Enquête sur l'homicide

Glossaire

Affaire
Une affaire est définie comme une ou plusieurs infractions criminelles commises au cours d’un seul événement distinct, peu importe le nombre de victimes. S’il y a plus d’une victime ou d’un auteur présumé, les infractions doivent avoir été commises au même endroit et au même moment pour être incluses dans une même affaire. Le nombre d’affaires est normalement moins élevé que le nombre de victimes, certaines affaires faisant plusieurs victimes.

Auteur présumé
Un auteur présumé est une personne contre laquelle il existe suffisamment de preuves pour porter une accusation relativement à une affaire d’homicide.

Gang de rue
Un gang de rue est un groupe plus ou moins structuré d’adolescents, de jeunes adultes ou d’adultes qui ont recours à l’intimidation et la violence pour commettre régulièrement des actes criminels afin d’obtenir du pouvoir et de la reconnaissance ou le contrôle de domaines particuliers d’activités criminelles.

Groupe du crime organisé
Un groupe du crime organisé est un groupe à participation fixe ou flexible d’au moins deux personnes qui communiquent, coopèrent et conspirent dans un collectif ou un réseau établi, et dont l’un des principaux objectifs ou l’une des principales activités consiste à faciliter la perpétration d’infractions ou à en commettre en vue d’en tirer des avantages matériels ou un profit financier.

Homicide
Il y a homicide lorsqu’une personne, directement ou indirectement, par n’importe quel moyen, cause la mort d’un être humain. L’homicide est soit coupable (meurtre, homicide involontaire coupable ou infanticide), soit non coupable (pas une infraction, donc hors du champ de l’Enquête sur les homicides). Les décès causés par la négligence criminelle, le suicide et l’homicide accidentel ou justifiable (p. ex. légitime défense) sont exclus.

Homicide attribuable à un gang
Un homicide attribuable à un gang est un homicide qui, selon la police, découle d’activités menées par un groupe du crime organisé ou un gang de rue.

Homicide involontaire coupable
L’homicide involontaire coupable est un homicide coupable qui n’est ni un meurtre ni un infanticide.

Homicide résolu
Un homicide est résolu lorsqu’un auteur présumé a été identifié par la police et que l’affaire a été classée soit par le dépôt ou la recommandation d’une accusation, soit sans accusation (p. ex. par la mort de l’auteur présumé par suicide ou par suite de causes naturelles).

Infanticide
Il y a infanticide lorsqu’une femme cause volontairement la mort de son nouveau-né (nourrisson de moins de un an), si l’on croit que son esprit est alors déséquilibré en raison des effets de l’accouchement ou de la lactation.

Meurtre
Il y a meurtre lorsqu’une personne cause intentionnellement, soit par un acte volontaire, soit par omission, la mort d’un autre être humain, ou qu’elle a l’intention d’infliger des blessures corporelles à une personne sachant qu’elles sont de nature à causer sa mort.
Il y a meurtre au premier degré dans les cas suivants :

  • le meurtre est commis avec préméditation et de propos délibéré; ou
  • la victime est une personne employée à la préservation et au maintien de la paix publique (p. ex. un policier, un agent des services correctionnels), et elle est tuée dans l’exercice de ses fonctions; ou
  • la mort est causée par une personne commettant ou tentant de commettre certaines infractions graves (p. ex. trahison, enlèvement, détournement d’aéronef, agression sexuelle, vol qualifié et incendie criminel).

Le meurtre au deuxième degré désigne tout meurtre autre que le meurtre au premier degré.

Nombre d’homicides
Le nombre d’homicides représente le nombre de victimes d'homicides connues de la police et déclarées par celle-ci dans le cadre de l’Enquête sur les homicides au cours d’une année donnée. Comme certains homicides ne viennent à l’attention de la police que longtemps après qu’ils ont été commis, il y a généralement quelques homicides inclus dans le total annuel qui ont été commis pendant une année antérieure.

Taux d’homicides
Cette technique normalise les données pour permettre des comparaisons au fil du temps et entre des populations de taille différente. Le taux d’homicides est fondé sur le nombre de victimes pour 100 000 habitants.

Date de modification :