Indices de missions canadiennes à l'étranger

Information détaillée pour juillet 2016

Statut :

Active

Fréquence :

Mensuelle

Numéro d'enregistrement :

2322

Cette enquête permet de recueillir des données en vue d'établir des indices comparatifs des prix et des coûts de détail auxquels fait face le personnel du gouvernement canadien en poste à l'étranger à un moment donné.

Date de la parution - 6 juillet 2016

Aperçu

Le gouvernement canadien emploie du personnel civil et militaire expatrié dans plus de 400 endroits à travers le monde. Les Canadiens qui travaillent à ces endroits y trouvent parfois des conditions de vie extrêmement différentes de celles au Canada. Les prix des biens et services de consommation, entre autres, sont souvent très différents à l'étranger. En raison des prix plus élevés, des fluctuations du taux de change et de l'inflation à l'étranger, pourrait vouloir dire que le pouvoir d'achat du dollar canadien est plus faible à la mission qu'il ne le serait à Ottawa.

Le gouvernement fédéral a mis au point un régime d'indemnités du service extérieur dans les Directives sur les modalités et conditions d'emploi du Service extérieur (DSE), les directives sur le service militaire à l'étranger (DSME) et le Règlement sur l'assistance technique (RAT).

Un élément des indemnités accordées aux membres du service extérieur est l'indemnité de subsistance de mission (ISM), dont le montant est déterminé par ce qu'on appelle l'indice de mission. Appliqué à une certaine partie du traitement, l'indice de mission égalise le pouvoir d'achat de la partie du salaire de l'employé consacrée à l'achat du « panier » de biens et services de l'indice de mission.

Les biens et services sont pondérés en fonction de l'importance relative de ces produits dans les dépenses des consommateurs. Ces facteurs de pondération garantissent qu'une différence de 10 pour cent dans le prix du lait, par exemple, a une incidence beaucoup plus importante dans l'indice de mission qu'une différence de 10 pour cent dans le prix du papier ciré. La raison est que les Canadiens dans l'ensemble consacrent une part beaucoup plus importante de leurs dépenses totales au lait qu'au papier ciré.

Les coefficients de pondération du panier de l'indice de mission sont fondés sur les données des enquêtes sur les dépenses des consommateurs portant sur une année précise. Les facteurs de pondération utilisés actuellement sont fondés sur les dépenses des consommateurs en 2005.

Les enquêtes sur l'indice de mission sont menées tous les 30 à 36 mois. Une fois calculé, l'indice de mission fait l'objet d'un examen mensuel pour déterminer s'il est toujours valable compte tenu des fluctuations des taux de change et de l'écart entre le taux d'inflation à l'étranger et à Ottawa, endroit pour lequel est établi l'indice de base aux fins de ces enquêtes. Étant donné la gamme limitée de biens et services sur lesquels portent les études de l'indice de mission et l'accès à certains points de vente hors taxes ou d'accès restreint, les utilisateurs intéressés devraient communiquer avec Statistique Canada pour s'assurer que l'application de ces indices convient à leurs besoins.

Période de référence : Mois

Période de collecte : La collecte des données sur les prix prend habituellement entre une et deux semaines durant le mois où une enquête doit être menée dans un endroit à l'étranger.

Sujets

  • Prix et indices des prix

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible pour le questionnaire du rapport individuel ¿ renseignements sur la consommation de l'Enquête sur les prix internationaux est le personnel et les agents du gouvernement fédéral affectés aux missions à l'étranger. Le questionnaire doit être rempli par un représentant de chaque famille à la mission. L'enquête reflète les habitudes d'achat de ces employés quant à la source des produits à l'endroit précis, qui comprennent ceux des points de vente à accès restreint, par exemple les magasins diplomatiques ou les sources de produits hors taxes et d'autres endroits qui sont utilisés par ces répondants.
La population cible pour le formulaire de relève de prix à la mission se compose des points de vente au détail normalement fréquentés par le personnel de la mission à l'étranger et des points de vente au détail à Ottawa, au Canada (ville de référence). Les points de vente au détail à Ottawa comprennent une combinaison de ceux de l'échantillon de l'Indice des prix à la consommation (IPC) et d'autres pour les types de produits non inclus dans l'échantillon de l'IPC.
L'univers des biens et services n'inclut que les catégories de produits dont le gouvernement canadien et ses regroupements d'employés ont convenu.

Élaboration de l'instrument

Les questionnaires sont sujets à la révision principale quand de nouveaux poids sont présentés, habituellement tous les quatre à cinq ans. Ceci permet l'introduction de nouveaux produits ou de caractéristiques additionnelles pour les catégories de la dépense qui augmentent dans l'importance dans un modèle typique de dépense de famille. Différentes caractéristiques peuvent être mises à jour annuellement pour capturer les modèles changeants, en particulier ceux liés aux produits électroniques.

Un programme des visites aux endroits étrangers est entrepris annuellement. Le but de ces visites est d'expliquer la méthodologie et pour gagner la connaissance de première main des circonstances économiques faites face par Canadien expatrie. La discussion sur place d'information demandée dans les rapports individuels -- renseignements sur la consommation et les formulaires de relève de prix se sert pour s'assurer que ces questionnaires sont appropriés et peut obtenir les données exigées pour produire des indices de mission.

Échantillonnage

Il s'agit d'une enquête transversale par échantillon.

La population cible se compose de tous les fonctionnaires fédéraux canadiens qui travaillent à un endroit à l'étranger. L'échantillon de points de vente au détail est un échantillon discrétionnaire des détaillants locaux disponibles chez lesquels les membres du personnel de la mission s'approvisionnent. Quelques 400 spécifications de prix sont incluses de l'univers des articles de consommation compris dans le panier de biens et services visé par l'enquête. Voici quelques critères et facteurs importants régissant la composition d'un panier de biens et services : L'article doit être facile à trouver dans toutes les villes parce que la même enquête doit être menée dans toutes les missions. La disponibilité peut être une limite importante dans la composition d'un panier pour comparer des prix à l'échelle internationale, à cause de la grande diversité de marchés, de climats et de produits. L'article doit être acheté couramment par les Canadiens et avoir une certaine incidence sur leur budget. L'article doit être facile à identifier et se prêter à une description assez précise. La plus grande partie de la collecte des prix nécessaire pour mener une enquête sur l'indice de mission est effectuée par le personnel de la mission et non par des professionnels. Les descriptions ont donc tendance à se limiter aux articles de base. Enfin, les articles ne sont ni inclus ni exclus en fonction de jugements moraux ou sociaux. Ces biens sont cependant inclus, parce qu'ils continuent de représenter une part importante des dépenses familiales moyennes déclarées.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2016-06-30 à 2016-12-31

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants, sont tirées de fichiers administratifs et sont dérivées de diverses enquêtes de Statistique Canada et/ou d'autres sources.

Il faudra effectuer ces enquêtes dans les délais requis, sous réserve des nécessités du service de la mission en cause.

La collecte des données sur les prix prend habituellement entre une et deux semaines durant le mois où une enquête doit être menée dans un endroit à l'étranger. De façon générale, on tâche d'effectuer des enquêtes de l'indice de mission (dans toutes les missions, à tour de rôle) à intervalles de 30 à 36 mois. Toutefois, des enquêtes particulières peuvent être menées plus ou moins souvent, selon la volatilité des prix de détail dans un pays donné, l'instabilité des taux de change et la mesure dans laquelle il est possible de suivre de près les variations des prix de détail locaux pour le personnel canadien en se reportant à d'autres indicateurs statistiques.

Le premier contact avec l'administration centrale est suivi d'une confirmation de l'administration de la mission. Les questionnaires d'enquête sont acheminés par voie électronique et imprimés localement, puis les formulaires papier dûment remplis sont retournés par la poste ou par les voies ministérielles. La collecte est coordonnée par les administrateurs de la mission. Les questionnaires individuels, les formulaires de relevé de prix et les documents à l'appui sont retournés normalement dans le mois qui suit la tenue de l'enquête. En cas de retard dans le renvoi des questionnaires dûment remplis, l'administration centrale et (ou) la mission procède à un suivi direct par courrier électronique ou par téléphone. On procède de la même façon pour obtenir des renseignements manquants ou lorsque des parties du questionnaire n'ont pas été remplies.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration.

Détection des erreurs

Toutes les données soumises sont sujettes à la revue initiale pour la perfection. L'administration centrale et (ou) la mission procède à un suivi direct par courrier électronique ou par téléphone pour obtenir des renseignements manquants ou lorsque des parties du questionnaire n'ont pas été remplies ou encore pour résoudre les problèmes d'incohérence des réponses.

Toutes données capturées sont vérifiées manuellement afin d'en assurer la précision des résultats. Les données sont soumises aux procédures automatisées et manuelles de revue détection de « outliers ». L'analyse détaillée est effectuée pour produire des agrégats de catégorie. L'analyse additionnelle est faite pour réconcilier des différences entre l'indice de mission projeté et le résultat de l'enquête.

Imputation

On effectue des imputations automatisées pour résoudre les agrégations de faible niveau pour des catégories particulières de produits. Celles-ci nécessitent l'attribution d'agrégats de manière indirecte pour les articles homogènes lorsque les prix ne sont pas disponibles. Elles sont généralement utilisées seulement si la mission étrangère confirme que l'information relative aux prix ne peut être obtenue.

Dans le cas des produits homogènes, les pondérations des agrégats manquants sont redistribuées à l'intérieur de la catégorie en question.

Estimation

Les étapes suivantes permettent de déterminer l'indice de chaque fournisseur déclaré :

a) Pour chaque article dont le prix a été relevé chez un fournisseur donné, un prix moyen est calculé. Le calcul du prix moyen nécessite des corrections pour tenir compte des mesures et des formats. Pour certains fournisseurs, il faut aussi inclure le transport, l'emballage, l'assurance, etc.

b) Le prix moyen pour chaque fournisseur est converti en dollars canadiens au taux de change en vigueur pour chaque monnaie visée de la mission au moment où l'enquête est effectuée.

c) Le prix moyen pour chaque fournisseur est comparé au prix moyen à Ottawa, exprimé en coefficient. Ainsi, un coefficient de 2,0 pour un article en particulier indique que le prix à la mission pour ce fournisseur est deux fois plus élevé que le prix à Ottawa.

d) Ces coefficients sont ensuite pondérés (attribution d'une importance relative dans le panier de la mission à l'étranger) en fonction de l'Enquête sur les dépenses des ménages de 2009 (EDM, numéro d'enregistrement 3508). Les coefficients des articles sont multipliés par le coefficient de pondération et les résultats sont combinés pour donner l'indice de ce fournisseur.

Les indices calculés de chaque fournisseur déclaré sont combinés afin de créer l'indice de mission pour cet endroit.

Évaluation de la qualité

Une fois établis, tous les indices de mission sont soumis à une révision mensuelle qui a pour objet de déterminer s'ils demeurent valables, compte tenu des mouvements des taux de change, des mouvements des prix à Ottawa et de l'information sur les modifications des prix constatées sur les lieux de la mission. On obtient ces renseignements en consultant les indicateurs statistiques nationaux du pays hôte (Indice des prix à la consommation, numéro d'enregistrement 2301, ou autres indices portant un nom similaire), les données provenant des organismes internationaux et l'information sur l'économie ou sur les prix transmise par la mission.

Contrôle de la divulgation

La Loi interdit à Statistique Canada de rendre publique toute donnée susceptible de révéler de l'information obtenue en vertu de la Loi sur la statistique et se rapportant à toute personne, entreprise ou organisation reconnaissable sans que cette personne, entreprise ou organisation le sache ou y consente par écrit. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Bien que les données recueillies à l'extérieur du Canada ne soient assujetties à la loi de la statistique, les répondants reçoivent les mêmes garanties concernant la confidentialité que ceux qui sont recueillies au Canada. Les données sont converties en indices de prix de façon à ce qu'il en soit impossible d'identifier la source d'où nous avons reçu l'information.

L'information fournie par des individus a signalé aux endroits étrangers, une fois reçus par Statistique Canada, est considérée être sujette à la loi de la statistique.

Révisions et désaisonnalisation

Tous les indices de mission établis (d'après les données d'enquête) sont soumis à une révision mensuelle pour appliquer les fluctuations du taux de change et les écarts d'inflation entre les missions à l'étranger et Ottawa. Une variation d'au moins 3 % (augmentation ou diminution) doit se produire pour qu'un indice soit mis à jour. Cette nouvelle valeur de l'indice continue d'être révisée mensuellement et les mises à jour nécessaires sont appliquées, jusqu'à la prochaine enquête.

Exactitude des données

L'indice de mission est une mesure fondée sur les méthodes statistiques normales. Il est conçu à une fin très précise, pour appuyer la Directive sur le service extérieur 55 (DSE 55). Cette directive aide les employés là où le coût de la vie est plus élevé qu'à Ottawa par l'offre d'une indemnité pour compenser le coût plus élevé des produits à la mission.

Date de modification :