Contribution à la variation en pourcentage

Introduction

Le présent document décrit la méthodologie utilisée pour produire les mesures en volume des ventes au détail. À cette fin, des données de l’Indice des prix à la consommation (IPC), de l’Enquête sur les marchandises vendues au détail (EMVD) et de l’Enquête mensuelle sur le commerce de détail (EMCD) sont combinées afin de produire des estimations mensuelles pour l’ensemble du secteur du commerce de détail.

Objectif de la déflation

Les changements dans les ventes au détail en dollars courants peuvent être décomposés en deux éléments : un élément prix, soit la part de la croissance liée à l’inflation, et un élément volume, qui couvre les changements dans les quantités et la qualité des biens et services vendus. Les données en dollars enchaînés et en prix constants sur les ventes au détail fournissent deux évaluations des changements dans le volume des ventes. Les mesures du volume sont obtenues en supprimant de la valeur en dollars courants des ventes les variations de prix mesurées au moyen d’indices des prix appropriés. Ce processus est appelé déflation.

Calcul des indices des prix des ventes au détail

Les indices des prix utilisés pour la déflation proviennent du programme de l’Indice des prix à la consommation (IPC – enquête no 2301). Les indices de l’IPC sont ajustés pour exclure les changements pour les différentes taxes de vente au détail, étant donné que les données sur les ventes au détail excluent la TVH, la TPS et la TVPNote 1, tandis que les mesures de l’IPC incluent l’effet de ces changements. Un ensemble de données non diffusé de la Division des prix à la consommation sert à ajuster l’IPC selon le concept des ventes au détail.

L’Enquête sur les marchandises vendues au détail (EMVD – enquête no 2008) recueille des données pour 190 catégories de marchandises vendues, selon le type de point de vente au détail. Cette enquête fournit la répartition des ventes totales des points de vente au détail par marchandise. Chaque marchandise de l’EMVD est appariée à la composante la plus appropriée de l’IPC, ou une combinaison pondérée de composantes de l’IPC. L’EMVD représente la pierre angulaire de la méthodologie, étant donné que ses deux dimensions permettent la transformation des prix des marchandises en prix de l’industrie pondérés selon les marchandises vendues.

L’Enquête mensuelle sur le commerce de détail (EMCD – enquête no 2406) produit des données sur les ventes au détail en dollars courants, selon le type de magasin. Afin d’assurer l’uniformité des données, les estimations publiées de l’EMVD, selon le type de point de vente au détail, sont étalonnées au niveau des microdonnées en fonction des résultats de l’EMCD. Toutefois, il existe une exception. Les grands magasins (SCIAN 452110) diffèrent entre les deux enquêtes parce que l’EMVD comprend les ventes des concessions alors que ce n’est pas le cas de l’EMCD.

Calcul de la répartition des marchandises pour les mois les plus récents

Les estimations du volume des ventes au détail sont publiées environ cinquante-deux jours après la fin de la période de référence. Cependant, les données de l’EMVD qui sont essentielles pour les produire sont disponibles sur une base trimestrielle au plus tard 90 jours après le trimestre de référence. Par conséquent, une méthode de projection est utilisée pour calculer la répartition par marchandise des données de l’EMCD pour les mois les plus récents. Dans le cas des mois pour lesquels la répartition de l’EMVD n’est pas disponible, les proportions des données du mois le plus récent de l’EMVD servent de points de départ. La différence par rapport à l’année précédente dans les proportions entre le mois projeté et le mois utilisé est appliquée au mois le plus récent disponibleNote 2. L’objectif de cette méthode de projection est d’obtenir une structure de pondération plus à jour, qui tient compte du caractère saisonnier des marchandises vendues. Les proportions calculées sont appliquées à la valeur en dollars courants des ventes selon le type de magasin produite par l’EMCD, en vue de calculer la valeur en dollars courants des ventes par type de magasin et par marchandise.

Déflation et agrégation

Volume en prix constants

Pour calculer les données en volume, en dollars de 2012, les indices de prix sont ajustés de façon à ce que l’indice moyen soit égal à 100 pour cette année de référence. Les ventes en dollars courants selon le type de magasin et la marchandise sont par la suite divisées par leurs indices de prix respectifs pour calculer les ventes en prix constants. Enfin, le volume des ventes en prix constants est additionné pour toutes les marchandises, afin de calculer le volume des ventes en prix constants selon le type de magasin. Le volume des ventes totales en prix constants représente la somme des volumes des ventes en prix constants selon le type de magasin.

Volume en dollars enchaînés

Les ventes totales en volume en dollars enchaînés correspondent à la moyenne géométrique de deux évaluations des variations de volume entre deux mois consécutifs. La première évaluation est fondée sur le prix agrégé du mois précédent, et l’autre, sur le prix du mois courant. Les estimations en dollars enchaînés pour le total des ventes au détail sont calculées à partir des estimations en dollars constants des ventes selon le type de magasin, au moyen d’une formule reposant sur l’indice de Fisher. Seul le volume total des ventes du secteur du commerce de détail global peut être calculé en dollars enchaînés.

Indices de prix implicites

Les indices de prix implicites sont calculés en divisant les ventes en dollars courants par le volume des ventes en dollars enchaînés ou le volume en prix constants. Ils peuvent être considérés comme la variation dans le prix moyen des marchandises vendues dans les magasins au détail. Ils rendent compte à la fois des changements dans les prix et des changements dans la composition des biens et services vendus.

Désaisonnalisation

Les ventes en dollars courants et les indices des prix implicites selon le type de magasin sont désaisonnalisés au moyen de la méthode X-12-ARIMA. Le volume des ventes désaisonnalisé selon le type de magasin est calculé indirectement en divisant les ventes en dollars courants désaisonnalisées par les indices des prix implicites désaisonnalisés correspondants selon le type de magasin. Les volumes désaisonnalisés des ventes selon le type de magasin sont par la suite agrégés pour calculer les volumes des ventes totales désaisonnalisés.

Notes

Date de modification :