Sondage sur la dotation (SSD)

Information détaillée pour 1er octobre 2012 au 31 décembre 2013 (Cycle 6)

Statut :

Active

Fréquence :

Annuelle

Numéro d'enregistrement :

5147

Le Sondage sur la dotation donne l'opportunité aux employés de fournir leur rétroaction concernant leurs expériences avec les processus de dotation à l'intérieur de la fonction publique fédérale.

Ce sondage constitue l'un des outils principaux dont se sert la Commission de la fonction publique pour surveiller les activités de dotation au sein de la fonction publique fédérale et contribuer à améliorer les politiques de dotation à l'échelle du gouvernement.

Date de la parution - 1er avril 2014

Aperçu

Le Sondage sur la dotation est l'un des outils les plus important que la Commission de la fonction publique (CFP) du Canada utilise pour suivre les activités de dotation dans la fonction publique fédérale. Il porte tout particulièrement sur les valeurs fondamentales du mérite et de l'impartialité, les valeurs directrices de justice, d'accessibilité, de transparence et de représentativité, de même que sur les principes de gestion que sont l'efficacité, la souplesse et la durée des processus.

À la lumière des données recueillies, la CFP pourra cerner les aspects du système de dotation qui peuvent être améliorés, tant à l'échelle de la fonction publique qu'au sein des organisations. Ces données servent aussi à des fins de production de rapports au Parlement.

Le sondage recueille de l'information sur les expériences des fonctionnaires ayant participé à des processus de dotation à titre de candidat et/ou de gestionnaire, y compris les stratégies de dotation, la zone de sélection, les outils d'évaluation utilisés et les résultats. Nous posons dans le sondage de nombreuses questions qui nous aideront à déterminer le type de processus et de postes dotés. Le sondage recueille également de l'information sur les activités politiques.

Période de référence : variable

Période de collecte : variable

Sujets

  • Emploi et rémunération
  • Gouvernement
  • Travail

Sources de données et méthodologie

Population cible

La population cible pour le SSD est composée de tous les fonctionnaires travaillant dans les ministères et organismes fédéraux assujettis à la Loi sur l'emploi dans la fonction publique (LEFP) ayant 350 employés et plus à la dernière journée de la période de référence avec les exceptions suivantes :

- employés non-civils
- nomination par le gouverneur en conseil
- personnel exonéré des ministres;
- et employés engagés dans un programme d'emploi pour étudiants

Depuis 2012, la population cible pour le SSD est aussi composée des membres de la Gendarmerie royale du Canada et des Forces canadiennes qui ont du personnel civil qui se rapporte à eux et qui sont employés en vertu de la LEFP.

Élaboration de l'instrument

Le questionnaire du SSD de 2013 se fondait sur le SSD de 2012. Il a été élaboré en collaboration avec le commanditaire de l'enquête, la Commission de la fonction publique.

Des essais en groupe de discussion ont été menés pour mettre à l'essai le contenu nouveau et révisé. Les participants de quatre groupes de discussion (deux en français et deux en anglais) ont rempli une version papier du questionnaire, puis ont discuté du sondage.

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement avec plan transversal.

La base de sondage était constituée de l'ensemble des employés dans le champ de l'enquête qui se trouvaient sur le fichier des titulaires de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada. Puisque l'information de contact (adresse courriel) n'apparaît pas sur le fichier de Travaux publics et Services gouvernementaux Canada, elle a dû être recueillie par Statistique Canada auprès des ministères en vertu de l'article 13 de la Loi sur la statistique. L'unité d'échantillonnage était l'employé.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2014-01-06 à 2014-01-31

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

Chaque personne faisant partie de l'échantillon est contactée par courriel et invitée à remplir un questionnaire électronique disponible sur le site Web de Statistique Canada.

Des courriels de rappel sont envoyées aux participants à la collecte électronique qui n'ont pas encore soumis leur questionnaire électronique.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Une partie du contrôle se faisait au moment de l'entrée de données dans le questionnaire électronique. Lorsque les renseignements introduits étaient hors limites (trop faibles ou trop élevés) des valeurs attendues, ou qu'ils entraient en contradiction avec des renseignements introduits auparavant, le répondant était invité, au moyen d'écran de messages, à vérifier l'information. Cependant, les répondants avaient l'option de passer outre aux contrôles et de sauter des questions s'ils ne connaissaient pas les réponses ou refusaient de répondre. Pour cette raison, les données ont été soumises à d'autres processus de vérification après réception au bureau central.

Le premier type d'erreurs traitées avait trait à un manque d'information dans les questions pour lesquelles le répondant aurait dû répondre. Pour ce type d'erreur, un code de non-réponse ou « non déclaré » leur était attribué.

Le deuxième type d'erreurs traitées étaient les erreurs dans le déroulement du questionnaire, où l'on a relevé des questions qui ne s'appliquaient pas au répondant (et auxquelles on n'aurait donc pas dû répondre) et qui renfermaient des réponses. Dans ces cas, une vérification par ordinateur a éliminé automatiquement les données superflues en suivant l'ordre du questionnaire dicté par les réponses à des questions antérieures et parfois subséquentes.

Imputation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Estimation

Des estimations représentatives des employés faisant partie du champ d'observation de l'enquête ont été produites en attribuant un facteur de pondération (poids) à chaque employé échantillonné. Ce poids constituait le nombre d'employés de la population cible représentés par l'employé en question. Le poids initial était défini comme l'inverse de la probabilité de sélection.

La pondération du SSD comprend plusieurs étapes :
Étape 1 - Poids de sondage initial
Étape 2A - Ajustement pour la non-réponse pour le fichier maître
Étape 2B - Ajustement pour la non-réponse / le non-partage des données pour le fichier partagé
Étape 3 - Stratification a posteriori et poids final

Afin de produire les poids finaux, une première correction de la pondération initiale a eu lieu pour tenir compte de la non-réponse au SSD. L'ajustement pour la non réponse (ou l'ajustement pour la non-réponse et le non-partage dans le cas du fichier partagé) et l'ajustement de stratification a posteriori sont utilisés pour calculer le poids final. Cette dernière correction consistait en une poststratification en fonction des comptes connus d'employés dans les ministères. La qualité des estimations a été évaluée au moyen de leur coefficient de variation estimé (CV).

Évaluation de la qualité

Énormément de temps et d'efforts ont été consacrés à réduire les erreurs non dues à l'échantillonnage dans l'enquête. Des mesures d'assurance de la qualité ont été prises à chacune des étapes du cycle de collecte et de traitement des données afin de contrôler la qualité des données. Ces mesures comprenaient le recours à des essais avec des groupes de discussion en vue de cerner les problèmes liés à la conception du questionnaire ou à une mauvaise compréhension des instructions, l'utilisation d'applications de collecte automatisées hautement testées, des procédures visant à s'assurer que les erreurs de saisie des données étaient réduites au minimum ainsi que des vérifications de la qualité des contrôles ayant pour but d'attester la logique du traitement.

Contrôle de la divulgation

La loi interdit à Statistique Canada de divulguer toute information recueillie qui pourrait dévoiler l'identité d'une personne, d'une entreprise ou d'un organisme sans leur permission ou sans en être autorisé par la Loi sur la statistique. Diverses règles de confidentialité s'appliquent aux données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Exactitude des données

Taux de réponse et erreur d'échantillonnage :

Les méthodes de contrôle et d'assurance de la qualité ont été employées à chaque étape du cycle de collecte et de traitement, conformément aux pratiques courantes de Statistique Canada, afin de vérifier la qualité des données. Les règles de vérification ont été employées pour déceler les données manquantes, invalides ou incohérentes.

Le taux de réponse de ce sondage a été de 53,0%. Les taux de réponse par ministère se situaient entre 33,6% et 70,7%.

Bien que tous les employés admissibles aient fait partie de l'échantillon du Sondage sur la dotation, à cause des niveaux de non-réponse, on peut considérer que les répondants forment un échantillon de la population. Les résultats que l'on obtiendrait si l'on recevait les réponses des mêmes questions de tous les employés de la population cible différeraient dans une mesure. L'importance de cette erreur de sondage est approximé par le coefficient de variation (CV) en appliquant les lignes directrices suivantes :

- 16,5% et inférieur : estimation acceptable;
- 16,6% à 33,3% : estimation limite qui nécessite une mise en garde à l'intention des utilisateurs et;
- Supérieur à 33,3% : estimation inacceptable.

Les estimations dont le niveau de qualité n'est pas acceptable sont marquées d'un indicateur signalant qu'elles doivent être utilisées avec prudence ou sont supprimées.

Documentation

Date de modification :