Enquête sur les services aux victimes (ESV)

Information détaillée pour 2011-2012 (aperçu instantané: le 24 mai 2012)

Statut :

Inactive

Fréquence :

Occasionnelle

Numéro d'enregistrement :

5035

Cette enquête a pour objet de recueillir de l'information sur les organismes de services aux victimes d'actes criminels qui offraient des services aux victimes principales ou secondaires d'actes criminels durant la période de déclaration de 12 mois, et de donner un aperçu instantané d'une journée des clients desservis un jour donné. Cette enquête recueille aussi de l'information sur les activités des programmes d'indemnisation pour les victimes d'actes criminels et des autres programmes de prestations financières durant la période de déclaration de 12 mois.

Date de la parution - 13 février 2014

Aperçu

Cette enquête agrégée a pour objectif de recueillir des renseignements sur les organismes de services aux victimes d'actes criminels qui ont offert des services directement aux victimes principales ou secondaires d'un acte criminel pendant la période de déclaration de 12 mois et de donner un aperçu instantané d'une journée des clients desservis un jour donné. L'enquête recueille aussi de l'information sur les activités des programmes d'indemnisation pour les victimes d'actes criminels et des autres programmes de prestations financières durant la période de déclaration de 12 mois. L'enquête a été élaborée en 2002 et en 2003 en raison de l'absence de renseignements sur les services pour les victimes d'actes criminels et les clients qui les utilisent. Avant l'élaboration de l'Enquête sur les services aux victimes d'actes criminels, la seule source de données nationales à ce sujet était l'Enquête sur les maisons d'hébergement de Statistique Canada, qui recueille des renseignements sur les services d'hébergement pour les femmes violentées et leurs enfants.

Ces renseignements peuvent servir à comprendre la nature et l'étendue des services aux victimes au Canada, de même que les caractéristiques des clients qui les utilisent.

Sujets

  • Crime et justice
  • Victimes et victimisation

Sources de données et méthodologie

Population cible

Les organismes de services aux victimes ont été inclus dans l'enquête s'ils ont offert des services directement aux victimes principales ou secondaires d'un acte criminel, et s'ils ont été financés par un ministère chargé des affaires juridiques dans leur province ou territoire ou par un ministère fédéral chargé des affaires juridiques, ou si l'équivalent de leur programme dans un autre secteur de compétence a reçu des fonds d'un ministère responsable des affaires. Il s'agit d'un recensement de tous les services aux victimes, qu'ils relèvent des systèmes, des services policiers ou des tribunaux, de tous les centres d'aide aux victimes d'agression sexuelle, de même que des organismes relevant dans la collectivité qui font partie du champ de l'enquête. En outre, l'enquête a été adressée à tous les programmes d'indemnisation des victimes d'actes criminels et aux autres programmes de prestations financières pour les victimes d'actes criminels en vue de recueillir des renseignements distincts sur les demandes et les prestations accordées. L'unité de base pour cette enquête est l'organisme et, pour les organismes qui sont situés dans plusieurs centres ou bureaux, chacun compte pour un organisme.

La base de sondage a été établie à partir des répertoires publics de services pour les victimes d'actes criminels et à partir de listes des programmes de services aux victimes d'actes criminels dans les ministères provinciaux et territoriaux chargés des services à ces personnes.

Élaboration de l'instrument

L'instrument de collecte a été élaboré après des consultations en deux étapes qui ont été entreprises en vue d'évaluer la faisabilité d'une enquête et de déterminer quels renseignements les parties intéressées et les services jugeaient importants et possibles de recueillir. Les questions et le plan du questionnaire ont été mis au point en consultation avec les membres du Groupe de travail fédéral-provincial-territorial sur les victimes d'actes criminels, le Centre de la politique concernant les victimes, le Comité des agents de liaison du CCSJ, la direction du CCSJ, la Division des méthodes d'enquêtes sur les ménages, et le questionnaire a finalement été mis à l'essai par le Centre d'information sur la conception des questionnaires de Statistique Canada.

Le questionnaire comprend quatre parties : profil de l'organisme, renseignements annuels, recettes et dépenses, profil des clients et renseignements annuels sur les programmes d'indemnisation des victimes d'actes criminels et des autres programmes de prestations financières. Dans la première partie, on recueille des renseignements descriptifs sur l'organisme, comme le type d'organisme, les types de services offerts, les populations visées, les programmes consacrées à des populations définies, l'accessibilité pour les clients, ainsi que les services de formation et de soutien pour les employés et les bénévoles. Dans la deuxième partie, on recueille des renseignements annuels pour la période de déclaration de 12 mois, comme le nombre de clients servis, le nombre d'employés et de bénévoles, le nombre de jours travaillés par les bénévoles et le nombre de déclarations des victimes ayant permis à l'organisme d'aider les clients. Dans la troisième partie, on recueille des renseignements sur les recettes et les dépenses de l'organisme. La quatrième sert à recueillir les caractéristiques des clients servis un jour donné, (sexe, groupe d'âge, type de victimes, type de services reçus, existence ou non d'une déclaration à la police et source du renvoi à l'organisme). La cinquième porte seulement sur les programmes d'indemnisation des victimes d'actes criminels et d'autres programmes de prestations financières pour les victimes d'actes criminels et elle indique le nombre et les caractéristiques des demandes, de même que le type et le montant des indemnisations accordées.

Échantillonnage

Il s'agit d'un recensement avec plan transversal.

Aucun échantillonnage n'est fait, les données étant recueillies pour toutes les unités de la population cible.

Sources des données

Collecte des données pour cette période de référence : 2012-05-14 à 2012-10-26

Il s'agit d'une enquête à participation volontaire.

Les données sont obtenues directement auprès des répondants.

La base de sondage a été établie à partir de répertoires publics existants sur les services aux victimes d'actes criminels et de listes de programmes de services aux victimes d'actes criminels provenant des ministères provinciaux et territoriaux chargés des services aux victimes d'actes criminels. Une trousse d'enquête a été envoyée par Statistique Canada à chaque organisme quelques semaines avant le jour de l'instantané, soit le 24 mai 2012. Les questionnaires devaient être remplis manuellement par les organismes et renvoyés à Statistique Canada dans l'enveloppe fournie au plus tard le 4 juin 2012. Un suivi auprès des organismes a eu lieu de juin à octobre. Dans le cas des organismes qui ont des bureaux à plusieurs emplacements, un questionnaire d'enquête a été envoyé à chaque bureau. Dans certains cas, une administration centrale a renvoyé un seul formulaire d'enquête qui contenait les données de tous ses bureaux ou centres secondaires. Dans ces cas, pour ne pas surestimer l'étendue des services au sein d'une administration, une pondération représentant le nombre de bureaux ou de centres a été attribuée à l'enregistrement. Il y avait aussi d'autres cas où l'administration centrale a présenté un questionnaire distinct ne contenant que les renseignements agrégés sur les recettes et les dépenses pour tous les bureaux associés, et chaque bureau associé a présenté un questionnaire distinct faisant état des renseignements sur les services et les clients. Cette formule a été suivie lorsque l'administration des recettes et des dépenses relevait de l'administration centrale et non des bureaux secondaires par l'entremise desquels les services sont offerts.

Pour des copies des questionnaires et des guides, veuillez communiquer avec le Centre canadien de la statistique juridique au ccjsccsj@statcan.gc.ca ou téléphoner sans frais le 1-800-387-2231.

Voir le(s) Questionnaire(s) et guide(s) de déclaration .

Détection des erreurs

Les données ont été saisies au moyen de Blaise qui comporte des procédures de vérification intégrée. Au but de corriger les erreurs, des interviewers de Statistique Canada on fait un suivi avec les répondants qui avaient des questions rejetés au contrôle.

La Division des méthodes des enquêtes auprès des ménages a ensuite transmis le fichier final par l'entremise d'un programme de vérification intégré au SAS (système d'analyse statistique). Le programme a relevé les valeurs manquantes, incorrectes et incohérentes. Toutes les vérifications ont été faites au micro-niveau et dans chacun des enregistrements. Les rapports de vérification indiquaient les enregistrements dans lesquels des erreurs importantes et non importantes ont été détectées et où les valeurs ont été imputées. L'équipe spécialisée de l'Enquête sur le service aux victimes a ensuite examiné les rapports et résolu les erreurs détectées.

Il y a eu aussi une autre détection des erreurs après l'application du programme de vérification. L'équipe spécialisée de l'enquête sur les services aux victimes d'actes criminels a calculé les divers ratios pour détecter les valeurs adhérentes et apporter les corrections ou faire les estimations nécessaires aux enregistrements en question.

Imputation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Estimation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Évaluation de la qualité

Les fréquences et les tableaux croisés ont été passés pour vérifier la validité et la cohérence interne des renseignements déclarés. En outre, certaines des données ont été vérifiées par une partie des répondants.

Contrôle de la divulgation

La Loi interdit à Statistique Canada de rendre publique toute donnée susceptible de révéler de l'information obtenue en vertu de la Loi sur la statistique et se rapportant à toute personne, entreprise ou organisation reconnaissable sans que cette personne, entreprise ou organisation le sache ou y consente par écrit. Diverses règles de confidentialité s'appliquent à toutes les données diffusées ou publiées afin d'empêcher la publication ou la divulgation de toute information jugée confidentielle. Au besoin, des données sont supprimées pour empêcher la divulgation directe ou par recoupement de données reconnaissables.

Les résultats préliminaires ne sont pas diffusés ni mis à la disposition du public.

Le Centre canadien de la statistique juridique a pour règle de ne pas diffuser des tableaux ou des tableaux croisés qui pourraient servir à identifier un répondant. S'il y a lieu, les cellules dont le chiffre est inférieur à 3 ne sont pas publiées.

Il n'y a pas de fichier destiné au public.

Révisions et désaisonnalisation

Cette méthodologie ne s'applique pas à ce programme statistique.

Exactitude des données

Le taux de réponse global pour l'Enquête sur les services aux victimes d'actes criminels de 2011-2012 a été de 83 %. Les taux de réponse vont varier selon les provinces et les territoires et selon le type d'organisme. Les taux de réponses sont également variés selon les questions.

Date de modification :