faisant pas partie de la population active au cours de la semaine de référence mais qui avaient travaillé au cours des deux années précédentes et, depuis 2000, les mères d'un enfant de moins d'un an en congé de maternité ou qui n'avaient pas travaillé au cours des deux dernières années,
4) les travailleurs à temps plein au cours de la semaine de référence et qui et avaient commencé leur emploi au cours des trois derniers mois, et
5) les mères d'un enfant de moins d'un an qui travaillaient au cours de la semaine de référence.

Quelques cas sont exclus avant la sélection de l'échantillon: des répondants avec un nom, numéro de téléphone ou nom d'employeur invalid, des cas imputés de l'EPA, des personnes qui ne donnent pas la permission à Statistique Canada des les appeler, et des répondants agés de 70 ans et plus.

Parmi les personnes encore éligible, toutes sont choisies pour certaines strates, alors que pour certaines d'autres un échantillon aléatoire simple de 50% ou 20% des unités disponibles est choisi. Un maximum de 2 personnes par ménages est choisi afin de réduire le fardeau de réponse pour le ménage, sauf des méages avec trois personnes choisies, toutes en chomage (la limite ici est trois).

Seuls les travailleurs à temps plein (Type 4) qui ont connu une interruption de travail au cours des trois derniers mois sont visés par l'enquête. Comme cette information n'est pas disponible à partir le l'EPA, on sélectionne les personnes avec une courte durée d'emploi et on détermine s'il y a eu ou non interruption d'emploi au début de l'interview de L'ECAE. L'enquête se termine alors pour les personnes qui n'ont pas connu d'arrêt de travail et qui sont hors champs pour cette enquête.

La taille totale de léchantillon pour 2015 est 13,622.

Sources des données

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

Les personnes choisies pour L'ECAE sont appelées à participer à l'enquête trois à sept semaines après leur dernière interview pour l'EPA. Les interviews assistées par ordinateur sont menées par téléphone et les réponses par procuration ne sont pas admises. Le questionnaire informatisé permet la saisie directe des réponses au moment de l'interview.

Tout comme pour l'EPA les interviewers doivent déployer tous les efforts raisonnables afin de compléter l'interview avec les personnes choisies. Les personnes qui opposent un refus sont contactées à nouveau par un interviewer senior. Cependant, contrairement à la pratique de l'EPA, aucune lettre n'est adressée aux répondants afin d'obtenir leur collaboration.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Certaines vérifications sont effectuées en direct avec le répondant. C'est le cas notamment si les renseignements saisis sont en dehors d'un intervalle vraisemblable ou sont incohérents avec d'autres renseignements. Le cas échéant, l'interviewer doit soulever l'écart avec le répondant et obtenir la confirmation or une correction des renseignements (par exemple le revenu d'emploi).

La principale activité de détection d'erreurs touche les erreurs de cheminement du questionnaire, c'est-à-dire lorsque des questions qui ne s'appliquent pas au répondant lui ont été posées ou, à l'inverse, lorsque des questions pertinentes ont été omises. Une vérification automatisée élimine les données superflues. Toutes les questions qui ne font pas partie du cheminement prévu reçoivent un code d'enchaînement valide (6, 96, 996, ...). Les codes 9, 99, 999 etc. indiquent que les renseignements sont « non déclarés ». Ces codes peuvent signaler des données manquantes en raison de défaillances du questionnaire informatisé ou que les questions n'ont pas été posées parce que le répondant ne pouvait ou ne voulait pas répondre à une question filtre précédente (« ne sait pas » ou « refus »).

Il n'y a eu aucun autre type de vérification des réponses. En conséquence, des erreurs de cohérences internes peuvent ressortir au moment de l'analyse. Un exemple est la variable des gains horaires qui affiche un faible pourcentage de valeurs aberrantes et autres incohérences (par exemple des travailleurs rémunérés avec aucun gains).

Imputation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Estimation

Le processus d'estimation pour L'ECAE s'appuie sur les poids individuels et autres estimations fournies par l'EPA. Plusieurs ajustements sont apportés aux poids individuels de l'EPA pour tenir compte des caractéristiques particulières de l'ECAE.

Les poids individuels de l'EPA sont d'abord multipliés par 6 pour tenir compte de l'utilisation d'un seul des 6 groupes de rotation disponible pour un cycle de collecte donné (multiplication par 3 pour les mères, où on utilise deux rotations). S'ajoute ensuite un facteur d'ajustement pour tenir compte du sous échantillonnage effectué pour certaines strates et un facteur d'ajustement pour la non-réponse qui tient compte de l'aire géographique, du type (1à 5) et du sexe des répondants.

Un dernier ajustement tient compte de deux sources externes indépendantes : des données administratives du nombre de bénéficiaires d'assurance-emploi avec ou sans gains (selon un regroupement de régions administratives) et les estimations de l'EPA pour chaque type de répondants (les chômeurs, travailleurs à temps partiel, inactifs ayant travaillé au cours des deux dernières années et certains travailleurs à temps plein). Prendre note que les mères qui ne font pas aussi partie d'une de ces 4 groupes ne sont pas touchées pas cet ajustement. Ce processus de calage assure que les résultats de l'ACAE soient comparables à ceux de ces deux sources en ce qui a trait aux résultats sommaires.

Des poids "Bootstrap" ont été calculés pour faciliter l'estimation des variances pour des estimations spécifiques. Ils ont aussi servi à créer des tableaux de références pour les seuils de fiabilité pour certaines caractéristiques.

Évaluation de la qualité

Les données ont été principalement évaluées dans le contexte historique récent, se concentrant sur les variables dérivées qui sont créées afin de fournir des résultats historiques comparatifs avec les années précédentes de l'enquête.

Contrôle de la divulgation

La Loi interdit à Statistique Canada de rendre publique toute donnée susceptible de révéler de l'information obtenue en vertu de la Loi sur la statistique et se rapportant à toute personne, entreprise ou organisation reconnaissable sans que cette personne, entreprise ou organisation le sache ou y consente par écrit. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Il convient de souligner que les fichiers de microdonnées « à grande diffusion » (FMGD) peuvent différer des fichiers « maîtres » de l'enquête que conserve Statistique Canada. Ces différences sont habituellement le résultat de mesures prises pour protéger l'anonymat des répondants à une enquête. Les mesures les plus courantes sont la suppression de données élémentaires et le regroupement de valeurs en des catégories plus étendues. Dans le cas de certaines variables susceptibles d'identifier des individus, certains éléments du FMGD peuvent avoir été supprimés, c'est-à-dire que le code « non déclaré » peut avoir été attribué dans le FMGD à certaines valeurs présentes dans le fichier principal.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Exactitude des données

Malgré les efforts déployés pour que les opérations de collecte et le dépouillement se déroulent en fonction de normes rigoureuses, les estimations qui en résultent comportent inévitablement des erreurs. Celles-ci sont classées en deux grandes catégories: les erreurs d'échantillonnage et les erreurs non dues à l'échantillonnage.

La base pour mesurer l'importance potentielle des erreurs d'échantillonnage est l'erreur-type des estimations calculées à partir des résultats d'une enquête. En raison de la diversité des estimations pouvant être produites à partir d'une enquête, l'erreur-type est habituellement exprimée en fonction de l'estimation à laquelle elle se rapporte. La mesure résultante, appelée coefficient de variation (CV) d'une estimation, s'obtient en divisant l'erreur-type de l'estimation par l'estimation elle-même et s'exprime en pourcentage de l'estimation.

Taux de réponse:

NF 82%
PE 85%
NS 85%
NB 86%
QC 86%
ON 79%
MB 75%
SK 79%
AB 79%
BC 79%
Canada 81%

Date de modification :