Registre canadien du cancer (RCC)

Résumé des changements

Ce programme statistique a débuté : 1992

Période de référence de changement - 2007

En 2007, le RCC a adopté les règles s'appliquant aux tumeurs primaires multiples et à l'histologie du SEER pour déterminer les tumeurs primaires multiples. Certaines différences dans l'incidence entre 2006 et 2007 peuvent être attribuables à ce changement. Par ailleurs, en raison des problèmes techniques survenus lorsqu'on a mis à jour les systèmes afin qu'ils puissent appliquer ces nouvelles règles, les registres n'ont pas tous pu respecter les nouvelles exigences pour 2007. Cela pourrait donner lieu à des incohérences entre les provinces et les territoires.

Période de référence de changement - 2004

En 2006, un remaniement du système du Registre canadien du cancer a été entrepris afin de migrer l'ancien système de l'ordinateur principal de Statistique Canada vers une plateforme UNIX. Le Registre canadien du cancer comprend maintenant de nouvelles variables diagnostiques ainsi que l'ajout des variables de stratification.

Période de référence de changement - 1998

Historique du Registre canadien du cancer (avant la période de référence 1998) :

1992

Le Registre canadien du cancer (RCC), qui est une base de données axée sur la personne, émane du Système national de déclaration des cas de cancer (SNDCC), qui étaient une base de données axée sur l'événement.

À partir de l'année de référence 1992, Statistique Canada a remplacé le SNDCC par le RCC qui est devenu l'instrument utilisé pour recueillir l'information sur le cancer au Canada. Aujourd'hui, tous les registres provinciaux et territoriaux du cancer transmettent leurs données au RCC.

1969

Le SNDCC a été créé en 1969 par Statistique Canada en collaboration avec l'Institut national du cancer du Canada et neuf des dix registres provinciaux du cancer existants. Le dixième registre, celui de l'Ontario, s'est joint au système national en 1981.

Date de modification :